Val-de-Reuil obtient le prix de la préservation de l’environnement !


Partagez :

Depuis plusieurs années, la Ville de Val-de-Reuil met en place un système de fauchage différencié, permettant à la faune et la flore de reprendre ses droits en été. Une action valorisée par le jury des Villes et Villages fleuris qui nous a décerné le prix de la préservation de l’environnement ! 

Après la 3ᵉ fleur, c’est une nouvelle distinction que notre commune vient de recevoir : Le prix de la préservation de l’environnement couronnant le fauchage différencié pratiqué aux quatre coins de Val-de-Reuil depuis 3 ans.Le label récompense également l’engagement des communes en faveur de l’amélioration de la qualité de vie et la stratégie globale d’attractivité mise en place à travers le paysage, le végétal et le fleurissement.

Fauchage tardifSi la marque de fabrique des espaces verts rolivalois est bel est bien la pelouse couleur pomme tondue à ras, des îlots disséminés et sélectionnés parmi les 70 hectares d’espaces verts gazonnés, sont laissés en « gestion différenciée » permettant aux insectes de se reproduire, aux oiseaux de se nourrir et aux fleurs sauvages de pousser. Vous l’avez certainement remarqué, de juin à octobre, que ce soit face au centre technique municipal, à l’Ecoquartier des Noés ou encore voie de l’Orée, la pelouse en gestion différenciée n’est pas tondue. Le 3 juillet dernier, lors du passage du jury départemental des Villes et villages fleuris, cette action a retenu l’attention de ces spécialistes de la faune et flore. Et pour preuve, le 20 novembre, Val-de-Reuil ( et deux autres communes de l’Eure) a obtenu le prix de la préservation de l’environnement en plus de conserver sa 3ᵉ fleur ! Une fierté pour l’équipe de jardiniers municipaux. « C’est une reconnaissance pour notre travail et le compromis que nous avons choisis en mettant en place ces fauchages tardifs. On le voit bien, de nouvelles espèces sauvages poussent, comme les orchidées sauvages qui tapissent les espaces depuis quelques mois », souligne Christophe Prestot le chef d’équipe des espaces verts. Sur certaines zones, les services municipaux ont planté des variétés rustiques de fleurs des champs qui pousseront naturellement, chaque année, pendant 10 ans. « Ce prix met à l’honneur le travail fourni par la Ville en matière de biodiversité et montre que nos efforts et idées permettent d’allier esthétisme et préservation de l’environnement ! », souligne Stéphanie Rousselin, adjointe en charge de la transition écologique. 

En plus de cette action, le jury a tenu à valoriser les actions d’animations et de promotion de cette démarche auprès des jeunes écoliers ainsi que les modes de gestion mis en place pour entretenir ce patrimoine en respectant les ressources naturelles et la biodiversité ainsi l’ensemble des actions pour favoriser la qualité de l’espace public.

En route pour la 4ᵉ fleur !!

Derniers articles parus

Partagez :
Partagez :

Les inscriptions scolaires auront lieu du 1er Février au 21 Juin 2024