L’éducation et la formation

Enfance & jeunesse - l'éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles.

Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires et périscolaires peuvent vous demander
À l’occasion de la rentrée, les parents doivent fournir de nombreuses informations pour l’école, la crèche, la cantine, le transport scolaire ou les activités périscolaires. Quelles informations est-on en droit de demander ?

Lundi 2 septembre – Un jour pas comme les autres pour Lili Rose : celui de la rentrée. La petite Rolivaloise, scolarisée à l’école Louise Michel, est tout excitée à l’idée de retrouver ses camarades. « J’avais vraiment envie de revenir à l’école », confi e-t-elle en franchissant les portes de son école ce matin-là. Cette année, la petite fille entre en CE1 et comme l’année dernière, c’est dans une classe de 13 élèves qu’elle passera son année scolaire. Désormais, tous les élèves de CP et CE1 des écoles rolivaloises situées en éducation prioritaire (REP et REP+) bénéficient de ce dispositif. Un processus qui avait débuté à la rentrée 2017 pour les premières classes, s’était étendu à la rentrée 2018 pour finalement concerner cette année tous les CP et CE1 (à l’exception de Léon Blum). « Nous avons déjà constaté une vitesse d’évolution plus rapide pour les élèves intégrés dans les classes dédoublées », s’enthousiasme Jean-Mary Le Chanony, inspecteur de l’Education Nationale de la circonscription de Val-de-Reuil.

3 grandes sections dédoublées

Du côté de la mairie, pas question de lésiner sur les moyens pour accompagner cette évolution pédagogique. La Ville a donc mis les bouchées doubles pour créer, chaque été depuis trois ans, de nouvelles salles adaptées aux enseignements dédoublés. Tout l’été, les services techniques ont donc réaménagé les groupes scolaires, installé de nouvelles cloisons (fixes ou mobiles selon les besoins), rééquipé chaque classe...

Au final, chaque classe dédoublée (7 cette année) dispose de locaux dédiés, à la fois fonctionnels, spacieux et lumineux. Mieux encore, la Ville a choisi d’aller plus loin cette année dans son partenariat avec l’Education Nationale. Alors que le gouvernement prévoit, dès la rentrée 2020, le dédoublement des grandes sections de maternelle pour réduire les effectifs dans chaque classe, Val-de-Reuil s’est à nouveau imposée en précurseur en expérimentant ce futur dispositif dans trois écoles dès cette année : Cerfs-Volants, Coluche et Jean Moulin.

Priorité à la réussite !

« L’Education et la réussite de tous les petits Rolivalois sont la priorité absolue de notre municipalité », confirme Marc-Antoine Jamet. Preuve en est le maintien de la semaine des quatre jours et demi de classe pour tous les élèves de maternelles et d’élémentaires, « au nom de la réussite éducative de nos enfants ». Et ce en dépit de l’impact financier qu’elle génère pour la Ville.

« Je suis convaincu qu’il s’agit d’une très bonne décision, qui permet un meilleur apprentissage aux écoliers », appuie l’inspecteur, rappelant au passage que la France est le seul pays de l’OCDE à proposer la semaine de quatre jours. « En Scandinavie et au Canada, la semaine de classe s’étend même sur six jours ». À bon entendeur !

Pas de répit dans les écoles cet été ! À peine les petits Rolivalois avaient-ils rangé cartables et cahiers pour profiter de ces deux mois de congés que déjà ouvriers, techniciens et ados des chantiers jeunes investissaient les sept groupes scolaires de la ville pour s’attaquer au marathon estival des travaux ! Au total, près d’1 million € de travaux ont été consacrés à la création de nouvelles classes, à la sécurisation de toutes les écoles, à l’entretien des locaux et des cours de récréation, aux équipements des classes...

