La sagesse des Anciens

La jeunesse de Val-de-Reuil n’est plus à vanter. Jeunesse d’une population dont la moitié a largement moins de trente ans. Jeunesse d’une Ville qui ne deviendra commune qu’en 1985. Jeunesse d’une histoire démarrée, hier ou avant-hier, avec les Trente Glorieuses. Des milliers d’élèves envahissent chaque matin nos quatre crèches, nos 14 écoles, nos deux collèges (hélas autrefois trois…), le lycée et le CFA. Deux cents agents municipaux, pas moins, sont occupés à encadrer enfants et adolescents. Des entreprises modernes, récemment installées ou relancées sur les parcs d’activité, recrutent dans des métiers nouveaux.

Il n’est pas jusqu’aux moyennes d’âge de l’équipe municipale ou des fonctionnaires de la collectivité qui laissent apparaître une (relative) juvénilité. Dès lors nos projets, nos priorités sont souvent la conséquence de cette réalité : nous construisons des stades, des gymnases, des centres de loisirs. Assurément, notre pyramide démographique (non inversée !) n’est pas encore un cylindre, ni même un sablier. Il suffit de se promener dans nos rues pour y croiser une foultitude d’individus qui n’ont pas dix ans, des cohortes d’administrés qui jouent encore à la marelle ou à la corde à sauter.

Mais Val-de-Reuil, aussi, unit « les cheveux blonds, les cheveux gris ».

Mais Val-de-Reuil, aussi, unit « les cheveux blonds, les cheveux gris ». Si notre Ville s’efforce de rester fringante et y parvient, ses habitants, parfois, ont vieilli. C’est notre sort commun. On dépose maintenant en Mairie des demandes de permis afin de construire des résidences pour personnes âgées. Alors qu’il ne rassemblait guère plus d’une centaine de convives il y a vingt ans, le traditionnel « repas des aînés » réunit aujourd’hui 600 invités. Un bon millier de colis de noël, serrés par des mains sympathiques, ont franchi à la fin 2018 les portes de l’ancien Théâtre des Chalands. Les pionniers du Vaudreuil Ville Nouvelle – il en reste – ont maintenant quarante-cinq ans de plus au compteur de la vie. Certains trouvent désormais une certaine élégance à s’aider d’une canne.

Marc Antoine Jamet - Maire de Val-de-Reuil
Marc Antoine Jamet – Maire de Val-de-Reuil

Pour autant, dans la cité contemporaine, le troisième âge fait preuve d’une sacrée vitalité. Les associations sportives multiplient les activités ouvertes aux seniors. Les panthères grises font de la gym aquatique à la piscine et de la marche nordique au Vrac. Des retraités, après avoir travaillé toute leur vie, deviennent de précieux bénévoles au RERS, à Lire et Faire Lire ou aux Restos du Cœur, à la chorale ou à la paroisse. On guinche le lundi après-midi à la Maison des Jeunes et des Associations. Ça tangotte, fox-trotte et bossa-nove. Dans des clubs qui apparaissent, on s’intéresse de près à la généalogie et la belotte coinchée. La pétanque à Val-de-Reuil a ses champions quasi millésimés.

Pour mieux entendre, mieux associer, ces femmes et ces hommes actifs, dynamiques, impliqués, qu’on ne saurait qualifier d’anciens sans les faire passer pour des cousins de Mathusalem, j’avais créé un Conseil des Sages sur la suggestion de mon ami Kofi Yamgnane, Maire de Saint-Coulitz, près de Chateaulin, « breton d’après la marée noire » ainsi qu’il le disait en riant, il avait gardé de son enfance togolaise le sentiment ferme qu’on doit respect aux aînés. Déjà Rousseau proposait qu’on transporte, dans chaque village, les dix plus grands vieillards sur une place pour que la collectivité s’en remette à leur sagesse…

Sans verser dans cet excès, cette assemblée purement consultative a fait un excellent travail. J’en remercie ceux qui l’ont composée, dont Jean-Pierre Perrault qui l’a présidée, mais aussi ma collègue Pascale Dumontier qui en a été l’infatigable correspondante auprès du Conseil Municipal. Cependant, je choisissais tous les membres de cet aréopage et il vivait un peu en circuit fermé. Ce n’était ni sain, ni adapté aux temps que nous vivons. Il fallait donc lui donner plus de visibilité pour plus de crédibilité et plus de légitimité.

Tous les Rolivalois âgés de plus de 60 ans et inscrits sur les listes électorales les départageront et en désigneront dix en votant à la MJA le 25 avril

En démocratie, il y a un moyen assez simple de parvenir à ces objectifs : l’élection. Nous l’avons lancée. La formule a plu. Une vingtaine de candidats se sont déclarés. Vous en trouverez la liste dans ce journal. Tous les Rolivalois âgés de plus de 60 ans et inscrits sur les listes électorales les départageront et en désigneront dix en votant à la MJA le 25 avril. Pour respecter les grands équilibres, notamment celui de la parité, et permettre que chacun se sente représenté, j’en nommerai dix autres. Les résultats de la consultation et de la nomination seront proclamés le 8 mai prochain. Ainsi pourrons-nous, dans un mois, consulter cette vingtaine d’esprits pondérés pour insuffler un peu de leurs vertus dans notre travail d’élus au service quotidien des Rolivalois.

Marc-Antoine JAMET
Maire de Val-de-Reuil.

 

L’éditorial

 

Les éditos de Marc Antoine Jamet

La sagesse des Anciens

La jeunesse de Val-de-Reuil n’est plus à vanter. Jeunesse d’une population dont la moitié a largement moins de trente ans ...
Lire La Suite…
Marc-Antoine Jamet Maire de Val-de-Reuil

Maire de Famille

L’hiver commence. Le temps est gris. Il pleut sur Paris. Le parc des expositions de la porte de Versailles n’a ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°9 Septembre – Octobre – Novembre 2018

Une certaine idée de Val-de-Reuil

Le Général de Gaulle avait deux ou trois défauts qui, peu à peu, le rendirent antipathique à une majorité de ...
Lire La Suite…
Vincent Thiry (à gauche) est le futur propriétaire de la boulangerie

Comment peut-on être Rolivalois ?

Souvent on me demande pourquoi tant de gens veulent, désormais, acheter une maison et devenir propriétaires à Val-de-Reuil ? Nous ...
Lire La Suite…
Noëlle Boudart est décédée le 24 janvier d'une douloureuse maladie

Le vibrant hommage à Noëlle Boudart

Marc-Antoine Jamet a souhaité rendre hommage à Noëlle Boudart, “la dame de la sécurité sociale”, comme il se plaisait à ...
Lire La Suite…
Paris 2024

Lima/Val-de-Reuil/Paris 2024

Un jour, la foudre m’est tombée sur la tête. Une petite foudre certes. Une foudre pas grave, ni méchante. Mais ...
Lire La Suite…
Loading...