Benoît Balut : l’hommage de la Ville, l’honneur de la Nation !

La médaille d'argent du Ministère de la Jeunesse et des Sports a été décernée à Benoît Balut

La médaille d'argent du Ministère de la Jeunesse et des Sports a été décernée à Benoît Balut

Passionné de sport, engagé auprès des jeunes, bénévole dans l’âme… Benoît Balut s’est vu remettre hier la médaille du Ministère de la Jeunesse et des sports des mains de Marc-Antoine Jamet

Comme Obélix, Benoît Balut est tombé dedans lorsqu’il était petit… Et depuis, impossible de s’en passer : l’engagement associatif fait sans aucune doute partie de son ADN. « Mes parents ont toujours été investis dans les associations : qu’elles soient sportives, de santé ou de solidarité… j’ai été bercé par cet engagement bénévole quotidien ».

C’est donc tout naturellement que le jeune Benoît, devenu grand, a perpétué la tradition familiale. A tel point qu’il vient de se voir décerner la médaille d’argent du Ministère de la jeunesse et des sports, récompense d’une vie entière passée au service de ses passions : le sport, les associations, les jeunes…

Un code moral sans limite

Une récompense que Marc-Antoine Jamet a souhaité lui remettre hier, mercredi 8 mai, au monument Mémoire & Paix à l’issue du rassemblement patriotique conduit par… Benoît Balut lui-même. « Cette cérémonie nous permet souvent de rendre hommage aux Rolivalois méritants, à ceux qui font rayonner notre ville, à ceux qui la font briller, glissait le maire en préambule. Aujourd’hui, la ville rend hommage à Benoît Balut et la Nation l’honore ».

La modestie chevillée au corps, Benoît s’est finalement laissé bercer par la sincérité élogieuse de celui avec qui il partage le destin de la ville de Val-de-Reuil depuis 2014. « Derrière la gentillesse, le sens de l’amitié, la responsabilité, le courage, le respect, la discipline, la sincérité, la rigueur, l’honneur, le contrôle de soi, la politesse, la solidité… », détaillait inlassablement Marc-Antoine Jamet, tout en reconnaissant chez ce sportif hors pair « un code moral » sans limite.

Le sport : fil conducteur de sa vie

Benoît Balut ne s'en cache pas : le sport est le fil conducteur de sa vie
Benoît Balut ne s’en cache pas : le sport est le fil conducteur de sa vie

Sans aucun doute, le sport (et ses valeurs) sont et resteront le fil conducteur de la vie du trentenaire rolivalois. Incontestable pépite des tatamis (qu’il a foulés pour la première fois à 9 ans), il intègre une section sports études judo dès ses 13 ans. C’est alors le début d’une extraordinaire aventure pleine d’espoirs et de victoires. « La montée en puissance a été rapide : j’ai été champion de l’Eure, de Normandie avant d’intégrer le pôle France à 16 ans ». Ses belles performances aux championnats de France cadets font de lui un espoir du judo français. « J’étais même en course pour les championnats du monde junior 2 ».

Un rêve brisé en vol par une grave blessure au genou puis un terrible accident de voiture qui le privent de tout espoir de carrière au plus haut niveau. « Les médecins m’avaient dit que le sport était fini pour moi ; je ne pouvais pas m’y résoudre : le judo, c’était ma vie ».

A force de détermination, de persévérance et de courage… Benoît Balut remonte sur les tatamis et décroche un titre de champion de France militaire (parmi d’autres).

Le Vrasad, son bébé !

Faire de sa passion pour le sport son métier… l’idée lui trotte de plus en plus dans la tête. Nous sommes en 2006, il intègre le tout nouvel Epide où il devient formateur sportif.

Mais très vite, la fièvre associative s’abat à nouveau sur lui : à peine quelques mois plus tard, Benoît Balut crée le Vrasad (Val-de-Reuil association sportive et artistique de la Défense) au sein de l’Epide. « Je voulais faire partager, à l’Epide, les valeurs associatives. Des agents ont accepté bénévolement de donner un peu de leur temps et de leur talent aux jeunes. Ca a créé un lien différent ».Ouvertes également aux jeunes Rolivalois le week-end, les activités du VRASAD font fureur : si bien qu’au plus fort, l’association compte pas moins de 170 adhérents.

Dans le même temps, Benoît Balut multiplie les casquettes sportives et associatives : « en 2015, je suis devenu pour 2 ans président du club de tennis squash (VRTS) et je me suis investi auprès du club de handball où joue ma fille ».Tout en continuant le judo sur son temps libre : « Je suis qualifié pour les championnats de France par équipe en juin ».

« La jeunesse, c’est l’espoir »

Dans cette vie déjà si remplie, Benoît Balut a choisi de prendre un autre engagement : en 2014, il rejoint l’équipe municipale menée par Marc-Antoine Jamet. D’abord chargé des sports, c’est autour de la jeunesse que l’adjoint au maire œuvre désormais. « La jeunesse, c’est l’espoir, la créativité. J’explique en permanence aux animateurs qu’ils ont un métier génial : en s’occupant des enfants, des jeunes, ils construisent les citoyens de demain ». Epanoui dans son rôle d’élu, Benoît Balut le reconnaît : « Je mets tellement de cœur dans cet engagement que j’en perds mes cheveux ».

“Continuez à être ce que vous êtes”

Pour son exemplarité, pour son engagement, pour son code moral, pour sa gentillesse et sa fidélité… Benoît Balut a donc reçu ce mercredi 8 mai la précieuse médaille d’argent du Ministère de la Jeunesse et des Sports. « Continuez à être ce que vous êtes, à militer pour vos idées, à transmettre vos valeurs », a tenu à rappeler Marc-Antoine Jamet avant de le décorer sous les applaudissement de la très nombreuse assemblée.

Marc-Antoine Jamet a rappelé à Benoît Balut toute l'affection qu'il lui porte
Marc-Antoine Jamet a rappelé à Benoît Balut toute l’affection qu’il lui porte