Val-de-Reuil est passée à l’ère du numérique et de la TNT

Val-de-Reuil est passée vendredi 21 octobre au tout numérique avec la mise en service sur la ville d’un réseau internet très haut débit (FTTH – Fiber To The Home). Premier résultat : la TNT est disponible pour les 4 623 foyers rolivalois qui reçoivent dorénavant, gratuitement et en clair, 21 chaînes de télévision (les 18 chaînes de la TNT, LCN, Euronews, TV5).


Régis Debray soude le dernier brin de la fibre optique : Val-de-Reuil est passée vendredi 21 octobre à l’ère du numérique et de la TNT !

La dernière soudure des 10 000 nécessaires à l’obtention de la TNT a été réalisée et réussie, sous la conduite de Olivier Haegeman, directeur général de la SOGIRE, par l’écrivain et philosophe Régis Debray qui a souhaité assister à ce lancement après la conférence sur Marc Bloch qu’il a donnée devant 250 auditeurs et lycéens de la ville. Après que Janick Léger, Conseillère générale du canton, a lancé la première image de la télévision numérique, il est revenu au maire de procéder à l’extinction définitive du « vieux » signal analogique. L’ancienne télévision, celle de Léon Zitrone, de Guy Lux, de Catherine Langeais, des Dossiers de l’écran, de Cinq colonnes à la une et de La piste aux étoiles a disparu.

Pour y parvenir, 5 000 km de câbles de fibre optique ont été tirés sur la ville. 10 000 km le seront au total à la fin de l’opération qui continue au-delà de la TNT. Il faut rendre hommage au travail mené, tout au long de l’été, par la société Val de Lum, société de projet constituée de SPIE Ouest-Centre et de la SOGIRE, qui été choisie par la Ville de Val-de-Reuil pour conduire cette révolution technologique dans le cadre d’un contrat de partenariat public-privé (PPP). Le montant global de ce PPP s’élève à un peu plus de 13,7 millions d’euros HT dont environ 4 millions HT pour la TNT-vidéo. Ce budget inclut le raccordement prochain de nouvelles caméras de vidéo-vigilance, l’installation de 3 bornes de rechargement pour véhicules électriques, la mise en lumière du patrimoine rolivalois (la mairie, les écoles, les passerelles…) et l’installation d’espaces de free WiFi . Ce contrat permet par ailleurs de réaliser une économie d’énergie de 56 % sur le patrimoine d’éclairage public rénové, 1 248 nouveaux lampadaires étant désormais télégérés par le système Citynetworks, soit 26% d’économies énergétiques sur l’ensemble de la ville.

La prochaine étape ne tardera pas. L’opération « triple play », qui rendra le très haut débit internet, téléphonie et télévision accessible à tous pour un montant d’environ 10 euros par mois, commencera avec le lancement d’une étude dès la fin de l’année. Objectif : réalisation fin 2012.

Val-de-Reuil, la ville nouvelle, a renoué le dialogue avec le progrès technique et de sa volonté de modernisation. C’est un chantier essentiel pour l’attractivité, le dynamisme et la croissance de la ville. Un chantier susceptible d’attirer des entreprises et de créer des emplois. Un chantier qui simplifiera la vie des habitants. Un chantier qui, comme pour le renouvellement urbain, fera de la Ville, si ce n’est un modèle, du moins un exemple. Toute l’équipe municipale y est, par conséquent, très attachée.