LES CLASSES VOIENT DOUBLE

Casquette sur la tête, tee-shirt vert sur le dos, Inès, Mathis et Yliès ont troqué leurs tenues de lycéens pour se transformer, dès le début de l’été, en apprenti-déménageurs. Première mission pour ces ados Rolivalois, recrutés pendant trois semaines en chantiers jeunes : déménager les classes de toutes les écoles ou presque pour faire place nette aux ouvriers ! « Nous avons beaucoup de classes à aménager pour permettre d’assurer les dédoublements de tous les CP-CE1, et des grandes sections pour certaines écoles mais aussi les ouvertures de classe », indique Rodolphe Bertrand, technicien responsable des bâtiments scolaires à la mairie de Val-de-Reuil. Cloisons et menuiseries à poser dans de nombreuses écoles ; luminaires à installer ; plafonds à refaire ; électricité à reprendre ; travaux de peinture... autant d’interventions réalisées en un temps record pour permettre à tous les écoliers de prendre possession des lieux, en toute sérénité, dès la rentrée.

PLUS AGRÉABLE, PLUS FONCTIONNEL

Coup de neuf, importants travaux de peinture... l’immense hall d’accueil des Dominos avait commencé l’été dernier à retrouver une seconde jeunesse. Fin du lifting cet été avec le remplacement de l’ensemble des sols du hall au rez-de-chaussée, à l’étage et dans l’escalier ; la poursuite des travaux de peinture et l’installation de vitres intérieures surplombant le hall. A l’extérieur, quelques travaux de peinture et de marquage au sol ont également été réalisés dans la cour de récréation ; tout comme d’ailleurs dans l’ensemble des cours de récréation de la ville. Du côté de l’école du Pivollet, pleins feux sur la partie restauration qui a fait l’objet de toutes les attentions. L’un des deux réfectoires (20 places) déménage dans un souci de cohérence et de praticité mais aussi pour le confort « phonique » des petits usagers. Pour l’occasion, ce nouvel espace de restauration a été refait à neuf.

SÉCURITÉ OBLIGE !

Pas question de lésiner sur la sécurité ! Après l’installation de films anti-flagrants (anti-explosions ou déflagrations), de caméras de vidéo-vigilance aux entrées des écoles, de visiophones... les clôtures d’enceinte des établissements ont toutes été remplacées. Un chantier qui n’avait échappé à personne dès le printemps, période à laquelle ces nouveaux équipements de sécurité – à la fois esthétiques et épurés – avaient commencé à fleurir, partout, semaine après semaine. Au total, ce sont des centaines et des centaines de mètres de clôtures qui auront été posées jusqu’à la fin de l’été. Désormais, toutes les écoles sont sécurisées « grâce à des clôtures de 1,80 m de hauteur à l’extérieur ; d’1,20 m à l’intérieur des cours de récréation », précise Rodolphe Bertrand.

DES ÉQUIPEMENTS FLAMBANT NEUFS

À nouvelle rentrée, nouveaux équipements ! La Ville vient ainsi d’investir, à hauteur de 100 000 €, dans du nouveau mobilier (tables, chaises, tableaux...) pour de nombreuses classes. Elle a également complété son parc d’équipements informatiques en achetant tablettes, ordinateurs et vidéoprojecteurs supplémentaires pour 50 000 €.

UN PARVIS HAUT EN COULEURS

En plus de la voie de l’Epargne, le parvis de l’école Léon Blum a été totalement refait à neuf. Les familles peuvent profiter des plaisirs de flâner sur la place élargie où le sol a été refait, où une quinzaine de poiriers ont été plantés, où les mâts d’éclairage (modèle Palace) ont été remplacés, du mobilier urbain neuf installé... Cerise sur le gâteau : un portrait de Léon Blum (chef de gouvernement du Front Populaire) a été apposé sur la façade de l’école.

LES YEUX RIVÉS SUR LES TOITS

Sous nos pieds, au-dessus de nos têtes, on ne voit pas toujours ce qui se passe... Et pourtant, les enjeux y sont essentiels ! C’est pourquoi la ville a lancé cet été la réfection complète d’une partie de la toiture de l’école Léon Blum : un toit en zinc entièrement déposé et refait à neuf pour éviter les infiltrations d’eau sur les écoliers et leurs enseignants. De la même manière, des travaux de toiture ont été réalisés cet été sur les logements de fonction à l’école des Dominos.

Cerfs-Volants : bientôt l’envol !

