Étiquette : visite

François Hollande à la rencontre des lycéens de Marc Bloch

François Hollande était à Val-de-Reuil ce matin pour y rencontrer les lycéens de Marc Bloch. L’occasion pour l’ex-Président de la République de leur parler Europe.

François Hollande avait lancé l’invitation à tous les lycéens de France en début d’année : « Et si je venais vous voir ? ». Une proposition que les jeunes du lycée Marc Bloch avaient immédiatement saisi au vol : ce matin, jeudi 4 avril, l’ex Président de la République a donc fait halte à Val-de-Reuil à la rencontre d’une centaine de lycéens de seconde, première et terminale pour leur parler de l’Europe et de son fonctionnement.

Un accueil chaleureux

François Hollande a été accueilli par Marc-Antoine Jamet
François Hollande a été accueilli par Marc-Antoine Jamet

Pour sa seconde visite rolivaloise (il y était déjà venu en janvier 2013 lorsqu’il était Président), c’est un chaleureux accueil qui lui était réservé devant l’établissement scolaire ce matin. Des lycéens bien-sûr, mais aussi de nombreux Rolivalois et des élus, réunis autour de Marc-Antoine Jamet.

Après un incontournable bain de foule, place au débat pour celui qui était, il y a deux ans encore, au sommet de l’Etat. Sort des réfugiés, dérèglement climatique, montée du populisme, élections européennes mais aussi des sujets plus libres comme la réforme du bac, les droits d’auteur, le parcours et les convictions de l’ancien Président… autant de questions qui, pendant près d’une heure et demi, se sont succédées sans répit dans la salle de conférence archi-comble du lycée.

Une centaine de lycéens assistaient ce matin à la conférence
Une centaine de lycéens assistaient ce matin à la conférence

Selfies à volonté

Au final, François Hollande – qui s’est longuement prêté au jeu des selfies avec les jeunes avant de quitter Val-de-Reuil – a tenu à transmettre un message d’unité : « L’union fait la force : c’est valable pour l’Europe, pour la Nation, pour le territoire, pour une classe ».

Séance de selfies à volonté après la conférence
Séance de selfies à volonté après la conférence

Une chose est sûre, les lycéens ont mesuré leur chance d’avoir vécu un événement unique. « C’était très instructif et enrichissant, confiait Baptiste, élève de terminale. « J’espérais une conférence citoyenne, européenne et sympathique : je n’ai vraiment pas été déçu ».  

Quant à Marc-Antoine Jamet, il n’a pas caché sa satisfaction à la sortie de cette rencontre : « En plus d’une conférence politique et européenne, les élèves attendaient une leçon civique et citoyenne ; un propos humain et authentique… ils ont eu tout cela ».

Marc-Antoine Jamet a tenu à remercier François Hollande pour tout ce qu'il a fait pour la ville
Marc-Antoine Jamet a tenu à remercier François Hollande pour tout ce qu’il a fait pour la ville

Galerie photos de cette matinée exceptionnelle

Partagez :

La Ministre de la Justice aux Vignettes ce matin

Nicole Belloubet, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, était à Val-de-Reuil ce jeudi matin pour une visite du centre de détention des Vignettes. Elle n’a pas caché être impressionnée par les lieux.

Visite de Nicole Belloubet Garde des Sceaux au Centre de détention des Vignettes
Visite de Nicole Belloubet Garde des Sceaux au Centre de détention des Vignettes

Quatre mois qu’Emmanuel Macron est élu à la tête de la République et déjà deux visites ministérielles à Val-de-Reuil !  Après la Ministre des Armées Florence Parly, fin juillet (elle avait alors visité le bassin d’essais des Carènes avant de rencontrer les chantiers jeunes rolivalois), c’est la Garde des Sceaux, ministre de la Justice qui a fait route jusqu’à la plus jeune commune de France ce matin. Initialement prévue début août, cette visite de Nicole Belloubet au centre de détention des Vignettes avait alors été reportée en dernière minute.

Le parcours des détenus

Il était 9h00 environ ce matin lorsque la Ministre a franchi la lourde porte d’entrée de la prison de Val-de-Reuil où l’attendaient de nombreuses personnalités.

L’occasion pour elle de découvrir l’organisation du plus grand centre de détention d’Europe – il compte aujourd’hui 776 détenus (capacité de 800 places) pour 263 surveillants – et le parcours des détenus dans l’exécution de leur peine.

Ici, tout est organisé pour offrir les meilleures perspectives de réinsertion, les clés d’une resocialisation
Ici, tout est organisé pour offrir les meilleures perspectives de réinsertion, les clés d’une resocialisation

Construit en 1989, le centre de détention abrite des détenus condamnés pour beaucoup à de longues peines (certains à perpétuité). Ici, tout est organisé pour offrir les meilleures perspectives de réinsertion, les clés d’une resocialisation. « Il ne s’agit pas seulement du bien-être des détenus mais bien de la sécurité de tous nos concitoyens », insistait Nicole Belloubet, au cours de sa visite. Tout faire finalement pour éviter la récidive !

