Guep’Raid fait la guerre aux frelons asiatiques

Récemment installé à Val-de-Reuil, Jean-Louis Brousse fait un tabac avec son auto-entreprise : Guep’Raid. Il traque sans relâche les frelons asiatiques qui prolifèrent de plus en plus.

Les frelons asiatiques, c’est son affaire ! A 62 ans, Jean Louis Brousse ne compte plus les heures passées à traquer ces insectes envahisseurs.« Depuis l’an passé, les interventions pour les nids de frelons asiatiques se multiplient à vitesse grand V ». Avec chaque fois le même rituel pour cet ancien pompier professionnel transformé pour l’occasion en scaphandrier… Pas question en effet de s’attaquer aux frelons sans une combinaison intégrale ultra-épaisse et sans ses bottes 100 % hermétiques ; tenue réglementaire obligatoire.

Combinaison intégrale sur le corps, Jean-Louis Brousse a déjà neutralisé des centaines et des centaines de nids
Combinaison intégrale sur le corps, Jean-Louis Brousse a déjà neutralisé des centaines et des centaines de nids

40% de son activité

Depuis 2011, Jean-Louis Brousse sillonne la région pour venir en aide aux particuliers, aux professionnels ou aux collectivités : pour neutraliser les frelons asiatiques bien-sûr mais aussi pour les guêpes et les frelons européens. « Lorsque les pompiers ont cessé d’intervenir sur les nids de guêpes, j’ai décidé de poursuivre cette activité en créant mon auto-entreprise : Guep’Raid ». Depuis, celui qui s’est installé il y a quelques mois seulement à Val-de-Reuil, ne chôme pas. « J’ai fait plusieurs centaines d’interventions pour tous types de nids, depuis que j’ai commencé. Avec un pic, l’an passé, pour les frelons asiatiques qui ont représenté environ 40 % de mon activité ».

En ville ou à la campagne… personne n’est à l’abri d’un nid de guêpes ou de frelons dans son jardin. « Les frelons asiatiques peuvent faire leur nid sur un toit, dans un garage, une haie, un appentis pour les nids primaires. Les nids secondaires, qui peuvent compter jusqu’à 20 000 unités se trouvent plutôt dans les arbres ».Des insectes qui, rassurons-nous, ne sont en aucun cas agressifs si on ne les dérange pas.

Une technique bien rodée

Le frelon asiatique, une physionomie différente du frelon européen
Le frelon asiatique, une physionomie différente du frelon européen

Détruire un nid… Un jeu d’enfant donc pour ce professionnel agréé par le groupement de défense sanitaire de l’Eure (GDS). « On projette de la poudre tout autour du nid ; cela neutralise les frelons en quelques secondes ou quelques minutes ; Il faut toutefois attendre quelques jours pour qu’il n’y ait plus aucune activité ».

A la différence des guêpes où le professionnel retire le nid après l’avoir détruit, le nid des frelons asiatiques reste en place, une fois vidé de ses occupants nuisibles. Pas d’inquiétude : impossible pour d’autres congénères de venir coloniser l’abri.

Guep’Raid agréé par le GDS

Depuis quelques mois, le Département de l’Eure finance à 30 % la destruction des nids de frelons asiatiques dès lors que l’intervention est réalisée par un professionnel agréé par le groupement sanitaire de l’Eure (GDS). Et depuis peu, l’Agglomération a décidé de prendre à sa charge le montant restant de la facture de destruction. Concrètement, les Rolivalois qui découvrent un nid de frelons pourront le faire détruire sans que cela ne leur coûte d’argent (sauf peut-être à avancer les sommes).

Jean-Louis Brousse s’attend donc à une nouvelle recrudescence d’appels ces prochaines semaines. D’autant que la saison de destruction a commencé aux alentours du 15 juin et ne se finira qu’en octobre. Un pic qu’il attend avec le sourire, lui qui ne cache pas sa passion pour son activité. « J’aime ce métier car il y a beaucoup de contacts avec les gens. J’aime leur expliquer ce que je sais sur les frelons, leur prolifération, leur vie… Je suis là aussi pour les rassurer ». Une philosophie qui a déjà fait ses preuves auprès de centaines de particuliers.

Guep’Raid – 17 clos de la Trésorerie à Val-de-Reuil. 02 32 40 04 91 ou 06 44 14 74 62.