À l’école des Cerfs-Volants, le compte à rebours a démarré ! Ici, chacun le sait : c’est une des dernières rentrées que viennent de vivre, dans ce quartier, ses 300 écoliers. Dans les tout prochains mois, à quelques petites centaines de mètres de là, débutera la construction de la future école, plus spacieuse, plus fonctionnelle, plus esthétique, plus écologique aussi...D’ici deux ans, la Plaine de Jeux (le long de la route des Lacs) accueillera donc ce nouvel établissement scolaire tout en conservant une grande partie de ses espaces verts pour continuer à accueillir les Rolivalois dès l’arrivée des beaux jours. Dans ce nouvel écrin, tout a déjà été étudié pour accueillir dans les meilleures conditions les 6 classes maternelles, les 10 élémentaires, le restaurant scolaire, le centre de loisirs... « Il y aura un étage pour les maternelles et un pour les primaires, elle pourra accueillir jusqu’à 350 élèves et sera mieux intégrée dans son environnement », se réjouit Marc-Antoine Jamet, impatient de poser la première pierre de ce bijou architectural et pédagogique.

De nouvelles mesures ont été mises en place par le gouvernement à partir de cette rentrée scolaire. Pourtant à Val-de-Reuil, pas vraiment de bouleversement des habitudes pour nos écoliers comme leurs familles. Que ce soit la cantine à 1 € pour les familles très modestes ou le petit déjeuner le matin dans les écoles, ces mesures « de bon sens », existent déjà, ici, depuis de longues années. Petit tour d’horizon.

Petit-déjeuner pour tous !

« Moi, j’aime bien manger des fruits le matin quand j’arrive à l’école. Surtout les oranges ». Il est 8h45 : Mattéis, 5 ans, est confortablement installé autour de la petite table ronde avec trois de ses camarades. Ce rituel du matin, proposé depuis plusieurs années dans toutes les classes maternelles de la ville, le petit Rolivalois y est très attaché. D’autant que ce matin-là, « j’avais pas faim avant de partir. J’ai juste pris quelques petits gâteaux à maman et on est venus à l’école ».Dans chacune des classes, la journée commence ainsi, entre fruits variés découpés, yaourts et fromage pour tous les bambins qui le souhaitent. « Ce goûter du matin a non seulement l’avantage de permettre à ceux qui n’ont pas déjeuné d’avoir quelque chose dans le ventre pour commencer la journée mais cela permet aussi à certains de découvrir les fruits », indique Nathalie Mbongo Mbappé, directrice de l’école maternelle Coluche. Côté élémentaire, c’est à la récréation de 10h00 que la collation est proposée. Ici, les écoliers savourent quelques morceaux de fromage que la « dame de la cantine » a mis à disposition sur le chariot dans la cour. « Certains ont vraiment besoin de cet encas pour tenir la matinée car ils ne mangent pas le matin, indiquent les enseignants de Coluche, à l’unisson. « Et puis cette collation évite que des enfants apportent un goûter de chez eux : c’est beaucoup plus équitable ».

Le bio s’invite à l’école

Depuis la rentrée, le gouvernement propose de financer le petit déjeuner gratuit pour 100 000 enfants issus de territoires prioritaires. À Val-de-Reuil où la collation équilibrée est déjà en vigueur, la municipalité a choisi d’aller plus loin encore en introduisant, dès le mois prochain, les produits bio et issus des circuits courts pour tous les écoliers de maternelle. L’occasion de mettre en œuvre un véritable projet pédagogique autour de l’équilibre alimentaire et de l’éducation à une alimentation saine. Pour cela, un partenariat avec Val2Bio, commerce de produits bio installé à Val-de-Reuil depuis le printemps, a été mis en place.

La cantine à 1 €

Garantir aux familles en difficulté des repas équilibrés pour leurs enfants pendant leur journée de classe : c’est l’objectif de la « cantine à 1 € ». Annoncé et mis en place par le gouvernement au printemps dernier, ce dispositif est opérationnel à Val-de-Reuil depuis de longues années. Ici, les tarifs de la cantine sont en effet calculés selon le quotient familial. Les familles les plus modestes paient donc déjà 1 € pour que leur progéniture bénéficie d’un repas sain et équilibré. « Cela représente environ 70 familles sur les 888 familles », indique Catherine Duvallet, adjointe au maire en charge de l’Education, qui veille à la qualité des repas dans toutes les assiettes des petits Rolivalois.