Ici, en effet, les détenus disposent d’un terrain de sport, d’un gymnase, d’une salle de spectacle, d’un centre socio-culturel mais aussi de bibliothèques (une convention entre la ville et le centre de détention prévoit la mise à disposition de personnel de la médiathèque pour faire vivre la bibliothèque pénitentiaire).

Seul ESAT, seul BTS en milieu carcéral

Au-delà de ces activités, le centre de détention des Vignettes abrite un atelier de métallerie et un atelier de confection. 84 détenus y travaillent au quotidien, fabriquant dans le premier des meubles, des portes de prison… ; pour le second des draps et vêtements en tout genre… le tout à destination des prisons de toute la France mais aussi pour des prestataires privés.

La prison rolivaloise est également la seule en France à disposer d’un ESAT (établissement et service d’aide par le travail) en milieu carcéral. 13 détenus en situation de handicap y travaillent au quotidien.

Autre particularité des Vignettes : aucun autre centre ne dispense de BTS (formation initiale sur 2 ans). La spécialité de cette formation : assistant de gestion. Taux de réussite : 99 %.

un pôle d’enseignement composé de 4 postes et demi de professionnels de l’Education nationale fonctionne au quotidien au sein du centre de détention
un pôle d’enseignement composé de 4 postes et demi de professionnels de l’Education nationale fonctionne au quotidien au sein du centre de détention

Plus globalement, un pôle d’enseignement composé de 4 postes et demi de professionnels de l’Education nationale fonctionne au quotidien au sein du centre de détention. 140 détenus fréquentent les 17 classes de tous niveaux (certains apprennent ici à lire et à écrire ; d’autres peuvent notamment passer un CAP) chaque semaine. Ils sont 400 sur une année.

« Scander le temps par le travail, par la formation, par les activités culturelles… évite de désocialiser le détenu et de préparer l’avenir »
« Scander le temps par le travail, par la formation, par les activités culturelles… évite de désocialiser le détenu et de préparer l’avenir »

“Je suis impressionnée par les lieux”

Tout au long de la matinée, Nicole Belloubet a ainsi sillonné tous ces lieux de vie qui font la singularité du centre de détention rolivalois. A sa sortie, la Garde des Sceaux ne s’en est pas cachée : « Je suis impressionnée par les lieux, en bon état, mais aussi par l’intention particulière portée aux parcours d’exécution des peines ». Et plus particulièrement la prise en charge des détenus en longue peine : « Scander le temps par le travail, par la formation, par les activités culturelles… évite de désocialiser le détenu et de préparer l’avenir ».

 

Autant d’activités qui assurent, selon la Ministre,  davantage de calme, au quotidien, derrière les murs de cette prison. Même si bien-sûr, les Vignettes n’échappent pas à certains débordements ou, parfois, agressions de surveillants. « Les surveillants réclament plus de moyens ; c’est une préoccupation que je partage aussi ». Nicole Belloubet devait d’ailleurs achever sa visite rolivaloise par une rencontre, privée, avec les syndicats pénitentiaires.

En attendant, elle le confirme : le budget de la justice sera augmenté de 3,8 % en 2018 !

Partagez :

Florence Parly, Ministre des Armées, au milieu des jeunes Rolivalois

La Ministre des Armées Florence Parly était à Val-de-Reuil ce vendredi après-midi. Après une visite au bassin d’essais des Carènes, elle a rencontré les jeunes Rolivalois mobilisés sur les chantiers jeunes pilotés par la Ville.

Florence Parly, Ministre des Armées à Val de Reuil - rencontre avec les chantiers jeunes
Florence Parly, Ministre des Armées à Val de Reuil – rencontre avec les chantiers jeunes

C’est une nouvelle visite de prestige qu’a reçue Val-de-Reuil en ce milieu d’été. Un peu plus d’un mois après sa nomination au gouvernement, Florence Parly – la toute nouvelle Ministre des Armées – a fait halte dans la plus jeune commune de France ce vendredi après-midi 28 juillet.

Il s’agissait là de la première visite ministérielle de ce quinquennat ; alors même que Val-de-Reuil avait déjà reçu trois ministres en 2017 : Emmanuelle Cosse (Ministre du logement), Bernard Cazeneuve (premier Ministre) et Stéphane Le Foll (ministre de l’agriculture), tous membres du dernier gouvernement sous le quinquennat de François Hollande.

À la rencontre des chantiers jeunes

Visite de Florence Parly Ministre des Armées - accueil républicain et fleuri
Visite de Florence Parly Ministre des Armées – accueil républicain et fleuri

Il était 16h30 environ ce vendredi lorsque la ministre des Armées, qui venait de passer un long moment au bassin d’essais des Carènes (lire ci-dessous), s’est arrêtée sur l’esplanade de la mairie où l’attendaient de nombreux jeunes Rolivalois. A commencer par ces 42 jeunes de 16 à 20 ans qui achevaient leurs trois semaines de chantier jeunes au service de la ville.

