Poesia, le tout nouveau festival de poésie rolivalois entre en scène dès samedi. Au programme: une semaine de rendez-vous poétiques, partout en ville, pour tous les publics. Rencontre. 

IMG_0470

Val de Reuil, ville poésie ! Ce label, la plus jeune commune de France en est très fière. Autant dire que c’est avec enthousiasme que la ville soutient le tout nouveau festival piloté par la Factorie et son responsable artistique Patrick Verschueren.

Le rideau se lèvera sur Poésie ce samedi 13 mai. Chaque jour ou presque pendant une semaine, l’équipe de la Factorie proposera, avec ses partenaires, de nombreux rendez-vous tous très différents, dans des lieux très différents, pour des publics très différents…

« Notre fil conducteur, c’est DEMAIN, confie Patrick Verschueren. Tout simplement parce que nous avons choisi de tourner Poesia vers l’avenir. Dire non à l’individualisme et retrouver le sens du partage ». 

Si la poésie fait partie des choses très simples qu’on peut partager, elle est aussi partout: « nous le montrerons en accueillant des poètes, des architectes, des agriculteurs, des plasticiens… qui nous parleront à leur façon d’environnement, de nouveaux modes de vie mais aussi de jeunesse et d’inventivité ». 

Une semaine de poésie tous azimuts

Samedi 13 mai : Projection du film Poesia sin fin à 20h00 au cinéma Les Aracades. Séance suivie d’un débat. Tarif : 4,50 €.

Dans l’effervescence de la capitale chilienne Santiago, pendant les années 1940 et 50, « Alejandrito » Jodorowsky, âgé d’une vingtaine d’années, décide de devenir poète contre la volonté de sa famille. Il est introduit dans le coeur de la bohème artistique et intellectuelle de l’époque et y rencontre Enrique Lihn, Stella Diaz, Nicanor Parra et tant d’autres jeunes poètes prometteurs et anonymes qui deviendront les maîtres de la littérature moderne de l’Amérique Latine.

Mardi 16 mai : Spectacle Rosie, par la Cie Paon dans le ciment. A 20h30 à la MJA. Tarifs : de 5 € à 10 €.

Rosie

ROSIE est une création collective de la Compagnie Paon dans le ciment, équipe fraîchement sortie de l’ESAD, mise en scène par Mattia Maggi. Spectacle total, mêlant danse, acrobatie, musique en live, théâtre…

 

Mercredi 17 mai : Ateliers – poésie. A partir de 15h00 à la médiathèque. Entrée libre.

Sur le thème de « Demain en poésie », les bibliothécaires et les membres de l’association « Lire et faire lire » proposent trois ateliers ouverts au jeune public : atelier de lecture, atelier de calligraphie et un arbre à poèmes, Un atelier de création de poèmes.

Jeudi et vendredi, les bibliothécaires continueront vaillamment ces lectures poétiques auprès des classes invitées à la médiathèque.

Mercredi 17 mai : Inauguration de la Poétothèque de la Factorie à 18h30.

Construite pas à pas par Jean- Pierre Vernizeau et l’équipe de la médiathèque de Val de Reuil, la Poétothèque ouvre ses portes pour la toute première fois. Forte de ses 800 ouvrages de poésie contemporaine (elle en accueillera 3000 en 2019) elle est désormais une antenne de la Médiathèque le Corbusier, ouverte tous les mercredis après-midi et sur rendez- vous. Ses dernières acquisitions : l’ensemble des livres de poésie jeunesse des éditions MOTUS.

Jeudi 18 mai : spectacle Le visage de Laura par la Cie Lagrimas à 15h à la MJA (dès 12 ans). De 5 à 10 €.

Visages de Laura - Cie LagrimasAu moment charnière entre l’enfance et l’âge adulte, la surreprésentation de soi en ligne, et le brouillage entre identités réelles et fictives qu’elle suppose, peut sembler rassurante, comme une façon de s’affirmer. Mais elle peut aussi mener à de graves désillusions, accentuer certaines angoisses et encourager certaines formes de harcèlement. Ce sont ces interrogations que Visages de Laura explorera, à travers le personnage de l’adolescente Laura et de ses alter-ego fictifs.