Du bio et du local

À Val-de-Reuil en effet, le mot d’ordre est clair : priorité à la qualité ! Avec la société Scolarest qui mitonne les petits plats des écoliers, la Ville a ainsi fait le pari du bio et du local. « Nous avons déjà atteint les 20 % de bio chaque semaine dans toutes les cantines », indiquait récemment Guy Lengrand, le directeur de la cuisine centrale de Val-de-Reuil. À cela s’ajoutent, autant que possible, les circuits courts... Si bien qu’aujourd’hui 40 % environ des produits consommés par nos enfants sont issus de la filière locale. Le tout dans une volonté permanente de leur faire découvrir de nouveaux aliments.

L’Inspection change d’adresse

Jusqu’alors installée place aux Jeunes, face à la piscine, l’Inspection de l’Education Nationale change de quartier ! Depuis le 26 août, c’est au 101 rue Grande, à quelques centaines de mètres de leur local historique, que l’Inspecteur de la circonscription et ses collaborateurs ont élu domicile. « Nous étions très à l’étroit dans nos locaux précédents. Les conditions de travail de mes collaborateurs étaient difficiles et l’accueil du public parfois compliqué. Cela manquait de confidentialité », confirme Jean-Mary Le Chanony, Inspecteur de la circonscription, ravi de ses nouveaux locaux en rez de dalle, plus spacieux, plus fonctionnels. En attendant cette installation très attendue, l’Inspection de la circonscription (qui gère 53 écoles sur 50 communes dont Val-de-Reuil) avait été provisoirement transférée dans les locaux du CCAS depuis l’hiver dernier. À cette époque, ses personnels avaient dû quitter précipitamment les lieux suite à un dégât des eaux. Quant aux locaux de la place aux Jeunes, ils ne resteront pas vacants très longtemps : ils devraient être prochainement utilisés par leur voisin, Epireuil, trop à l’étroit également dans ses locaux actuels.

Inspection de l’Education Nationale Circonscription de Val-de-Reuil – 101 rue Grande – 02 32 08 95 90.

À la rencontre des enseignants

Jamais il n’a manqué une seule rentrée... Depuis 18 ans, Marc-Antoine Jamet se plie au même rituel en ce début d’année scolaire. Entouré de plusieurs élus et agents municipaux, le maire visite chacun des 7 groupes scolaires, pousse la porte de chacune des 114 classes, à la rencontre de chacun des enseignants... et ce, pendant de longues heures.2019 n’aura pas failli à la tradition : dès 8h20 le 2 septembre, le petit groupe a sillonné les écoles disséminées aux quatre coins de la ville ; s’assurant au passage que les travaux réalisés, les nouveaux équipements installés répon-daient aux attentes et aux besoins des équipes pédagogiques... parant aux éventuels oublis et soucis.Une visite qui, comme chaque année, ne fut pas sans impressionner les petits Rolivalois. À tel point que tous ou presque lui ont promis qu’ils allaient beaucoup travailler cette année et qu’ils seraient surtout très sages ! Verdict dans quelques mois.

2100

– Nouveau record d’élèves dans les écoles rolivaloises. Si bien que deux nouvelles classes ont été ouvertes à la rentrée : à l’école maternelle Léon Blum et à l’école élémentaire Coluche en plus des nouvelles classes dédoublées.

114

– Ouvertures de classe, dédoublement des classes... les enseignants sont toujours plus nombreux à Val-de-Reuil. Ils sont 114 cette année. Soit 10 de plus que l’an dernier.

4,5 jours

Pour un meilleur apprentissage et pour le bien-être des écoliers, Val-de-Reuil maintient les 4 jours et demi de classe par semaine... Une décision saluée par l’inspecteur de circonscription.

Coordonnées des établissements scolaires à Val-de-Reuil

2 collèges !

2 collèges d’environ 500 élèves chacun sont fréquentés par les Rolivalois : le collège Alphonse Allais qui a été reconstruit ; le collège Montaigne, situé à la limite de Val-de-Reuil et du Vaudreuil. Une classe-relais installée dans la Maison du département permet à une dizaine de collégiens en décrochage, chaque semestre, de tenter de trouver un projet et de se réinsérer scolairement.