« Ils ont accepté de donner de leur temps pour servir et embellir leur ville », a d’emblée tenu à souligner le maire, Marc-Antoine Jamet, en leur tirant son chapeau.

Marc-Antoine Jamet Maire de Val de Reuil présente à Madame Parly les jeunes engagés en chantiers jeunes
Marc-Antoine Jamet Maire de Val de Reuil présente à Madame Parly les jeunes engagés en chantiers jeunes

Très simplement, Florence Parly a échangé avec plusieurs d’entre eux qui achevaient de repeindre la balustrade menant à la mairie, saluant leur engagement et leur initiative. Nul doute que ces 42 jeunes, se souviendront longtemps de cette fin de chantier exceptionnelle !

Les centres de loisirs de la fête

Les petits des centres de loisirs n’oublieront pas non plus cet après-midi de juillet 2017
Les petits des centres de loisirs n’oublieront pas non plus cet après-midi de juillet 2017

Les petits des centres de loisirs n’oublieront pas non plus cet après-midi de juillet 2017. Une centaine d’entre eux avaient rejoint l’esplanade de la mairie pour saluer et souhaiter la bienvenue à la Ministre Parly qui n’a pas manqué de les interroger sur leur programme de vacances dans les centres des loisirs.

Elle n’a pas caché non plus son enthousiasme en découvrant l’existence du festival Cin’Eté, par l’intermédiaire de ces jeunes d’une douzaine d’années qui, caméra sur l’épaule, s’étaient transformés en reporters pour immortaliser cette visite exceptionnelle. Tous participaient aux ateliers cinéma organisés chaque après-midi, le temps du festival.

Après une demi-heure passée au milieu de la jeunesse rolivaloise, Florence Parly a quitté notre commune, ravie de cet après-midi particulièrement éclectique.

Au bassin d’essais des Carènes

De fait, sa première partie d’après-midi était consacrée à la  visite du bassin d’essais des Carènes, l’un des huit centres français d’expertise de la direction générale de l’Armement.

sa première partie d’après-midi était consacrée à la visite du bassin d’essais des Carènes, l’un des huit centres français d’expertise de la direction générale de l’Armement
sa première partie d’après-midi était consacrée à la visite du bassin d’essais des Carènes, l’un des huit centres français d’expertise de la direction générale de l’Armement

L’occasion pour la direction du site de lui présenter les compétences techniques et les moyens déployés, parfois uniques en Europe, pour réaliser les essais sur les bateaux.

Le site rolivalois qui emploie notamment 60 ingénieurs est notamment spécialisé dans les essais de tenue à la mer. Ici sont testés les comportements des bateaux face à la houle.

Un bassin de 600 m

Le site rolivalois qui emploie notamment 60 ingénieurs est notamment spécialisé dans les essais de tenue à la mer. Ici sont testés les comportements des bateaux face à la houle
Le site rolivalois qui emploie notamment 60 ingénieurs est notamment spécialisé dans les essais de tenue à la mer. Ici sont testés les comportements des bateaux face à la houle

Pour cela, un bassin d’essai de 600 m de long a été aménagé sur le site. On y génère des vagues afin de tester les comportements des bateaux face à la houle. « Quasiment tous les bateaux de la marine nationale – frégates, paquebots, sous-marins… – ont été testés ici », indique-t-on à la DGA. Les ingénieurs travaillent sur des maquettes de ces bateaux (à l’échelle 1/20e).

un bassin d’essai de 600 m de long a été aménagé sur le site. On y génère des vagues afin de tester les comportements des bateaux face à la houle
un bassin d’essai de 600 m de long a été aménagé sur le site. On y génère des vagues afin de tester les comportements des bateaux face à la houle

Florence Parly n’a pas manqué de saluer le travail de ces ingénieurs, de ces techniciens, de ces ouvriers « grâce à qui ces frégates, navires, sous-marins du futur permettront de montrer la supériorité opérationnelle de notre pays sur et sous les océans ».

Elle a aussi confié à l’assemblée son impatience de travailler avec tous les protagonistes de l’Armement à qui elle a tenu à exprimer sa plus grande confiance. « De nombreux défis nous attendent : l’intégration européenne, le rythme d’acquisition de l’Armement et l’innovation”. 

Florence Parly et les élus assistent à une démonstration de la technicité des chercheurs et ingénieurs du site
Florence Parly et les élus assistent à une démonstration de la technicité des chercheurs et ingénieurs du site

Toutes les photos de l’évènement

Visite De Florence Parly Ministre Des Armées – 28 Juillet 2017

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank
Partagez :

La visite du 1er Ministre à Val-de-Reuil le 4 mai, en détails

En plus d’inaugurer la nouvelle crèche de Val-de-Reuil le jeudi 4 mai, Bernard Cazeneuve rencontrera la population dès 17h30. Chacune et chacun est invité à se rassembler autour de lui et, symboliquement, autour de la République.

