Hommage à Hervé Lofidi : “adieu, champion !”


Partagez :

Val-de-Reuil pleure son champion. Après deux années d’un combat acharné, Hervé Lofidi, le boxeur au grand cœur, s’est éteint vendredi à l’âge de 34 ans. Un dernier hommage lui était rendu aujourd’hui à Val-de-Reuil. L’occasion pour la Ville de déployer une immense banderole sur la façade du lycée. 

Une onde de choc… C’est ce qu’a provoqué à Val-de-Reuil l’annonce du décès d’Hervé Lofidi ce vendredi 2 septembre. Ce jour-là, la Ville perdait un grand boxeur, un grand homme que la maladie a emporté après deux ans d’un combat sans répit. Il avait 34 ans et tant de projets encore à mener.

Son courage, sa pugnacité, son panache resteront gravés dans le cœur de tous ceux qui l’ont connu, de tous ceux qu’il a fait rêver pendant toutes ces années. « Il était un artiste sur le ring, un gentleman à la ville, un grand champion dans la vie », confiait Marc-Antoine Jamet, quelques heures après sa disparition. « Trois mots le caractérisaient : élégance, courage, générosité. Nous le pleurons ».

Hervé Lofidi avait une devise : « rien n’est impossible ; avec de la volonté et du travail ». Il l’a prouvé dès ses premiers pas sur les rings. A tout juste 25 ans.

La boxe : son petit bonheur

Celui qui s’était d’abord essayé au basket-ball, au football et à la boxe-thaï dans les clubs de sa ville, découvre alors la boxe anglaise… « Il venait de trouver son petit bonheur qui allait lui permettre de croquer la vie à pleines dents », glisse son frère Eric, de 5 ans son aîné. Une passion et un talent qui, à peine un an plus tard, le propulsent champion de Normandie. Débute alors une ascension fulgurante vers le monde des grands, la boxe professionnelle, qu’il rejoint en 2016. Plus un combat ou presque désormais n’aura lieu sans que des centaines de Rolivalois – jeunes et moins jeunes – ne le suivent, ne l’encouragent, ne l’ovationnent.

« A plusieurs reprises, nous avons emmené des jeunes de la ville, plus de 200 parfois, en région parisienne ou à Amiens pour assister à ses combats », se souvient Benoît Balut, adjoint au maire et ami d’Hervé Lofidi. C’est dire le bonheur de ses plus fervents supporters lorsqu’en janvier 2018 à Levallois-Perret, il décroche la ceinture de champion de France lourd-léger.

Dans le top 15 mondial 

Ce mardi, la Ville a déployé une immense banderole sur la façade du lycée, en hommage à Hervé Lofidi
Ce mardi, la Ville a déployé une immense banderole sur la façade du lycée, en hommage à Hervé Lofidi

Toujours plus haut, toujours plus fort, Hervé continue à gravir les marches vers le sommet, à se hisser parmi les meilleurs. A tel point qu’en juin 2019, il devient champion francophone World Boxing Council (WBC) et, un an plus tard, intègre le Top 15 mondial de la WBC. Mais la maladie, dans toute sa cruauté et son injustice, vient briser son extraordinaire destin. En octobre 2020, il met fin à sa carrière pour mener cet autre combat.

Hervé Lofidi est parti mais à Val-de-Reuil comme ailleurs, nul n’oubliera son sourire, sa gentillesse, sa générosité et son amour des autres. Le millier de personnes réuni ce mardi au cimetière rolivalois pour lui rendre un dernier hommage était sans aucun doute le plus beau des témoignages d’affection adressés à notre champion et à ses proches !

“Nous avons tous un devoir, collectivement”, insistait le maire, en concluant son discours d’hommage à Hervé Lofidi. Faire qu’il soit immortel. Il ne peut l’être que dans nos souvenirs, dans notre mémoire, dans nos sentiments. Conjuguons donc notre amitié pour lui dire adieu l’artiste, adieu champion”. Un adieu auquel tous les Rolivalois ont également pu s’associer autour de l’immense banderole déployée par la Ville sur la façade du lycée Marc Bloch ce mardi matin.

Engagé pour sa ville

Enfant de Val-de-Reuil, Hervé Lofidi n’avait jamais oublié « sa ville de cœur ». Lui qui avait fréquenté les bancs de l’école Coluche avant de rejoindre un collège lovérien puis un lycée rouennais ; lui dont la famille et de nombreux amis vivent toujours dans notre ville.

En mars 2020, il décidait même de s’investir pleinement dans la vie rolivaloise en rejoignant la liste conduite par Marc-Antoine Jamet aux élections municipales. « J’espère à mon humble niveau pouvoir apporter ma pierre à l’édifice », confiait-il alors.

Et c’est tout naturellement qu’en septembre 2021, alors que Val-de-Reuil était secouée par des violences instrumentalisées de l’extérieur, le champion était allé à la rencontre des jeunes pour calmer les tensions, apaiser les esprits. Malgré la maladie qui gagnait du terrain, « il ne pouvait pas supporter de laisser des choses comme ça se faire à Val-de-Reuil », se souvient son frère, Eric.

“Lequel d’entre nous frappé par la même maladie, aurait-il eu le même altruisme ? Il se battait pour sa survie et pensait encore aux autres. C’est une immense leçon”, tenait à témoigner Marc-Antoine Jamet après avoir salué la grande sagesse d’Hervé Lofidi lors de ces tristes événements.

La Ville de Val-de-Reuil adresse toutes ses condoléances à sa famille et à l’ensemble de ses proches.

Derniers articles parus

Partagez :
Partagez :

Les inscriptions scolaires auront lieu du 1er Février au 21 Juin 2024