Chantiers jeunes : premier job, premier salaire !

Comme à chaque vacance scolaire, les chantiers jeunes prennent leurs quartiers ! Pour les vacances de printemps, 12 adolescents se sont immergés dans le monde du travail et pour plus de la moitié, ce sont leurs amis, frères et sœurs qui les ont motivés ! Reportage

Passer le temps, se faire de l’argent, apprendre la peinture, ajouter une ligne à son CV… Depuis 2011, la Ville de Val-de-Reuil organise ces chantiers jeunes (en partenariat avec plusieurs des bailleurs de la commune) pendant chacune des périodes de vacances scolaires. 12 jeunes embellissent leur Ville depuis le début de la semaine.

Une tradition familiale  

Depuis le début de la semaine, les automobilistes et les passants ont pu venir à leur rencontre le long de l’Avenue des Falaises. En effet, 6 jeunes Rolivalois repeignent les boîtiers de télécommunication qui jonchent les trottoirs de la pharmacie jusqu’au monument Mémoire et Paix. Sous le soleil, Denia et Hayet, toutes les deux 16 ans, profitent de leurs vacances pour s’essayer à la peinture. “Mes frères et sœur l’ont fait quand ils étaient plus jeunes. Alors je me suis lancée pour payer mon permis et servir la Ville”, explique Denia à côté de sa collègue qui, elle aussi, a été poussée par ses amis rolivalois. Encadrées par un agent qui s’occupe de faire le relai tout le long de la route, les jeunes femmes peuvent être fières de contribuer à la beauté de leur commune.

« Tous mes amis avaient déjà participé, il manquait que moi.”

Sur la dalle piétonne, c’est au tour d’une autre équipe de charbonner. Khairin, 16 ans également, s’affaire à repeindre les murs d’un local destiné à la boutique d’une nouvelle association : “ Ma soeur m’en a parlé donc je me suis dit que c’était pas mal pour faire passer mes vacances et récolter de l’argent pour passer mon code.” 

À côté de lui, Ricka, 19 ans, attendait patiemment de venir expérimenter le dispositif. “Je candidate chaque année depuis que j’ai 16 ans, mais je dois m’y prendre trop tard et les candidats sont nombreux. J’ai enfin pu intégrer les chantiers ! Tous mes amis avaient déjà participé, il manquait que moi”, souligne l’étudiante qui vient d’avoir son permis au mois de septembre : “J’aimerais bien m’acheter une voiture, étant à la Fac en licence de LEA à Rouen, cela serait un plus.” 

La semaine prochaine, ils s’attèleront aux places de parking des Chalands, à la voûte de l’école du Pivollet et à un autre local ! 

Une bonne ambiance, une ligne sur le CV, un salaire… De quoi donner envie à tous les Rolivalois de s’inscrire pour les prochains congés scolaires ! N’attendez pas que vos amis ou votre fratrie vous parlent des chantiers jeunes ! 

Candidatez dès maintenant  Cliquez ici

 

Partagez :

Vous êtes sans connexion