Médaillé de bronze aux championnats du monde de Kayak

À 60 ans, Jean-Michel Moreau vient de monter sur le podium des championnats du monde de Kayak, une victoire qu’il partage avec son club de cœur : Pagaie Passion 

Après plus de 50 ans à pratiquer le kayak de rivière, Jean-Michel peut être fier de lui. Début juin, ce licencié pionnier du club pagaie Passion de Val-de-Reuil a remporté la médaille de bronze aux championnats du monde de Kayak en descente. 

“C’est une joie collective !” 

Tout a commencé à l’âge de 7 ans. Jean-Michel découvre le Kayak dans un club municipal de Niort dans les Deux-Sèvres. Il tombe tout de suite amoureux de cette discipline qui le fait vibrer : “J’adore le fait de voir des paysages magnifiques. Qu’il vente ou qu’il neige, on assiste à des paysages incroyables qui parfois sont inaccessibles ! On peut être au milieu d’une falaise, seul, face à la rivière… C’est magique”.   

Quelques années plus tard, son frère jumeau co-créer un club de canoë-kayak à Val-de-Reuil. Même si Jean-Michel habite à plus de 100 km de la commune nouvelle (à Eu, en Seine-Maritime) il décide de s’y licencier dès l’ouverture : “L’ambiance de ce club est incroyable, on est tous des copains et on s’entraide à chaque effort. Cela fait presque 30 ans que j’y suis et je m’entraîne régulièrement avec eux sur les bords de l’Eure. Le kayak est un sport qui me permet d’entretenir mon cardio, la musculature et m’oblige à rester tonique. ” 

Le 5 juin dernier, après avoir participé à plusieurs compétitions nationales, Jean-Michel brille aux championnats du monde de descente organisés à Treignac à côté de Limoges, et arrive troisième sur le podium. “C’est une joie collective. Même s’il y avait une rivalité, sur l’eau, tout le monde était soudé, l’entraide et la sécurité priment sur la compétition”, explique-t-il, sa médaille de bronze autour du cou. 

Fier de lui, il continue de pratiquer seul et avec son frère jumeau en équipe, avec qui il partage ses émotions sur l’eau. Une aventure unique a chaque pagaïe, avant de reprendre les compétitions à la rentrée.



Partagez :

Vous êtes sans connexion