La vie commerçante reprend ses quartiers

A Val-de-Reuil, les différents commerces reprennent du service et accueillent, depuis le début de la semaine dernière, un grand nombre de Rolivalois.

Depuis le 11 mai, la vie rolivaloise reprend des couleurs. Dans la rue Courtine, au centre commercial des falaises, sur la place des 4 Saisons ou encore à proximité de la gare, les rolivalois reviennent à la rencontre de leurs commerçants locaux pour acheter, chiner ou tout simplement pour prendre l’air et prendre des nouvelles.

Retrouver son métier

Au centre commercial des Falaises, Stéphanie Lesueur et Elodie Mudie, les deux gérantes de la boutique florale Aux Fleurs des Falaises, ont rouvert leur boutique un peu plus tôt que prévu. « Nous étions en train de préparer notre boutique pour la réouverture mercredi mais face à la curiosité et la demande de certains habitants, nous avons fini par reprendre dans la journée de mardi », explique Elodie Mudie, qui avec sa collègue applique à la lettre les différentes mesures prises pour assurer la sécurité sanitaire de tous. « Nous devons rester vigilants pour nos clients et nous-même. A cet effet, nous avons limité l’accès à notre boutique à deux personnes à la fois. Nous avons également installé des affiches et des pancartes explicatives sur notre devanture, un parcours fléché au sol, des petites pancartes pour inciter les personnes à ne pas toucher nos fleurs, etc. De manière générale, nos clients se montrent extrêmement compréhensifs, respectueux des mesures prises et nous encouragent », ajoute sa collègue ravie de pouvoir retrouver leur lieu de travail. « Ça fait du bien de reprendre, que ce soit pour des aspects financiers évidents mais surtout pour retrouver nos collègues, nos clients et aussi notre métier », explique Stéphanie Lesueur, qui avec sa collègue ont décidé d’adapter leur façon de travailler avec la mise en place d’un service de livraison à domicile pour les plus fragiles.

Adapter sa façon de travailler

Même son de cloche chez Courtine Optique, où la présence est limitée à trois personnes. « C’est une ambiance particulière, on essaye d’appliquer au mieux les consignes et de gérer les flux », confie Dorian Auger, le responsable de l’enseigne de lunetterie rolivaloise, qui reçoit actuellement un grand nombre de clients après 56 jours de fermeture. « La plupart de nos clients viennent pour des réparations ou des corrections de leurs lunettes de vue », précise le propriétaire des lieux soulignant la possibilité d’adapter sa façon de travailler, au vu de l’affluence. « Nous sommes dans une phase de test. Selon ce que nous observons, nous pourrions mettre en place un système de prise de rendez-vous afin de renforcer la sécurité sanitaire de tous ».

Les coiffeurs pris d’assaut

Tout comme les opticiens, les coiffeurs sont également fortement sollicités après ces 56 jours de confinement. « On n’arrête pas, on reçoit beaucoup de monde », relate Christèle Dupray, la responsable du salon Tchip Coiffure, à proximité de la galerie Vivaldi, juste à côté du restaurant « Le Sabaidee ». Tout comme dans les autres commerces, ici on ne plaisante pas avec la sécurité. « Nous avons limité l’accès à huit personnes, chacun des employés dispose d’un masque ainsi que d’une visière de protection. Nous désinfectons à chaque usage nos peignes, ciseaux, bacs de shampoing, fauteuils pour assurer un maximum de sécurité à nos clients et à nous-même », précise la gérante de ce petit salon rolivalois où attendent devant l’entrée quelques personnes, soulagés de pouvoir enfin rafraichir leur coupe de cheveux mais pas seulement. « C’est une bonne chose, on peut enfin revivre », témoigne David Lecomte, un rolivalois venu accompagner son fils pour se faire couper les cheveux. « Ça fait du bien de revoir du monde ». Un sentiment partagé par la plupart des habitants ravis de pouvoir à nouveaux accéder à l’ensemble des services et commerces rolivalois.

