Commissariat : Ville et syndicat Unité SGP Police FO, unis, exigent plus d’effectifs

Mairie le soir

Mairie le soir

image_pdfTélécharger en PDF

La Ville de Val-de-Reuil et le Syndicat Unité SGP Police FO partagent leur analyse de la situation de Val-de-Reuil/Louviers et demandent la nomination immédiate de policiers supplémentaires au Commissariat.

Mercredi 3 juillet 2019, à 20 heures, Frédéric DESGUERRE et Johann MAUGÉ, Secrétaire régional et Secrétaire départemental du Syndicat Unité SGP Police FO, ont été reçus en Mairie par Marc-Antoine JAMET, Maire de Val-de-Reuil, accompagné de Dominique LEGO, Adjoint en charge de la sécurité, faisant suite à la demande d’audience qui avait été adressée lundi 1erjuillet par Yves LEFEBVRE, Secrétaire général du Syndicat (tout comme il aurait accueilli positivement toute démarche similaire émanant d’autres représentants syndiqués des fonctionnaires de police).

Après s’être entretenus des faits qui se sont déroulés dans la nuit du jeudi 27 au vendredi 28 juin 2019 devant le commissariat de Val-de-Reuil/Louviers, échangeant leurs informations, la Ville et le Syndicat ont souhaité fait part de leurs positions communes.

Partenariat solide polices nationale / municipale

Ensemble, la Ville et le Syndicat ont souligné l’efficacité du travail mené chaque jour par les agents du commissariat de Val-de-Reuil/Louviers et rappelé aussi bien les excellents rapports qui existent entre les services de la police nationale et la municipalité, en général, que le partenariat solide établi avec la police municipale rolivaloise dont le nombre des agents, le statut et les missions constituent un soutien inégalé au bénéfice de la circonscription toute entière. La Ville a rappelé sa solidarité à l’égard de tous les fonctionnaires de police et témoigné de la reconnaissance de tous les Rolivalois pour leurs policiers.

Pas un projectile ne peut être lancé, une insulte prononcée à l’encontre d’élus ou de représentants des forces de l’ordre, institutionnellement en charge de la sécurité publique et démocratiquement garants des libertés individuelles, sans porter atteinte à la Républiqueelle-même. Tout acte allant à l’encontre de ce principe, qui ne souffre aucune exception, doit être sanctionné avec la plus grande sévérité.

Mais la violence n’est parfois que la résultante de l’insuffisante crédibilité des dispositifs en place. La Ville et le Syndicat se rejoignent donc pour déplorer le manque de moyens affectés au commissariat de Val-de-Reuil/Louviers tant en matériel qu’en effectifs. Leur baisse continue depuis plusieurs années ne permet plus aux policiers qui y travaillent d’accomplir pleinement les missions qui leur sont confiées. Il faut trois personnels pour former un équipage de patrouille. Le commissariat de Val-de-Reuil n’en comptait que cinq dans la nuit de vendredi dernier, dont deux stagiaires et un adjoint de sécurité.

Courrier au Préfet et au Ministre de l’Intérieur

Cette situation extrêmement préjudicielle pour les habitants, non seulement de Val-de-Reuil, mais aussi du Vaudreuil, de Pinterville et d’Incarville, ainsi que de Louviers, devrait s’aggraver dans les jours qui viennent, une commission administrative paritaire réunie dans l’Eure en fin de semaine dernière ayant acté le départ de 9 agents sans constater l’arrivée d’un seul. En outre, un tel déséquilibre est rendu critique en raison de la mutation de plusieurs membres de l’encadrement local, en particulier celle du Commissaire. 40% des effectifs d’un commissariat qui comptait 110 fonctionnaires à l’origine sont aujourd’hui manquants. Cela n’est plus supportable.

C’est pourquoi le Syndicat Unité SGP Police FO et la Ville de Val-de-Reuil, en concertation, vont adresser au Préfet de l’Eure, puis au Ministre de l’Intérieur, un courrier exigeant l’arrivée de policiers supplémentaires pour remettre à niveau les effectifs du Commissariat de Val-de-Reuil/Louviers et éviter que se reproduisent des situations qui ne sont – souvent – que la conséquence que de la faiblesse des moyens accordés à la police.

Nos articles sur la sécurité et la tranquillité

Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

Télécharger en PDFEn une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ÉLECTRICIEN (H/F)

Télécharger en PDFÉLECTRICIEN (H/F) Cadre d’emploi : adjoint technique / agent de maitrise – catégorie C – CDD 1 AN ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AGENT DE SÉCURITÉ DES ÉCOLES (H/F) – jusqu’au 20 Novembre 2019

Télécharger en PDFAGENT DE SÉCURITÉ DES ÉCOLES (H/F) Dans le cadre d’un contrat à durée déterminée à compter du 6 ...
Lire La Suite…

Extinct-Eure, service de protection contre les incendies

Télécharger en PDFIl y a quelques mois, Julien Fossard, un jeune rolivalois conseiller en gestion de patrimoine, a lancé sa ...
Lire La Suite…
Conseil municipal

Conseil Municipal du 30 Septembre 2019

Télécharger en PDFOrdre du jour Télécharger l’ordre du jour du Conseil Ordre du jour du Conseil Municipal du 30 Septembre ...
Lire La Suite…
Au nom de l'impératif écologique et de la santé publique, le maire signait le 27 août un arrêté anti-pesticides à Val-de-Reuil

Arrêté anti-pesticides : Marc-Antoine Jamet s’explique

Télécharger en PDF Le 27 août dernier, Marc-Antoine Jamet signait un arrêté interdisant l’utilisation des pesticides à 150 mètres des ...
Lire La Suite…
Loading...

La sécurité et la tranquillité à Val-de-Reuil

Inauguration du poste de police municipale le 13 Juillet 2018

La sécurité

Télécharger en PDFIls sont au contact permanent des Rolivalois : de jour comme de nuit, les neuf policiers municipaux veillent ...
Lire La Suite…
Diagnostic en marchant

Le Pôle Médiation-Gestion Urbaine Sociale de Proximité (GUSP)

Télécharger en PDFLa médiation est un lien essentiel entre le service public et les habitants. A Val-de-Reuil où 50% de ...
Lire La Suite…