Vendredi 19 mai : Lecture Demain à 16h00 à la MJA.

Lectures des textes réalisés par des femmes du quartier du MAIL sur le thème de « Demain » (vision de leur quartier dans le futur). En partenariat avec Vivre Ensemble, le Conseil Citoyen et la Ligue de l’Enseignement.

Vendredi 19 mai : Nuit de la poésie urbaine à 20h30 à la MJA. Tarif: libre.

Une nuit toute en slam réunissant des jeunes de Val-de-Reuil et des poètes d’ici et d’ailleurs, amateurs ou expérimentés pour échanger rimes, rires et risques. Une scène ouverte à toutes et tous, animée par les slameurs Yo du Milieu et Ben Herbert Larue, orchestrée par le multi instrumentiste Nicolas Jozef Fabre et mise en vidéo par Michel Grazda. Interludes dansés par le collectif de break dance New Wave Family.

Samedi 20 mai : remise des prix CoPo à 11h30 à la médiathèque.

Remise des prix CoPo et CoPo des Lycéens, en présence des poètes primés, de leurs éditeurs, des membres du jury et de la classe du lycée de Val-de-Reuil qui a participé au prix. En amont, le 18 et 19 mai, le poète primé par les lycéens normands fera le tour des établissements (5 lycées retenus pour l’opération : Val-de-Reuil, Evreux, Pont-Audemer, L’Aigle et Yvetot). Des lectures d’extraits des recueils primés seront également proposées par des comédiens.

Samedi 20 mai : Inauguration de l’Audiothèque à 17h30 à la Maison de la poésie.

Le collectif LIFE ON MARS mettra à disposition des casques audios pour pouvoir écouter librement les enregistrements des 8 poètes de passage, au cours de la saison, à la Maison de poésie.

Samedi 20 mai : PIANOCHOPPER BABY à 18h30 à la Maison de la poésie.

PianochopperEpopée mécanique, théâtre de rue. Durée : 50 min. La Compagnie des PIANOS MOBILES nous emmènera dans un univers tout droit tiré d’un roman de science-fiction avec le PIANOCHOPPER BABY.

 Samedi 20 mai : Apéro-musical à 19h30 à la maison de la Poésie.

Mélanie Leblanc, poète et marraine de la Factorie nous déclinera son Ephéméride, accompagnée par le musicien Nicolas Jozef Fabre.

 

Samedi 20 mai : 20h30 – Concert LA MATHILDE à 20h30 à la maison de la poésie.

Ils sont cinq sur scène, tous instruments dehors, cuivre et guitare électrique en avant. Ils ont chacun moins de 25 ans mais une énorme maîtrise déjà et toujours l’énergie militante, la sensibilité et la colère de leur jeunesse. Il émane de leur jeu, au carrefour du rock et de la chanson française, une écriture effrontée, brute et honnête, pleine de la conscience sociale qui les anime. Le groupe est dans la lignée de Noir Désir ou des Têtes Raides, et dans une ambiance punk-guinguette.

Samedi 20 mai 22h00 – Concert GREEN STREET

Le projet GREEN STREET prend part au mouvement Hip Hop depuis sa création en janvier 2013. Les influences électro/rock/hip hop et leur experience de l’instrument organique les amènent à hisser un Hip hop Alternatif Anglophone affirmé, énergique, positif et fédérateur. Une des références de ce sous-genre du Hip hop reste le groupe originaire de Philadelphie, The Roots.

Samedi 20 mai 23h30 – AFTER ELECTRO par le label Mouton Noir Records. En presence des artistes CHRISTINE et BROOK LINE.

CHRISTINE (crédits Olivier Bonnet)Derrière leurs quatre platines, le duo électronique normand CHRISTINE composé de Nicolas Lerille et Martin Blanche nous fera l’honneur de sa venue pour la sortie de son premier album “Atom from heart” qui entend bien creuser un nouveau sillon dans le prisme de l’électro française.