Cazeneuve à Val-de-Reuil
Cazeneuve à Val-de-Reuil

Moins de deux ans après la visite qu’il avait faite à Val-de-Reuil, en tant que Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a tenu à revenir vers la Ville Nouvelle aux derniers jours de son mandat à Matignon. Il sera ainsi dans la plus jeune commune de France ce jeudi 4 mai à partir de 17h30.

Le Premier Ministre y inaugurera la nouvelle crèche implantée dans le non moins récent éco-quartier des Noés. Fait notable, le chef du Gouvernement a proposé de rencontrer immédiatement, après une très brève cérémonie, la population de la Val-de-Reuil, des communes avoisinantes et, de façon plus générale, tous les Eurois qui voudraient venir à sa rencontre, chacune et chacun étant invités à se rassembler autour de lui et, symboliquement, autour de la République.

L’écocrèche inaugurée

L'éco-crèche des Noés
L’éco-crèche des Noés

La Ville de Val-de-Reuil figurera parmi les tout derniers déplacements du Premier Ministre avant le second tour de l’élection présidentielle. Avant de rejoindre Canteleu et la région rouennaise, le jeudi 4 mai en fin de journée, Bernard Cazeneuve fera halte à Val-de-Reuil pour y inaugurer la nouvelle crèche, implantée au cœur de l’éco-quartier des Noés dont Mme Cosse Ministre du Logement avait pu visiter le chantier presque terminé en janvier dernier.

Ce rendez-vous solennel était inscrit dans la genèse du projet puisque, avant même le démarrage de sa construction, l’Etat avait manifesté un très vif intérêt pour cette réalisation urbaine peu banale mêlant 98 logements bioclimatiques, une crèche municipale, des jardins familiaux, un parc paysager, une chaudière bois et des parcelles de culture bio. Cette attention s’est concrétisée à la fois par un niveau de subventionnement très élevé et par une labellisation comme premier éco-quartier de Normandie.

Un service de proximité, précieux pour les familles

Un service utile aux familles
Un service utile aux familles

L’éco-crèche des Noés, dernier né des équipements publics dans lesquels la Ville de Val-de-Reuil a très fortement investi, avec le soutien de ses partenaires (au premier rang desquels l’Etat), y a ouvert ses portes début avril. Outre son excellence environnementale (choix des matériaux, disposition des ouvertures, orientation du bâtiment), ce nouvel équipement dédié aux tout-petits a permis à la ville d’accroître l’offre et les modes de garde proposées aux familles rolivaloises, singulièrement aux habitants qui sont en train de s’installer dans les 1000 nouveaux logements planifiés entre 2015 et 2020.

C’est donc également pour mettre à l’honneur et saluer une politique familiale et de petite enfance, donc des actions de justice sociale et d’égalité des chances particulièrement volontaristes, que Bernard Cazeneuve a initié cette manifestation.

Dès lors, il était normal que cette visite, organisée à trois jours seulement du second tour de l’élection présidentielle, permette également au Premier Ministre de rappeler aux Eurois la place quotidienne qu’a prise au cours des cinq dernières années l’Etat à leurs côtés.

Jamais un vote n’a été aussi important !

A Val-de-Reuil, ville multiculturelle, ville aux 60 nationalités, ville où la solidarité fait partie, au-delà des difficultés, du quotidien, les tentations d’abstention aux élections existent : avec 65% de participation au premier tour de l’élection présidentielle, la mobilisation des électeurs n’a pas été, dimanche dernier, à la hauteur des espérances.

Même si le Front National y a reculé depuis les Européennes, même s’il enregistre à Val-de-Reuil un score parmi les plus bas du département pour le premier tour de la présidentielle, l’absence de réserves de voix modérées, l’importance a contrario du vote extrême, font craindre le pire pour le second tour. Jamais un vote n’aura été aussi important pour les Rolivalois !

Bernard Cazeneuve
Bernard Cazeneuve

Bernard Cazeneuve aura à cœur de sensibiliser les Rolivalois et les Eurois aux véritables enjeux qui se cachent derrière cette élection. Il saura sans aucun doute mettre en avant la différence fondamentale entre un Etat qui supprimerait toutes les aides aux communes ou à la politique de la ville et un Etat qui continuerait d’accompagner ses investissements.

Venons très nombreux

Parce qu’il ne pourra pas y avoir de meilleur symbole pour la République que la présence du 1er Ministre ce jeudi 4 mai à Val-de-Reuil, Rolivaloises et Rolivalois, habitants de l’agglomération et de plus loin encore sont invités à venir très nombreux jusqu’à l’écoquartier jeudi, pour cette belle inauguration bien-sûr, mais aussi pour écouter Bernard Cazeneuve, élu de la Normandie, défendre notre République, si précieuse, notre démocratie si chère à notre cœur .

