Le geste solidaire d’Holopharm : 1700 litres de solution hydro alcoolique fabriqués pour l’hôpital

Des entreprises fermées, des salariés confinés… Partout en France, depuis une semaine, l’activité économique avance au ralenti quand elle n’est pas au point mort. Holopharm, une jeune start up rolivaloise spécialisée dans le développement pharmaceutique et la fabrication de dispositifs médicaux, n’a pas échappé mardi dernier au séisme provoqué par le confinement.
« Les commandes n’arrivant plus, nos salariés sont rentrés chez eux la semaine dernière. Au chômage partiel », confient Julien Morvan et Pierre-Marie Mondin, les deux créateurs d’Holopharm qui emploie 6 salariés.

Une conversion éphémère

Pourtant, depuis quelques heures, c’est l’effervescence dans la petite entreprise de la Voie de l’Innovation (Pharma Parc II). À défaut de pouvoir exercer leur activité, les deux dirigeants ont décidé de jouer la carte de la solidarité. Blouse blanche sur le dos, masques de protection sur la tête, ils n’ont pas hésité à transformer leur laboratoire en « unité de fabrication » d’un nouveau genre… Ici désormais, on fabrique des solutions hydro-alcoolique !

Une conversion éphémère qui a pris dès hier des allures de course contre la montre pour le duo rolivalois. « Lorsque nous avons appris en fin de semaine dernière que l’hôpital d’Evreux manquait de gel hydro-alcoolique, on ne s’est pas posés la moindre question : nous avions les compétences et le matériel nécessaire pour fabriquer le produit ; il n’y avait plus qu’à commander la matière première ».

500 litres hier à l’hôpital d’Evreux

À peine l’éthanol arrivé à destination hier que les deux chimistes lançaient l’offensive, procédant minutieusement au savant dosage de glycérol, éthanol, eau et eau oxygénée « On doit acheminer les 500 premiers litres de solution hydro-alcoolique dans la soirée. Ils ne peuvent plus attendre davantage », confiaient les deux dirigeants, heureux de contribuer à l’effort de « solidarité sanitaire ».

Et après quelques petites heures de répit cette nuit, la petite fourmilière était de nouveau en action ce matin derrière les grands murs gris d’Holopharm. Pas question pour Julien Morvan et Pierre-Marie Mondin de relâcher maintenant la pression : « Nous avons 1200 litres de solution à préparer et acheminer jusqu’à l’hôpital ces deux prochains jours ».

Difficultés d’approvisionnement ?

Une production exceptionnelle que tous deux espèrent pouvoir poursuivre aussi longtemps que possible. « Tout dépendra de la manière dont on pourra être approvisionné en matières premières ». Quoi qu’il advienne, le geste généreux et solidaire des deux chimistes aura déjà soulagé un tant soit peu le personnel soignant, rudement mis à l’épreuve en ces temps si difficiles.

Actualités concernant le Coronavirus

Erreur : la vue 7335493g9q n’existe pas

Derniers articles parus

Partagez :
Partagez :

Vous êtes sans connexion