Les amis polonais de Sztum brillent sur la ligne d’arrivée du Marathon

Arrivés depuis vendredi dernier, 16 habitants de Sztum, la ville jumelée avec Val-de-Reuil, ont participé au marathon Seine-Eure. Entre amitiés et prouesses sportives, la délégation va reprendre l’avion avec de beaux souvenirs. Reportage.

Ils avaient le sourire aux lèvres ce week-end. Après deux ans de pandémie, le comité de jumelage rolivalois peut enfin organiser des voyages entre les quatre communes jumelées avec Val-de-Reuil. La semaine dernière, les habitants de Sztum (Pologne) ont eu la chance de revenir dans la commune nouvelle pour participer au marathon Seine-Eure. Une joie pour les coureurs et accompagnateurs fidèles de l’événement. 

“C’est un grand plaisir de revenir pour cette 16ᵉ édition ! “

Dans la brume matinale, le village “arrivée” du marathon est bien calme. C’est à l’autre bout de l’agglomération que 12 coureurs polonais se préparent à partir. Certains sont inscrits pour les 42 bornes, d’autres ont préféré choisir l’EKIDEN. “C’est un grand plaisir de revenir pour cette 16ᵉ édition ! On est là depuis 2007, à l’époque, c’est mon fils qui avait gagné le marathon”, s’exclame Ryzard Mazerski, le président du club d’athlétisme de Sztum tout sourire de revenir à Val-de-Reuil : “Tout le monde nous accueille les bras ouverts ! À chaque fois que l’on vient, il fait beau. Revoir nos amis rolivalois est un pur bonheur !” 

Amitié, soleil et podium

Vers 12 h, Malgorzata drzycimska (Tuwalska) est la première Polonaise à franchir l’arrivée rolivaloise en 3h04 et 23 secondes qui l’amène à la 4ᵉ position. “le circuit est très intéressant, le public est chaleureux et l’atmosphère est agréable !”, souligne l’athlète de 42 ans séduite par les rives de l’Eure. 

Une trentaine de minutes plus tard, Miroslaw Jurewicz arrive en sprint après un léger retard sur l’EKIDEN. Sur sa montre connectée, le temps est clair : le coureur de 65 ans a mis 3 h 46 et 9 secondes. “Je suis arrivé 3ᵉ en 2019, cette année, j’étais en forme, mais j’ai loupé le départ, car j’étais en plein échauffement. C’est ma sixième participation et je suis toujours très admiratif ! Le climat normand et l’amitié entre les deux villes sont les deux choses qui me font revenir à chaque fois”, lance-t-il en repartant en direction de ses acolytes. 

Sous le soleil, les derniers se font attendre pour commencer le repas. Sur le parking de la mairie, la tente du comité se remplit au fur et à mesure. “L’organisation est parfaite ! Je suis stupéfait de voir que même les gens qui ne sont pas intéresss par le sport sont là pour encourager et sont intrigués par les scores”, relève Slawomir Rozenberg qui participe depuis 13 ans au marathon.

À côté de lui, Krysztof Garbowski et Marcin Klonowski savourent leur barquette de frites locales. Les deux Polonais viennent de terminer leur marathon en duo, se classant tous les deux sur la troisième place du podium. “On est très heureux d’être ici, les liens créés avec le comité et les habitants sont fort. À chaque fois que je pose mes congés de travail, je pense tout de suite à la France !”, se réjouit Krysztof la médaille autour du cou. Marcin quant à lui est étonné de voir les nouvelles infrastructures de la Ville : “Chaque année, il y a de nouveaux bâtiments qui se construisent, Val-de-Reuil évolue c’est génial. On prend exemple pour chez nous, j’ai des amis qui me disent régulièrement qu’il faudrait faire une piscine et un stade comme ici !” 

Ce lundi, les 16 touristes ont pu redécouvrir la capitale, accompagnés du comité de jumelage. Ils reviendront l’année prochaine pour exploser leurs records et revoir leurs amis rolivalois qui prennent de leurs nouvelles tous les mois ! 

Revivez le marathon en image : 

marathon

Partagez :

Vous êtes sans connexion