Partagez :

Hélène Geoffroy, secrétaire d’Etat à la Ville, en déplacement à Val-de-Reuil

Ce mardi 26 mars 2016, Hélène GEOFFROY, secrétaire d’Etat à la Ville, s’est rendue à Val-de-Reuil

Hélène Geoffroy en visite à Val de Reuil
Hélène Geoffroy en visite à Val de Reuil

La ministre a assisté à l’école des Dominos à la projection d’un film contre le harcèlement à l’école réalisé par des élèves de CM1/CM2. Au sein de l’établissement, elle a rencontré une classe dotée de tablettes numériques financées par l’Etat puis elle a échangé avec des acteurs du Programme de Réussite Éducative (PRE).

Elle a visité ensuite le théâtre de l’Arsenal, financé en partie par le PNRU, la ministre a tenu par cette visite à montrer la dimension culturelle que peut apporter le renouvellement urbain.

Visite à l'Arsenal - la dimension culturelle du renouvellement urbain
Visite à l’Arsenal – la dimension culturelle du renouvellement urbain

La ministre s’est rendue ensuite dans le quartier du Mail pour faire un point sur le Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine (NPNRU) et lancer le Conseil citoyen.

Lancement du Conseil citoyen
Lancement du Conseil citoyen

Pour terminer, la secrétaire d’Etat a inauguré “L’Arbre de la Liberté” de Christian Zimmermann,  situé au carrefour de la chaussée du Parc et de la route des Sablons


 

Visite D’Hélène Geoffroy, Secrétaire D’état à La Ville – 26 Mars 2016

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank
Partagez :

Val-de-Reuil accueille Myriam El Khomri, Ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Myriam El Khomri, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, était à Val-de-Reuil jeudi 7 janvier 2016

Myriam El Khomri arrive à Val-de-Reuil
Myriam El Khomri arrive à Val-de-Reuil

Un an, jour pour jour, après avoir salué en tant que Secrétaire d’État à la Politique de la Ville la réussite des deux opérations de renouvellement urbain menées par la Ville et confirmé qu’elle était retenue parmi les 200 quartiers bénéficiant du Nouveau Plan de rénovation urbaine (NPNRU2), elle s’est rendue à l’EPIDe, Etablissement public d’insertion de la Défense, à l’occasion de son 10ème anniversaire et a participé ensuite au lancement officiel du dispositif municipal d’insertion sociale et professionnelle «KIT EMPLOI ».

Visite de l’EPIDe de Val-de-Reuil

Dès 2005, année de sa création, la municipalité avait fait le choix d’aider à l’implantation d’un EPIDe à Val-de-Reuil dans les bâtiments devenus vacants d’un centre de formation de France Télécom. Placé sous la triple tutelle des ministères chargés de la Défense, de l’Emploi et de la Ville, l’EPIDe pilote le dispositif “Défense, 2ème chance” avec pour mission d’assurer l’insertion sociale et professionnelle de jeunes volontaires en situation d’échec ou de décrochage scolaire, en favorisant, au terme d’un projet éducatif global, leur entrée dans la vie active.

Visite à l'EPIDe
Visite à l’EPIDe

L’établissement accueille et héberge les jeunes souvent issus du territoire de la CASE, de l’Eure ou de Normandie, dans le cadre d’un parcours d’une durée allant de 8 mois à 2 ans. A Val-de-Reuil, les jeunes volontaires participent à chaque grand rendez-vous commémoratif, sportif, associatif et solidaire qui concourent à leur insertion.

L'EPIDe un établissement de la seconde chance
L’EPIDe un établissement de la seconde chance

L’EPIDe de Val-de-Reuil est, depuis la fin de l’année 2015, le premier « centre de la deuxième chance » en France par ses effectifs et connaît un taux de sortie positive exceptionnel qui lui a permis de renforcer sa capacité d’accueil. Il dispose désormais de 210 places et d’un encadrement renforcé, assuré par 72 agents, éducateurs ou formateurs.

Lancement du KIT EMPLOI et signature de la convention de partenariat entre la Ville, Pôle Emploi et l’association Ensemble chargée de sa mise en oeuvre
Kit emploi et d'autres mesures au programme de la visite
Kit emploi et d’autres mesures au programme de la visite

Annoncées à l’issue des Etats Généraux de l’Emploi de Val-de-Reuil organisés en octobre 2014 en présence de 60 partenaires et entreprises locales, plusieurs mesures en faveur de l’emploi et de la formation ont été mises en œuvre par la commune :
un forum des métiers, qui, pour sa première édition en avril 2015, a accueilli plus de 800 demandeurs d’emploi et permis une vingtaine d’embauches ;
le développement de la méthode de recrutement par simulation avec le CCAS ;
la création d’un service municipal de l’emploi composé de trois agents qualifiés ;
– la mise en oeuvre de dispositifs innovants et ciblés. C’est dans cette démarche que l’opération “100 chances – 100 emplois” s’adressant aux jeunes de moins de 25 ans a vu le jour en 2015.

