Silence, ça tourne !

Depuis 2005, Jérémie Sassin anime les ateliers Cin’Été. Du scénario au tournage, une vingtaine de jeunes s’immergent dans les métiers du cinéma. Reportage.

3,2,1 Action ! Le nouveau court métrage de Cin’Été est en pleine réalisation depuis quelques jours. Depuis presque 20 ans, Jérémie Sassin, le directeur adjoint du cinéma et toute son équipe organisent des ateliers de cinéma à destination des jeunes de la Ville et ses alentours. Cette année, 20 acteurs et réalisateurs en herbe se lancent dans un nouvel opus dans l’univers du manga.

“Je rêve de devenir actrice !!”

“Dernière prise”, lance Jérémie aux trois actrices présentes sur l’herbe de la Côte des Deux Amants. Une scène qui clôturera le film qu’ils sont en train de tourner depuis le début de la semaine, mettant en scène une grande violoniste, jouée par Julie Lemeur de la Factorie et ses enfants qui partent à la recherche du violon de leur mère hospitalisée. Un film de 15 minutes inspiré du célèbre film d’animation “Mon voisin Totoro”. Le spectateur suivra l’aventure de deux sœurs jouées par Cheiyenne, 15 ans, et Emy, 10 ans. Deux jeunes filles déjà bien rodées au cinéma. “Je joue Sibel, la grande sœur, je suis là en guise de guide. J’ai débuté les ateliers cin’été quand j’avais 7 ans. Je veux être actrice depuis très longtemps. J’aime ces ateliers car ils permettent aux plus jeunes de comprendre comment fonctionne le cinéma dans sa globalité”, explique Cheiyene qui habite à l’année au Touquet dans le Nord et vient en vacances tous les étés à Val-de-Reuil. Quant à Emy, c’est la deuxième année qu’elle participe. Malgré son jeune âge, la jeune Lérysienne est déjà sûre d’elle : “je rêve de devenir actrice !!”

De l’Espages à l’Arsenal en passant par la Côte des Deux Amants, les acteurs en herbe vont jouer leurs scènes aux quatre coins de la Ville et du territoire. Encadrés par Jérémie Sassin, ils peuvent également compter sur les assistantes du réalisateur, comme Sokona, Ismène ou encore Nina, 17 ans, qui était devant la caméra l’année dernière. “Je fais les raccords, je m’occupe des costumes, de sécuriser les lieux de tournages des séquences… C’est génial de voir tous les métiers du cinéma !” 

Un film à découvrir le 12 août prochain au festival cin’été ! 

Près de 20 ans d’ateliers

Depuis 2 ans, les films réalisés sont de plus en plus qualitatifs. La raison ? Des caméras plus abouties, des musiques originales, des endroits plus variés, une histoire plus réfléchie… Une amélioration dont Jérémie Sassin est fier. Depuis près de 20 ans, ce passionné du 7ᵉ art, diplômé de la fac de cinéma d’Amiens, se démène chaque été pour faire vivre un moment unique aux jeunes qui rejoignent les ateliers. “Tout a commencé en 2005, à l’origine, c’était des intervenants de Paris qui venaient, puis après avoir participé à un concours de court métrage à Val-de-Reuil, j’ai fait la rencontre de Jean-Claude Bourbault”, raconte-t-il en se souvenant des premiers films diffusés sur Canal Val-de-Reuil. Depuis, les ateliers ont bien grandi et des centaines de jeunes sont passés devant ou derrière la caméra au fil des étés ! Une prise qui est loin d’être la dernière ! 

Diffusion du film le 12 août au festival Cin’été à partir de 22h dans la cour de l’ancien collège PMF. 

Derniers articles parus

Partagez :
Partagez :

Vous êtes sans connexion