Ouverture de quatre classes supplémentaires à la rentrée prochaine

image_pdfTélécharger en PDF

L’ouverture de quatre classes supplémentaires à la rentrée prochaine valide la politique de l’éducation et du logement à Val-de-Reuil

Communiqué de Marc-Antoine JAMET

Enfants ou parents, c’est une très bonne nouvelle pour tous les Rolivalois et pour leur Ville. Pour la troisième année consécutive, le Conseil Départemental de l’Education Nationale (CDEN) vient d’officialiser l’ouverture de classes supplémentaires dans les écoles de Val-de-Reuil. Quatre nouvelles classes ouvriront donc dès la rentrée de septembre prochain : une Toute petite section (TPS) et une classe à l’école maternelle des Dominos, une classe à l’école élémentaire Léon Blum et une autre à l’école élémentaire Louise Michel.

Outre ces quatre ouvertures de classes, un cinquième poste de maître surnuméraire est créé pour l’école Les Dominos dans le cadre du dispositif « Plus de maîtres que de classes ». Ce poste sera entièrement dédié à l’établissement proche de la dalle et de la mairie, complétant celui déjà existant d’un poste de maître intervenant dans les autres écoles de la Ville. Les 1900 rolivalois inscrit dans l’une des quatorze écoles de la Ville seront ainsi, demain, encore mieux encadrés, mieux accompagnés, mieux soutenus. Nous retrouvons peu à peu le nombre symbolique de 100 instituteurs pour la Ville dont nous avions décroché au début des années 2000.

Cinq postes supplémentaires sur les vingt-neuf prévus au total dans le département. C’est une belle victoire penseront certains. C’est surtout un résultat logique qui valide la politique de soutien à l’éducation et au logement de la municipalité. Les règles de la carte scolaire n’ont en effet pas changé et les enfants sont inscrits au plus près de leur domicile. La décision de la CDEN s’appuie sur la hausse programmée des effectifs pour les prochaines années, elle-même conséquence de la progression constatée, malgré l’absence de recensement d’ensemble, de la population de la plus jeune commune de France. Cette prévision influe directement du nombre de logements en cours de construction dans la cité contemporaine. D’ici à 2017, 621 logements sortiront de terre à Val-de-Reuil, dont 198 dans le secteur de l’école Les Dominos ; 65 dans celui de l’école Louise Michel et 227 dans celui de Léon Blum. Améliorer nos services publics, les densifier, les moderniser, c’est anticiper et accompagner la croissance démographique de notre ville, c’est offrir à tous, les nouveaux habitants en tête, un accueil de qualité, c’est permettre qu’un enfant puisse faire ses devoirs dans un appartement ou une maison propre, moderne, adapté.

Actuellement 1876 élèves sont inscrits dans nos 7 groupes scolaires. Pour la rentrée 2015-2016 ils seront 1908.

Ces postes supplémentaires permettront donc, évidemment, de réduire les effectifs par classe dans les écoles concernées par ces ouvertures avec une moyenne qui passera d’un effectif chargé de presque 27 élèves à 23, facilitant l’enseignement et améliorant les conditions de travail et d’apprentissage de nos élèves souvent issus de milieux défavorisés. Là encore il faut s’en féliciter.

Ceci n’aurait été possible sans les multiples réunions conduites par la 1ère adjointe Catherine Duvallet en charge de l’Education avec les services de la Ville et l’Inspection de l’Education Nationale. Ceci n’aurait pas été non plus possible sans la politique affirmée et volontaire de la municipalité de faire de l’éducation sa priorité en y consacrant le premier budget de la commune.

La municipalité met, en effet, déjà tout en œuvre pour préparer et réussir la rentrée 2015-2016 avec :

– des moyens humains adaptés, grâce au recrutement de deux agents Spécialisés des écoles Maternelles (ATSEM) supplémentaires ;

– des moyens financiers renforcés avec l’achat de mobilier, la réfection et le réaménagement des locaux pour accueillir ces nouvelles classes qui vont justifier les investissements faits dans les écoles et notamment la nouvelle école Louise Michel.

A cet effet, une visite avec les élus, les services municipaux, en présence des deux inspecteurs de l’Education nationale, MM. Gilbert et Leblanc, et les directeurs des 3 écoles a d’ores et déjà permis l’identification des travaux à mettre en œuvre. Avant la rentrée, ils seront réalisés.

Devenue chaque jour plus attractive, la plus jeune commune de France se construit, se développe et voit des familles plus nombreuses, s’y installer. La qualité de l’accueil fait à nos enfants, les moyens consacrés à la jeunesse et une politique éducative ambitieuse y sont, n’en doutons pas,  pour beaucoup. Cela fonctionne d’un bout à l’autre de la chaine éducative puisque le lycée Marc Bloch vient de se classer second du département devant ceux d’Evreux ou ceux de territoires plus aisés (gageons qu’il redeviendra premier comme c’est la règle depuis dix ans) et que nous venons d’envoyer à l’admissibilité à Sciences Po de Paris trois de ses jeunes lycéens.

Pour Val-de-Reuil une ouverture de classe c’est nourrir l’avenir, c’est faire émerger la citoyenneté responsable de demain, c’est donner sens à l’Ecole de la République.