La signature de la convention
La signature de la convention

Mis en place pour la première fois en 2016, le « Kit Emploi » s’adresse prioritairement aux 25-50 ans. Il est le fruit d’un partenariat solide entre Pôle Emploi, la Ville et l’association Ensemble. Une convention scellant ce partenariat a été signée ce jeudi 7 janvier en présence de Madame la Ministre, Myriam El Khomri.

15 demandeurs d’emploi rolivalois, tous volontaires, identifiés par Pôle Emploi et le service Emploi de la Ville, profiteront d’un suivi personnalisé de trois mois, encadrés par une équipe de professionnels, afin de maîtriser les différentes étapes qui constituent une démarche efficace de recherche d’emploi. Développer l’estime de soi et stimuler le lien social sont les deux objectifs généraux de ce dispositif. Plusieurs axes de travail seront privilégiés avec notamment un travail spécifique sur le portefeuille de compétences et sur les techniques de recherche d’emploi, l’organisation de rencontres régulières avec des partenaires de l’emploi et des entreprises, la création d’un événement sur l’emploi. Chaque volontaire sera parrainé par une entreprise locale. Répondant à l’invitation de la municipalité, plus d’une quinzaine d’entreprises du territoire se sont ainsi engagés dans ce dispositif et étaient présentes aux côtés de Madame la Ministre et de l’ensemble des partenaires engagés pour l’emploi à Val-de-Reuil.

L’insertion sociale et professionnelle était donc au cœur du déplacement de la Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. Deux préoccupations majeures pour lesquelles Val-de-Reuil, grâce au soutien fidèle de l’Etat, s’engage au quotidien. « L’emploi et la formation restent dans notre ville, durement frappée par le chômage et le manque de qualification, une priorité absolue pour moi » a déclaré Marc-Antoine Jamet.

 

Visite De Myriam El Khomri, Ministre Du Travail – 7 Janvier 2016

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank
Partagez :

L’équipe de France de handball se prépare pour l’Euro à Val-de-Reuil

« Barjots », « Costauds », « Experts », ou « Indestructibles », surnoms et superlatifs ne manquent pas dès lors que l’on évoque les champions du plus grand palmarès du sport collectif français. Avec une immense fierté, Val-de-Reuil a accueilli lundi 4 et mardi 5 janvier l’équipe de France masculine de handball

Les Barjots à Val-de-Reuil !
Les Barjots à Val-de-Reuil !

L’équipe conduite par Claude Onesta, son sélectionneur, a décidé d’entamer à Val-de-Reuil sa préparation au prochain championnat d’Europe qui se tiendra du 15 au 31 janvier en Pologne. La qualité et la modernité de ses équipements, la disponibilité de ses équipes ont été autant de critères déterminants dans la décision prise par la Fédération Française de Handball de retenir, trois jours durant, notre commune comme base arrière pour son équipe masculine. Au Stade Jesse Owens, aux gymnases du Parc ou Alphonse Allais, Thierry Omeyer, Nikola Karabatic, Luc Abalo et les 18 autres membres de l’Equipe de France bénéficieront ainsi d’un cadre de travail approprié et des meilleurs conditions de préparation qui, il faut l’espérer, les amèneront à conserver leur titre acquis il y a deux ans.

Marc-Antoine Jamet, maire de Val-de-Reuil, leur a adressé ses remerciements pour avoir choisi la plus jeune commune de France et ses souhaits de victoire : « Val-de-Reuil, ville sportive sera pour le handball français une ville étape dans la conquête d’un nouveau titre européen. J’exprime tous mes vœux de réussite à ses joueurs et à toute l’équipe d’encadrement. »

Partagez :

Première étape du PNRU2 : Val-de-Reuil reçoit la Ministre en charge de la Politique de la Ville

Val-de-Reuil a été retenue parmi les 200 sites à « enjeu national » qui vont bénéficier du Nouveau Plan National de Rénovation Urbaine

Accueil républicain devant la mairie par M. Marc-Antoine Jamet, Maire de Val-de-Reuil, M. René Bidal, Préfet de l’Eure, M. Jean Louis Destans, Président du Conseil Général de l’Eure, Mme Janick Léger Conseillère générale du canton de Val-de-Reuil et la Municipalité
Accueil républicain devant la mairie par M. Marc-Antoine Jamet, Maire de Val-de-Reuil, M. René Bidal, Préfet de l’Eure, M. Jean Louis Destans, Président du Conseil Général de l’Eure, Mme Janick Léger Conseillère générale du canton de Val-de-Reuil et la Municipalité

Parmi ses premiers déplacements organisés dans cette perspective, Mme Myriam El Khomri, Secrétaire d’Etat chargée de la Politique de la ville, a décidé de se rendre mercredi 7 janvier dans l’Eure et de visiter la plus jeune commune de France afin d’y constater les progrès accomplis lors des deux premières opérations de rénovation urbaine (ORU, puis ANRU), dont, pour un peu plus de 100 millions d’euros, a bénéficié la « cité contemporaine ».

