Des boîtes aux lettres pour lutter contre la maltraitance infantile

C’est une première dans l’Eure : Val-de-Reuil sera la première commune du département à être équipée de boîtes aux lettres accessibles aux enfants pour leur permettre de dénoncer les maltraitances dont ils pourraient être l’objet.

 

« Parfois, ça fait tellement parti de leur éducation, que les enfants ne savent même pas que ce sont des maltraitances » lance Sylvie Mullier, bénévole et référente départementale de l’associations Les Papillons.

Cette jeune association a été créée en 2019 par Laurent Boyet, capitaine de police, lui-même victime de violences sexuelles durant son enfance. Auteur du livre autobiographique, « Tous les frères font comme ça », Laurent Boyet créée l’association pour lutter contre la maltraitante infantile. Son souhait : que tous les enfants aient la possibilité de se confier sur leur « indicible ».

Des boîtes aux lettres accessibles par tous les enfants

Selon Sylvie Mullier, « Il existe beaucoup d’associations pour accompagner les enfants après leur dénonciation, mais aucune ne recueillait leur parole avant. L’association Les Papillons est complémentaire au 119, le Service National d’Accueil Téléphonique pour l’Enfance en Danger, puisque nous leur proposons d’écrire ». Grâce à une subvention de l’État de 20 000 €, l’association propose d’acheter et d’installer des boîtes aux lettres dans des lieux fréquentés par les enfants : centres aérés, piscines, gymnases, écoles… Un référent communal est ensuite désigné pour récupérer les mots qui sont transmis à la cellule d’analyse de l’association. Celle-ci contacte alors les personnes concernées : un directeur d’établissement en cas de harcèlement scolaire ou les services sociaux dans le cas de maltraitance intrafamiliale.

 

Une première dans l’Eure

association les papillons
Réunion de présentation aux services concernés, courant janvier

Aujourd’hui 80 boîtes aux lettres ont déjà été installées à travers tout l’Hexagone. Val-de-Reuil est la première commune de l’Eure à avoir accepté leur déploiement sur son territoire. « Monsieur le Maire est très sensible à cette cause, notamment en raison des différents confinements où on a pu voir les abus augmenter », confie Catherine Duvallet, première adjointe en charge de l’éducation et de la jeunesse de Val-de-Reuil. On essaie de mettre en œuvre tous les moyens possibles pour lutter contre ce fléau ». Huit boîtes aux lettres pourront ainsi être installées d’ici début mars : 7 en groupe scolaire et 1 à la médiathèque. Les enfants seront sensibilisés à leur usage lors d’une intervention de l’association. Une boîte aux lettres virtuelle existe également pour les enfants ou adolescents équipés en smartphone/informatique. Un premier pas pour espérer libérer la parole de l’enfant.

L’info en + :

L’association recherche des bénévoles afin de poursuivre son développement à travers le département.

Pour les contacter :

Sylvie Mullier, Référente Départementale : 07 69 05 09 09

https://www.associationlespapillons.org

 

 

Partagez :

Vous êtes sans connexion