Retrouver les habitudes

Pour la boulangerie Thiry, qui est restée ouverte pendant la période de confinement, on se prépare également à un retour à la normale. « Jusqu’à maintenant seul le drive était ouvert pour servir nos clients. Aujourd’hui nous finissons de mettre en place les différentes mesures de sécurité sanitaire pour rouvrir notre boulangerie au public », explique Vincent Thiry, le propriétaire de cette boulangerie située entre la gare et le centre-ville, le long de l’avenue des Falaises, soulignant des habitudes de consommation différentes engendrées par le confinement. « Pendant le confinement, on vendait essentiellement du pain. On espère qu’avec la reprise, on va pouvoir retrouver nos habitués et  vendre de nouveau nos viennoiseries, pâtisseries ainsi que nos sandwichs ».

Main dans la main

Pour Christel Choquené, la présidente de l’ASCOVAL, ces premiers jours de retour à la vie « normale » se sont bien déroulés. « Tout le monde a très bien marché et tous ont respecté les consignes de sécurité sanitaire », explique-t-elle soulignant également la bonne conduite de la plupart des clients. « La plupart des Rolivalois font preuve de vigilance, de compréhension et de respect des mesures prises » poursuit-elle, profitant de l’occasion pour remercier les efforts et le soutien apportés par la Ville. « Ils nous ont donné un sacré coup de main. Que ce soit pour la mise à disposition d’affiches, d’éléments de signalétique ou encore le soutien moral, la municipalité s’est toujours montrée présente et à nos côtés. C’est génial d’avoir une telle cohésion », conclut Christel Choquene, qui espère que les fortes affluences perdureront et que les habitants qui prônaient le local pendant le confinement continueront aujourd’hui à soutenir les commerces de proximité. En effet, avec l’appui et sous la houlette de la Ville, chaque commerce a mis en place des affiches placardées sur les vitrines, pancartes explicatives à l’entrée, fléchages au sol pour qu’à Val-de-Reuil, la sécurité sanitaire soit une affaire de tous.

Les actus commerces à Val-de-Reuil

Sylvain Dubreuil, président du groupe Dubreuil, sa fille Ludivine et deux de ses salariés heureux d'annoncer la naissance de Midas à Val-de-Reuil

A Val-de-Reuil, un centre auto Midas ouvre ses portes

Midas, entreprise spécialisée dans l’entretien et la réparation rapide des véhicules, a ouvert ses portes à Val-de-Reuil le 1eroctobre. A ...
Lire La Suite…

Extinct-Eure, service de protection contre les incendies

Il y a quelques mois, Julien Fossard, un jeune rolivalois conseiller en gestion de patrimoine, a lancé sa boutique en ...
Lire La Suite…

Les plus grandes puces motos de France sont de retour !

Les amoureux de la moto sont attendus par dizaines de milliers ce dimanche 6 octobre, de 8h00 à 18h00, à ...
Lire La Suite…

Le premier salon des vendeurs à domicile indépendants et des artisans !

Le premier salon des vendeurs à domicile indépendants et des artisans se déroulera samedi 28 de 10h à 22h et ...
Lire La Suite…
Salariée pendant 10 ans, Adeline Damieux vient d'ouvrir son propre institut

Douce Evasion : le premier institut de beauté rolivalois !

La zone commerciale des Falaises abrite depuis quelques jours un institut de beauté : « Douce Evasion ». Rencontre. « Mon métier, je l’adore ...
Lire La Suite…

Retour en images sur la Fête de la Ville 2019

Retrouvez ici toutes les images de la Fête de la Ville 2019. Cet album est pour vous. Alors, n’hésitez pas ...
Lire La Suite…

L’emploi à Val-de-Reuil

Forum de l'emploi 2019

L’emploi

Nos actualités concernant l'emploi ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? La Ville de Val-de-Reuil accueille en son sein des stagiaires. Malheureusement le nombre de places ...
Lire La Suite…
Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
Partagez :

Vous êtes sans connexion