Les Gazelles reviennent du Népal !

L’association G comme Gazelles s’est envolée l’automne dernier pour participer à la course solidaire de la Gazelle au Népal. Pendant 10 jours, ces 4 aventurières ont distribué 120 kg de fournitures scolaires aux écoliers du pays.

Les 4 gazelles reviennent la tête pleine de souvenirs. En octobre, elles ont enfin livré les 120 kilos de fournitures scolaires qu’elles ont récoltés depuis 2 ans. Pendant 10 jours, elles ont participé à la Gazelle au Népal, une course humanitaire, 100% féminine. 

“C’était un séjour unique qui laissera des souvenirs inoubliables” 

Pendant plus d’un an, elles ont collecté des centaines de kilos de fournitures données par des associations, habitants, entreprises et collectivités de la Ville et ses environs.

De Bhaktapur à la chaîne de l’Himalaya en passant par le lac de Begnas et le lac Pokhara, les aventurières ont vu du paysage ! Chaque jour, les gazelles ont parcouru plus de 10 kilomètres pour atteindre une école. Le petit déjeuner était servi à 7h. Ensuite on partait courir vers une école. À l’arrivée, nous avions le droit à une cérémonie d’accueil organisée par les enfants et leurs professeurs , expliquent-elles les yeux remplis de souvenirs. Une expérience humaine qui les a mené dans plusieurs villes à la rencontre de plusieurs centaines d’habitants.Nous sommes très contentes d’avoir donné le meilleur de nous-mêmes sur chaque course et d’avoir profité de tous ces beaux paysages, de l’accueil chaleureux et dansant des enfants dans les écoles. Une aventure inédite, un terrain incroyable, des paysages époustouflants, des enfants souriants…Un séjour unique qui laissera des souvenirs inoubliables”, souligne Stéphanie Dumont Ginfray.

Leur mission achevée, les quatre aventurières projettent de raconter leur voyage aux enfants des écoles du département pour les sensibiliser à travers leur récit, un film et les photos prises tout au long de leur séjour.

Un besoin plus élevé en pleine pandémie 

 Créée par quatre copines, l’association G comme Gazelle a vu le jour bien avant la pandémie, le 8 janvier 2019. “Une de nos amies, Delphine, avait participé à la même course en 2018, mais seule. On s’est dit, pourquoi ne pas se lancer ensemble dans cette aventure en collectant des fournitures scolaires pour les écoles Népalaises !” se rappellent-elles.  En plus des ciseaux, crayons, trousses ou encore cahiers, les quatre amies ont dû lever des fonds pour leur voyage, une partie a été reversée aux orphelinats du pays. “On a lancé une cagnotte en ligne, on a eu des subventions de plusieurs entreprises, des excédents d’associations ainsi qu’une subvention de la Ville de 1 000 euros. On a voulu faire un maximum de choses à Val-de-Reuil. Cet argent a servi à aider les enfants qui n’ont pas de parents” , concluent les deux rolivaloises en notant que le COVID-19 n’a pas arrangé le pays : Nous étions le premier groupe à être revenu au Népal depuis la pandémie. Ils n’ont pas cessé de nous dire combien notre absence en 2020 avait été difficile pour eux et de ce fait, nous étions très attendues.

Partagez :

Vous êtes sans connexion