Cellule d’accompagnement à la vaccination : la Mairie se mobilise pour aider les Rolivalois de plus de 75 ans

Depuis vendredi 15 janvier, suivant la stratégie vaccinale définie par le gouvernement et les autorités sanitaires, une plateforme nationale de prise de rendez-vous, en ligne ou par téléphone, est ouverte aux personnes âgées de plus de 75 ans résidant à leur domicile. Ce dispositif devrait permettre, à partir du lundi 18 janvier, de recevoir, dans des centres sélectionnés par les services de l’État au niveau local, les personnes éligibles à cette nouvelle phase de vaccination.

Présentée par Jérôme Filipini, Préfet de l’Eure, et la direction territoriale de l’Agence Régionale de Santé, la carte départementale des centres de vaccination destinés à recevoir les plus de 75 ans comprend 7 sites. Ils ont été sélectionnés sur des critères de liaison directe avec les établissements hospitaliers du département et tiennent compte du nombre de personnes âgées de plus de 75 ans domiciliés dans les communes qui abriteront ces centres.

À Val-de-Reuil, seuls 300 des 15.000 habitants sont âgés de plus de 75 ans soit en proportion moins de 2% de la population. C’est le nombre et le pourcentage le plus faible des communes du département de l’Eure. Cela explique que, à ce stade, malgré la proposition émise par la Ville dès décembre dernier, d’organiser un centre municipal de vaccination, un site n’ait pas encore ouvert dans la Ville Nouvelle, moins « vieille » que ses voisines. Dès qu’un nombre plus important de nos concitoyens sera invité à se faire vacciner, la Ville se tient prête, avec les équipes de professionnels de santé de la commune qui se sont déjà manifestés pour y participer, à installer un centre de vaccination à Val-de-Reuil.

À l’annonce de la décision du Préfet et de l’ARS, le Maire de Val-de-Reuil a immédiatement demandé aux services de la Ville et du Centre communal d’Action Sociale de mettre sur pied une cellule municipale d’accompagnement à la vaccination des personnes âgées de plus de 75 ans. Il s’agira, à partir du recensement des noms et des coordonnées téléphoniques des habitants susceptibles de recevoir le vaccin, de proposer à chacun un service d’accompagnement à la prise de rendez-vous et, le moment venu, de les conduire jusqu’à un des centres centre de vaccination départementaux. Depuis ce matin, les équipes de la Ville prennent donc contact individuellement avec les habitants appelés à se faire vacciner. Pour être certains que tous les Rolivalois âgés de plus de 75 ans puissent accéder à ces services, et dans le cas où ils n’auraient pas reçu d’appel des équipes de la Mairie, ils pourront, dès lundi, téléphoner ou écrire au 07.61.52.25.88 ou à seniors@valdereuil.fr

L’objectif de ce dispositif, complémentaire à celui développé par les services de l’Etat, est de lever tout obstacle à la vaccination. Aucun problème de mobilité ou d’utilisation des outils numériques ouverts pour la prise de rendez-vous ne doit justifier qu’une personne manifestant la volonté de se faire vacciner en soit empêché. C’est un service de proximité et de solidarité que la Ville, comme elle l’avait fait lors des confinements de mars et de novembre derniers auprès de tous les seniors, a souhaité renouveler. C’est le rôle qu’entend continuer à jouer la collectivité pour protéger nos ainés. Il en va de la réussite de la campagne de vaccination et du combat à mener pour vaincre l’épidémie.

Parallèlement à la mise en place de cette cellule, la Ville, grâce à la qualité du dialogue entre la municipalité, les services de l’Etat et les professionnels de santé installés à Val-de-Reuil, avec l’appui décisif du Préfet, organisera ce lundi après-midi la vaccination des résidents de l’ESPAGES.

Dans le respect des protocoles en vigueur pour recueillir le consentement, une trentaine des personnes âgées demeurant au sein de l’établissement recevront la première des deux doses nécessaires à la protection conférée par le vaccin. Les agents de plus de 50 ans et les personnes présentant des facteurs de comorbidité qui travaillent auprès des résidents pourront également bénéficier de cette opération.

Avant le début de cette nouvelle étape, Marc-Antoine JAMET a déclaré : « La réussite de la stratégie de vaccination dépendra de la capacité qu’auront les collectivités locales, et en premier lieu des communes, à se mobiliser et à déployer les moyens nécessaires à l’accompagnement de leurs administrés vers les centres de vaccination. Depuis l’apparition du virus sur notre territoire, pour la commande et la distribution des masques, pour l’organisation des campagnes de dépistage, pour la mise à disposition de bornes de gel hydro-alcoolique et de caméras thermomètres à l’entrée des bâtiments publics, pour le balisage et l’information à l’entrée de nos commerces, j’ai souhaité que la Ville, à travers ses élus et ses fonctionnaires, engage son énergie, son réseau et ses moyens afin qu’aucun retard ne soit pris dans la protection de nos concitoyens. Dans le même esprit, un nouvel équipement de détection/désinfection devrait être prochainement installé dans la Ville. C’est la raison pour laquelle décision a été prise de créer une cellule municipale d’accompagnement à la vaccination. Elle doit permettre que tous les Rolivalois âgés de plus de 75 ans bénéficient d’un service municipal d’aide à l’accès au vaccin en leur proposant de prendre le rendez-vous à leur place et de les véhiculer jusqu’au centre hospitalier le plus proche. De la même manière, nous avons obtenu du Préfet de l’Eure, que je remercie, au profit des résidents de l’ESPAGES, qui n’est pas stricto sensu un EHPAD, que toutes les personnes demeurant dans l’établissement et consentant à se faire vacciner puissent l’être dès ce lundi. Plus largement, et dès lors que la vaccination sera progressivement ouverte à d’autres tranches d’âge, je réitérerai ma demande auprès du Préfet pour qu’un centre de vaccination, dont le lieu a été identifié, au sein duquel une équipe médicale se tient prête à intervenir, puisse être installé à Val-de-Reuil. C’est en proximité, en levant tous les freins sur le chemin qui doit mener les habitants au vaccin, que nous gagnerons le combat face à la maladie.

Partagez :

Vous êtes sans connexion