BROOK LINE est un jeune Producteur de 18 ans qui a commencé à se produire en Dj set dès l’âge de 15 ans et s’est peu à peu rapproché de producteurs expérimentés qui lui ont transmis de précieux conseils. Son premier EP “Paradoxe” sorti en Mars 2016, chez Mouton Noir Records allie percussions festives et ambiances sombres.

Samedi 20 mai : toute la soirée

Romain ReveilhacRomain Réveilhac est un artiste contemporain qui nous fera découvrir son installation sculpturale et architecturale, graphique et rythmique avec pour reflexion l’urbanisation gallopante et l’avenir de l’homme (et de la femme ) dans la ville.

Tom Peintremusicien entreprend une démarche picturale mêlant « son et image » où la musique est à la base de ses créations avec un concept de « rythme image ». Pour POESIA sera exposée une de ses toiles de 32 mètres de long.

Abi Fantastic est une artiste plasticienne catalane. Ses peintures de couleurs vives sont d’un expressionnisme abstrait. Pour le festival, elle réalisera un happening sur les photographies géantes d’Olivier Bonnet.

Dimanche 21 mai : journée familiale de 12h30 à 19h30 maison de la poésie.

Tout au long de l’après-midi : installation de hamacs pour une sieste poétique avec un
fond sonore réalisé par des personnes de l’Espage et la Graineterie de mots avec les éditions du Chiendent.

14h30 – Spectacle jeune public à partir de 6 ans. « Têtenlaire et Maman Lampadaire»

Maman LampadaireD’après l’oeuvre de Céline Gouel, interprété par Jérôme Revel et un lampadaire. Maman Lampadaire veille sur son petit Têtenlair. Dialogue cocasse entre un enfant turbulent et sa mère veilleuse. (Places limitées, réservation sur place

A partir de 15h – La caravane poétique des « contesses »

Hélène Beuvin nous offrira un voyage autour de contines pour les plus petits. L’idée est de raconter des histoires présentes depuis la nuit des temps ou des récits d’aujourd’hui aux couleurs multiples, dans une intimité avec le public. Les contes ont la particularité de s’adresser à l’être, ils questionnent, amusent, chamboulent, parfois apportent des réponses…

16h à 17h – Parcours poétique sur l’Ile du Roi

Départs toutes les 10 min. Munis de casques diffusant des poèmes dans divers univers sonores, fournis par le collectif LIFE ON MARS, les spectateurs sont invités à déambuler sur l’Ile du Roi et d’y découvrir des œuvres de land-art conçues par les élèves du college A.Allais, des cabanes et structures architecturales construites à partir de matériaux récupérés par le collectif Les Bourlingueurs et de croiser des poètes, comédiens et musiciens qui les inviteront à partager leur vision personnelle de demain.

Parcours poétique conçu par Mélanie Leblanc et réalisé par François Quesnel, Elena Böhler avec l’aide des milieux naturels de la CASE, des jardins familiaux de Val de Reuil et dirigé par Anne- Charlotte Bertrand.

18h – Projection et clôture du festival

Avec Gérard Boinon, agriculteur, autour de la projection du film: « SECRETS DES CHAMPS ou le potentiel du végétal » d’Honorine Perino (2012). Durée : 1h24.
Ce film relate sans polémique ni opposition la manière dont les plantes et les êtres vivants communiquent. Les recherches scientifiques et paysannes récentes ouvrent des pistes d’innovations pour l’agriculture, éclairées par l’expérience de Marc Dufumier, agronome émérite. Du maraîchage à l’agroforesterie, en bio comme en agriculture de conservation, ce sont finalement les pratiques des paysans qui permettent d’activer le potentiel du vivant pour l’agriculture.

*Contact : 02 32 59 41 85 / détail sur www.lafactorie.fr 

 

 

 

 

Service CommunicationActualitésVal de ReuilPoesia, le tout nouveau festival de poésie rolivalois entre en scène dès samedi. Au programme: une semaine de rendez-vous poétiques, partout en ville, pour tous les publics. Rencontre.  Val de Reuil, ville poésie ! Ce label, la plus jeune commune de France en est très fière. Autant dire que c'est...Naturellement Val-de-Reuil