À Val-de-Reuil, les tests antigéniques sont ouverts à tous et sans ordonnance

Les cabinets médicaux ainsi que les pharmacies de Val-de-Reuil proposent aux habitants de se faire tester en toute fiabilité et rapidité avec les tests antigéniques. En trente minutes, le patient sait s’il est porteur du COVID-19. Reportage.

Plus besoin d’attendre, les tests antigéniques ont fait leur apparition aux quatre coins de la ville ! Dans les maisons de santé rolivaloises, une dizaine d’infirmières s’affairent à tester des cas contacts et symptomatiques chaque semaine. Seule nouveauté, ce sont elles qui donnent le résultat en direct.

Pas d’ordonnance ni de limite d’âge

Gants aux mains, écouvillon stérilisé prêt à être déballé,  Margot Becker, infirmière à la maison médicale de la Plaine, s’apprête à faire un test antigénique. Contrairement au PCR, ce nouveau type de prélèvement permet de savoir en quelques minutes si un patient est infecté par le COVID-19. “C’est la même technique que le PCR, on met un coton-tige dans le nez du patient. Sauf que la deuxième phase du processus est différente. L’échantillon du PCR part en laboratoire d’analyses ; pour l’antigénique, c’est à nous de le manipuler”, explique Emilie Lesueur qui exerce à la maison médicale de la Plaine depuis juin dernier.

Après que l’État a fait la dotation des tests aux pharmacies, celles-ci les ont distribués aux médecins et maison de santé. Chaque professionnel de santé a le droit d’avoir deux boîtes de 26 tests par semaine.“L’avantage, c’est qu’il n’y a pas besoin d’ordonnance, c’est ouvert à tous et il est gratuit, tout est pris en charge pas la sécurité sociale. On encourage vraiment les gens à venir vers nous pour ne pas submerger les laboratoires d’analyse” soulignent les deux infirmières.

Un résultats en à peine trente minutes

Quant à la manipulation, rien de plus simple. L’activateur magique est un réactif qui est versé une fois le prélèvement effectué.  Margot verse 10 petites gouttes du réactif dans un flacon en plastique stérilisé. Elle déballe l’écouvillon et réalise le dépistage dans les deux narines de sa collègue. Ensuite, elle tourne six fois l’écouvillon dans le flacon avec le produit. Une réaction chimique semble se créer. Pour terminer, la professionnelle dépose quatre gouttes du liquide sur une ligne de test semblable à celui de grossesse :“mais pas avec la même réaction lors des résultats”, ironise Margot qui explique comment lire l’affichage de celui-ci après dix petites minutes : “Si la bande rouge monte jusqu’à la lettre C, le test a bien été réalisé. Si une autre barre apparaît au niveau du T, le patient est positif.” Pour avoir le résultat définitif, il faut attendre une demi-heure mais en général, dix minutes suffisent. “Si la personne est infectée, le test le dit souvent dans les cinq minutes qui suivent”, souligne-t-elle en précisant que la fiabilité des tests antigénique reste un indicateur sur le moment donné. Une personne peut être infectée le lendemain d’avoir réalisé son dépistage. Si des symptômes se déclarent, un second test peut être prodigué.

Du côté des testés, l’engouement est sans appel. Christophe n’avait pas le temps de trouver un créneau dans un labo : “là c’est bien, j’avais des appréhensions au début, mais finalement ça s’est bien passé.” Même constat pour Élise qui ne pouvait pas se déplacer : “C’est moins stressant car on n’a pas besoin d’attendre.”  De bonnes raisons pour se laisser tenter !

Maison médicale de la Plaine rue Courtine à Val-de-Reuil :

Dépistage antigénique du lundi au dimanche à domicile et du lundi au samedi matin en permanence sur prise de rendez-vous au 02.32.59.09.15. (Seulement pour les symptomatiques)

Cabinet médicale de l’Astrolabe : 

Prise de rendez-vous et informations au 02.32.59.32.31

Partagez :

Vous êtes sans connexion