Le programme de travail, dont cette visite devait marquer la première étape, a été également tourné vers l’avenir. Il a jeté les bases des quatre étapes essentielles au démarrage rapide de l’opération rolivaloise : 1) désigner une équipe de maîtrise d’ouvrage et un comité de pilotage. 2) envisager ce que pourra être l’enveloppe dévolue à Val-de-Reuil, enveloppe qui avait été estimée entre 35 et 50 millions d’euros. 3) interroger les partenaires publics (Caisse des Dépôts, CAF, etc.), les collectivités locales (Agglomération, Département, Région) et bailleurs sociaux sur ce que pourra être la répartition du budget nécessaire et leur niveau d’engagement. 4) définir une liste d’opérations prioritaires.

Visite du quartier du Mail
Visite du quartier du Mail
Quartier du Mail (suite) : Présentation cour des Mousquetaires du projet de restructuration par Eure-Habitat
Quartier du Mail (suite) : Présentation cour des Mousquetaires du projet de restructuration par Eure-Habitat

Au titre de ces dernières, la municipalité souhaite naturellement inclure les 150 logements du Quartier du Mail, dont la rénovation a été évaluée à une dizaine de millions d’euros et qui auraient dû figurer parmi les deux premières vagues de réhabilitation entamées dès 2001, s’ils n’avaient été hors des limites administratives d’intervention de l’ANRU, la copropriété dégradée de la Garancière sur la Grosse Borne, la Maison des services publics actuellement étudiée en collaboration avec la Préfecture de L’Eure ainsi que Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur, s’y était engagé, le centre commercial de l’îlot 14, entre Avenue des Falaises et Route de la Voie Blanche, pour lequel les deux équipes finalistes présenteront en mairie le lundi 12 janvier un projet déjà aidé par la baisse de la TVA à 5,5% sur les constructions de la Ville Nouvelle, son intégration dans le contrat d’agglomération Seine-Eure et son classement en zone B2 au titre de la Loi Dufflot.

Présentation par le Maire de Val-de-Reuil des opérations de l’ANRU dans les locaux du nouvel Hôtel d’Entreprises des 4 Soleils
Présentation par le Maire de Val-de-Reuil des opérations de l’ANRU dans les locaux du nouvel Hôtel d’Entreprises des 4 Soleils
Les photos de Sylvain Bachelot phtographe ©
Partagez :

Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur : « C’est une belle idée de la République qui se vit ici à Val-de-Reuil » (France 3)

« C’est une belle idée de la République qui se vit ici à Val-de-Reuil » (France 3)

« C’est une belle idée de la République qui se vit ici à Val-de-Reuil » (France 3)
« C’est une belle idée de la République qui se vit ici à Val-de-Reuil » (France 3)

La vidéo

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Partagez :

Valérie Fourneyron, Ministre des sports, en déplacement à Val-de-Reuil vendredi 28 février

Valérie Fourneyron, Ministre des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie éducative était à Val-de-Reuil vendredi 28 février

Visite de Valérie Fourneyron à Val-de-Reuil
Visite de Valérie Fourneyron à Val-de-Reuil

Trois temps étaient prévus à cette occasion : un accueil républicain devant la mairie de Val-de-Reuil, la cérémonie de remise de la médaille d’or de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif à Patrick Le Fur, président de la ligue de squash de Haute-Normandie et Vice-champion vétéran de squash 2013, enfin la signature, au stade Jesse Owens, d’un contrat d’avenir engagé par le club de hand-ball de la commune.

Valérie Fourneyron et Marc-Antoine Jamet
Valérie Fourneyron et Marc-Antoine Jamet
Une visite constructive
Une visite constructive
Partagez :

François Hollande en visite à Val-de-Reuil

François Hollande a pris un bain de foule à Val-de-Reuil lors de sa venue samedi 5 janvier 2013.

Visite de François Hollande
Visite de François Hollande

Voir le reportage télévisé

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Partagez :

Visite du Président de la République, M. François Hollande, à Val-de-Reuil samedi 5 janvier 2013

Le Président de la République, M. François Hollande, visitera Val-de-Reuil “plus jeune commune de France” samedi 5 janvier dans la matinée. Il sera accompagné de MM. Laurent Fabius, Ministre des Affaires Étrangères, Arnaud Montebourg, Ministre du Redressement Productif et de François Lamy, Ministre de la Ville.

