L’EPIDE aux petits soins de la base ornithologique de la grande Noé

Mercredi dernier, sept jeunes volontaires de l’EPIDE (Établissement Pour l’Insertion Dans l’Emploi) ont procédé à des travaux d’entretien de la base ornithologique de la Grande Noé.

Faucille et sécateurs à la main, les jeunes volontaires de l’EPIDE ne ménagent pas leurs efforts. En effet, ils se sont affairés toute la matinée de mercredi dernier à couper les ronces et autres herbages devant les observatoires de la base ornithologique de la Grande Noé. Le but : dégager la vue pour les usagers de cette réserve naturelle, véritable havre de paix pour des oiseaux en tout genre. « Nous venons ici trois, quatre fois par an depuis neuf ans », explique Sébastien Paporé, conseiller éducation citoyenneté de l’EPIDE, soulignant les objectifs poursuivis par ce rituel environnemental durant lequel les jeunes de l’EPIDE participent à l’entretien des observatoires ainsi qu’à la préparation des îles permettant la venue d’oiseaux comme les mouettes rieuses.

Un parcours citoyen

« Cette démarche s’inscrit dans un parcours citoyen pour permettre à nos jeunes d’une part de s’ouvrir au monde, mais aussi de voir autre chose et d’apprendre la citoyenneté à travers une autre approche éducative. A cet effet, nous travaillons également avec d’autres organismes comme les Restos du Cœur, la Croix Rouge, etc. », poursuit-il en soulignant les qualités développées par ces mini-stages, dans lesquels certains jeunes se découvrent une véritable vocation professionnelle. « Cela permet de travailler sur l’estime de soi, la confiance en soi, le courage et de se rendre utile ». Côté jeunes, on ne manque pas de plébisciter ce genre d’initiatives. « C’est une bonne chose, car cela nous fait voir autre chose. On apprend à prendre soin d’un lieu, à aider les animaux à vivre », confie Bruce, un des sept jeunes volontaires de l’EPIDE, qui, à l’image de ses camarades de section, a bénéficié également pour l’occasion des savoirs dispensés par Céline Chartier, l’ornithologue de la réserve de la Grande Noé.

L’actu de l’environnement à Val-de-Reuil

4 façons de recycler votre sapin de Noël 

Les fêtes de fin d’année terminées, les sapins de Noël quittent nos salons pour une nouvelle vie. Mais attention, ces ...
Lire La Suite…

La fête de la soupe a fait bouillonner la place des Quatre Saisons

Les marmites ont mijoté ce vendredi 16 octobre sur la place des Quatre Saisons. Pour la première fête de la ...
Lire La Suite…

INAUGURATION DU PREMIER POULAILLER PARTAGE DE VAL-DE-REUIL

C'est avec un plaisir non dissimulé que le conseil municipal et l'association Les Poulettes Rolivaloises vous invitent, ce samedi 3 octobre à ...
Lire La Suite…

I have a dream !

Passionné par le monde animal depuis sa plus tendre enfance et soucieux de son environnement, Jérémy Barber a décidé depuis ...
Lire La Suite…

L’EPIDE aux petits soins de la base ornithologique de la grande Noé

Mercredi dernier, sept jeunes volontaires de l’EPIDE (Établissement Pour l’Insertion Dans l’Emploi) ont procédé à des travaux d’entretien de la ...
Lire La Suite…

Les clés de la réduction énergétique

Le foyer Stéphanais, en partenariat avec GRDF et l’association Soliha, propose une journée de sensibilisation autour de la réduction énergétique, ...
Lire La Suite…

L’environnement à Val-de-Reuil
L’écoquartier des Noés vient de remporter un nouveau prix national : le « Grand Prix Ville Durable » du concours Green Solutions Awards 2017. La distinction la plus élevée pour la France

L’environnement

Val-de-Reuil est une ville construite à la campagne. On n’y plante pas que des entreprises et des logements. Des parcs ...
Lire La Suite…
Grand prix des villes durables 2017

Le logement

L’écoquartier des Noés n’en finit pas de séduire ! A tel point que le premier écoquartier labellisé en Normandie est ...
Lire La Suite…
urbanisme

Le Plan local d’urbanisme

Vous voulez construire à Val-de-Reuil ? Vous trouverez dans cette rubrique les informations et documents nécessaires à vos démarches. LE ...
Lire La Suite…

Vous êtes sans connexion