Solidaire, la boulangerie Covin offre pains et pâtisseries

Chaque dimanche, la boulangerie Covin offre des pâtisseries aux résidents de l'Espages.

Plus que jamais à Val-de-Reuil, la solidarité se décline au pluriel. Que ce soit les services municipaux, les Rolivalois par centaines, les entreprises… chacun, à sa façon, apporte sa pierre à l’édifice solidaire pour que confinement ne rime plus seulement avec isolement.

La boulangerie Covin est de ces commerçants encore en activité qui ont choisi de se mobiliser auprès des plus fragiles : depuis plusieurs semaines, Pascal Covin et ses équipes offrent ainsi chaque jour du pain aux plus démunis. « Tous les lundis, nous fournissons 70 baguettes à l’épicerie sociale Epireuil et chaque mardi, 200 baguettes aux Restos du Cœur », indique très modestement le commerçant rolivalois qui poursuit son activité dans sa boulangerie de la zone commerciale des Falaises (son site de la rue Courtine est temporairement fermé au public).

Au chevet de nos aînés de l’Espages

Dominique Lego, adjoint au maire, récupère chaque soir, les pains spéciaux pour les apporter aux seniors de l'Espages
Dominique Lego, adjoint au maire, récupère chaque soir, les pains spéciaux pour les apporter aux seniors de l’Espages

Très sensible également à la situation de nos aînés « confinés » à la résidence Espages, Pascal Covin a tout naturellement proposé de remettre à la Ville, chaque soir, à la fermeture de sa boulangerie, l’ensemble des pains spéciaux qui n’ont pas été vendus dans la journée. Et c’est chaque soir le même rituel depuis quelques semaines. Dominique Lego, adjoint au maire particulièrement présent pendant cette période difficile, pousse la porte de la boulangerie, à la fermeture, pour récupérer les précieuses denrées. Masque sur le visage et gants de protections enfilés aux mains, l’élu s’improvise alors livreur de pains. « J’assure le relais entre le boulanger et nos seniors à qui je dépose chaque soir les pains offerts. Nos résidents sont vraiment heureux de cette attention si chaleureuse »

.

Pâtisseries & chocolats offerts

Le jour de Pâques, le boulanger rolivalois avait offert des chocolats à chaque résident.
Le jour de Pâques, le boulanger rolivalois avait offert des chocolats à chaque résident.

Et ce n’est pas tout. Pour donner un peu plus de convivialité et de joie à ces longues semaines d’isolement pour nos seniors, le boulanger rolivalois leur concocte chaque dimanche des pâtisseries en tout genre. « Je privilégie les pâtisseries à pâte cuite, pour lesquelles je suis sûr qu’elles ne présenteront aucun risque ». Amandines, tartelettes aux fruits, grillés aux pommes… finissent ainsi chaque dimanche midi et chaque jour férié dans les assiettes de la quarantaine de résidents de l’Espages. Pour leur grand plaisir, comme le confirme Christine Lebrun, la responsable des lieux… « Les Résidents sont très touchés par ce geste. Cela leur fait vraiment chaud au coeur».

Le jour de Pâques, Pascal Covin est même allé un peu plus loin encore en leur offrant des petits nids en chocolat tout droit venus de son laboratoire rolivalois situé au-dessus de sa boulangerie du centre commercial des Falaises.

Un quotidien difficile

À la manière du colibri, le commerçant rolivalois en est convaincu : « si chacun fait un petit bout à son niveau, nous passerons moins difficilement cette période compliquée ». Une période pendant laquelle le commerçant a vu son chiffre d’affaires baisser de moitié tandis que 18 de ses 28 salariés sont actuellement en congés ou au chômage partiel. Des salariés qui, tous, l’assure-t-il,« retrouveront leur emploi à l’issue du confinement ».

En attendant, son commerce reste ouvert 7 jours / 7 tout en redoublant les précautions sanitaires. « Nous avons mis des plexiglas devant les caisses, matérialisé des marquages au sol pour permettre de respecter les distances, utilisé les affiches mis à disposition par la Ville ». Pour protéger à la fois ses salariés et ses clients.

Actualités concernant le Coronavirus

Le geste solidaire d’Holopharm : 1700 litres de solution hydro alcoolique fabriqués pour l’hôpital

Des entreprises fermées, des salariés confinés… Partout en France, depuis une semaine, l’activité économique avance au ralenti quand elle n’est pas au point mort. Holopharm, une jeune start up rolivaloise spécialisée dans le développement pharmaceutique et la fabrication de dispositifs médicaux, n’a pas échappé mardi dernier au séisme provoqué par ...
Lire La Suite…
Aller chercher les médicaments, faire les courses pour les plus fragiles... le quotidien pour le CCAS depuis quelques jours

Faire les courses et récupérer les médicaments pour les plus fragiles

À Val-de-Reuil comme partout en France, la vie s’organise à l’heure du confinement. Rester chez soi pour ceux qui n’ont pas à se rendre sur leur lieu de travail reste la plus grande des priorités, des obligations pour limiter l’épidémie de CoVid 19. Des consignes strictes que la Ville de Val-de-Reuil ...
Lire La Suite…
Dès 7h30 le matin, les enfants peuvent être accueillis au centre de loisirs de la Trésorerie

Accueillir les enfants des soignants, coûte que coûte !

Le service de garde pour les enfants des professionnels de santé et des forces de l'ordre s'organise à Val-de-Reuil. Reportage à l'école Léon Blum ce matin. Ce jeudi comme les autres jours de la semaine, Alderick, Lidye, Sacha et Mathis ne resteront pas à la maison aujourd’hui. Les quatre petits ...
Lire La Suite…

Mesures de confinement : la Ville de Val-de-Reuil reste mobilisée au service et à l’écoute des Rolivalois

Afin de respecter le dispositif de confinement décidé par le Président de la République à compter de midi, ce mardi 17 mars, le Maire de Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet, appelle l’ensemble des Rolivalois à faire preuve de civisme et de responsabilité afin de limiter la propagation du virus COVID-19 qui s’avère être à l’origine ...
Lire La Suite…
Coronavirus - mesures de confinement

Coronavirus – Mesures de confinement

À TOUS LES HABITANTS DE VAL-DE-REUIL : Protégez-vous. Protégez les autres. Gardez vos enfants. Laissez travailler les soignants. RESTEZ CHEZ VOUS. La Mairie vous le demande. C'est une épreuve. Nous le savons. Mais nous n'avons pas le choix. TOUT AUTRE COMPORTEMENT SERAIT CRIMINEL En cas de déplacement indispensable À compter ...
Lire La Suite…

Vous êtes sans connexion