Présidence de la République
Présidence de la République

Il sera accueilli par le Préfet de l’Eure M. Dominique Sorain et MM. Marc-Antoine Jamet, Maire de Val-de-Reuil, François Loncle, député de la circonscription, Jean Louis Destans député de l’Eure et président du conseil général, Alain Le Vern, sénateur de Seine-Maritime et président du conseil régional de Haute Normandie, Michel Champredon, Maire d’Evreux ainsi que de nombreux maires et élus du département.

Il recevra dans la salle du conseil de l’Hotel de Ville de Val-de-Reuil, une délégation de salariés de la raffinerie “Petroplus” avant de consacrer une heure, en compagnie de plusieurs architectes et urbanistes (Jean-Jacques Ory, Philippe Vignaud, Nathalie Regnier, Philippe Madec, Jean-François Bodin, Emmanuelle Lego, Bernard Mallecamp, Laurent Le Bauché), ainsi que de bailleurs sociaux (IBS, Eure Habitat…), à un bilan de l’expérience pilote de renouvellement urbain menée dans la Ville.

Il rejoindra alors Louviers, en fin de matinée, pour y visiter l’exposition Pierre Mendes France à l’invitation du maire de la cité drapière, M. Franck Martin.

le communiqué de presse de l’Elysée.

[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2013/01/Déplacement-du-Président-de-la-République-Val-de-Reuil-Louviers.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]
Partagez :

ANRU REUSSI : LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ET TROIS MINISTRES VISITENT VAL-DE-REUIL

L’agglomération Seine-Eure est doublement à l’honneur puisque le Président de la République, M. François HOLLANDE, sera à Val-de-Reuil samedi 5 janvier au matin où il arrivera, à 9h00, par l’esplanade de la Mairie afin que lui soit réservé le traditionnel accueil républicain et repartira, de Louviers, en fin de matinée, après y avoir été reçu par la municipalité.

Visite de François Hollande
Visite de François Hollande

Il s’agit pour le chef de l’Etat d’associer au bel hommage qu’il veut rendre à Pierre Mendès France, proposition qui lui avait été faite, voici fort longtemps, par le maire de la cité drapière, M. Franck Martin et par le député de la circonscription M. François Loncle, une “visite de terrain” sur le thème de la politique de la Ville et d’évaluer les résultats concrets d’une opération de renouvellement urbain qui lui a été présentée comme réussie. Quatre thèmes seront plus précisément développés à cette occasion : la rénovation de la dalle rue Grande avec les architectes Jean-Jacques Ory et Emmanuelle Lego, la réhabilitation du logement social avec Thierry Sure, directeur général de l’Immobilière Basse Seine et l’architecte Bernard Malecamp, rue Traversière, le développement économique avec la construction, par Quille, de l’Hôtel d’entreprises qui va remplacer le foyer des Quatre Soleils, la réorganisation de l’espace urbain au Jardin de la Grosse Borne avec Gilles Gal, directeur général d’Eure Habitat, l’urbaniste Lydie Chamblas et l’architecte Nathalie Régnier, ainsi que Laurent Machet, deux fois de suite lauréat du PUCA, qui a réfléchi à la réhabilitation de la copropriété dégradée “La Garancière”.

Afin d’envisager la poursuite de ce projet, fil rouge de la municipalité depuis 2000, et, notamment, les suites à donner au plan stratégique local que Val-de-Reuil, validant ainsi une décennie de travaux, parmi les dix villes de France qui pouvaient y prétendre, a mené à bien, M. François Hollande sera accompagné du Ministre de la Ville, M. François Lamy. Depuis la signature de la première convention “ORU” par Claude Bartolone, tous les titulaires de ce portefeuille ont consacré des réunions de travail au dossier de la “plus jeune commune de France”, la plupart d’entre elles ayant eu lieu sur le site même.

La partie rolivaloise de cette visite, en présence du Ministre des Affaires étrangères, M. Laurent Fabius, et en présence du Ministre du redressement productif, M. Arnaud Montebourg, s’effectue à la demande de l’Elysée qui l’avait déjà envisagée au début du mois de décembre, ainsi que l’a indiqué le Ministre de la Ville. Elle a été concrètement évoquée voici deux semaines par le chef de cabinet de la Présidence de la République avec la direction générale des services de la Commune, définitivement validée par les services de la présidence au lendemain de Noel et confirmée le 31 décembre par le M. le Préfet de l’Eure qui, dès l’origine, avait veillé à sa bonne organisation.
C’est donc à la fois un honneur de recevoir, dans de telles circonstances, le Président de la République, mais aussi, symboliquement, une récompense pour tous ceux qui, collectivement y ont pris leur part, consacrant leur temps et leur énergie à cette initiative d’intérêt général, expérience pilote au service des habitants de Val-de-Reuil, de ses voisins de la CASE et de tous ceux qui y travaillent.
C’est une occasion de se réjouir et de se rassembler autour de notre intercommunalité ainsi mise en exergue par deux fois, à travers ses deux principales villes, ce qui est exceptionnel, par le Président de la République en ce début d’année.

Partagez :

Vous êtes sans connexion