Le collège Pierre Mendès France composé depuis 2011 d’une antenne du CNAM (Conservatoire national des arts et métiers) et depuis 2013 labellisé "Collège numérique" a été fermé suite à une décision du Conseil Départemental de l'Eure malgré la mobilisation importante et constante des habitants de Léry, Pont de l'Arche, Poses, Val-de-Reuil, et le soutien des 37 maires de l'agglomération Seine-Eure.

Le lycée Marc Bloch, tout d'un premier de la classe !

Le lycée Marc Bloch, rénové en 2003 par l’architecte Patrick Mauger, accueille environ 600 élèves et est classé parmi les meilleurs lycées de l’Eure.

Un atelier Sciences Po permet chaque année à un ou plusieurs jeunes d’intégrer l’école de la rue Saint-Guillaume, un atelier théâtre et une section pôle espoir d'athlétisme complète l'offre de formation. Des options chinois ou arabe y sont enseignées et délivré un BTS opticien-lunetier réputé.

Les autres établissements d'enseignement et de formation à Val-de-Reuil

Le CFAIE (centre de formation des apprentis interconsulaire de l’Eure) de Val-de-Reuil est le plus grand du département, l’un des plus grands de France. 1 700 apprentis peuvent y suivre 14 formations et récoltent souvent des prix dans les concours locaux et nationaux.

Enfin, Val-de-Reuil accueille un EPIDE (Etablissement public d’insertion de la Défense). 200 jeunes y résident. 80% parviennent à se réinsérer par la suite.

Ce sont, pour Val-de-Reuil, autant de structures essentielles afin de répondre avec succès au défi éducatif.

 

Informations pratiques

 

L’enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil

Enfance & Jeunesse - Informations pratiques

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître le menu des ...
Lire La Suite…
Petite enfance - Crèches, halte-garderie, etc...

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance L'enfance ...
Lire La Suite…
Enfance & jeunesse - Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
Le numérique facile - La cyberbase Isaac Asimov

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
Enfance & jeunesse - l'éducation et la formation

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…

Nos actualités sur l’enfance et la jeunesse

La MJA : royaume du jeu du 26 au 30 octobre !

Pendant les vacances de la Toussaint, l’association de la Semaine des 4 jeudis transforme la MJA en ludothèque géante ! ...
Lire La Suite…

AUXILIAIRE DE PUERICULTURE DIPLOME(E) D’ETAT (H/F)

Cadre d'emploi : Auxiliaire de puériculture diplômé d'état Rattaché(e) à la directrice de structure, vous êtes chargé(e) d’assurer l’accueil, l’encadrement ...
Lire La Suite…

Un film pour faire émerger des idées et sensibiliser au réchauffement climatique

Lundi après-midi, une dizaine de jeunes se sont rassemblés à la Mission Locale rolivaloise pour assister à la projection du ...
Lire La Suite…

Semaine nationale des Missions Locales : le programme de l’antenne rolivaloise

À l’occasion de la semaine nationale des missions locales, l’antenne rolivaloise organise un ciné-débat et un job dating !  Jusqu’au ...
Lire La Suite…
Val-de-Reuil Infos N°22

Valdereuil_infos n°23 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2021

En une de ce numéro : A l'école de la Réussite ! - Coup de projecteur sur les travaux, les ...
Lire La Suite…

Une nouvelle proviseure au Lycée Marc Bloch !

Depuis la rentrée, une nouvelle proviseure a pris ses fonctions au lycée Marc Bloch. À 55 ans, Thi-Hoa-Phuong Lefèvre a ...
Lire La Suite…

Apprendre à nager tout au long de l’année

Pendant les vacances ou en période scolaire, la Ville propose aux enfants des stages de natation gratuits. Un dispositif national ...
Lire La Suite…
On recrute

INTERVENANT Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité (H/F) d’Octobre 2021 à Juin 2022

Cadre d'emploi : Adjoint d'animation Au sein du service Socioéducatif, vous êtes en charge de l’encadrement et l’accompagnement des jeunes âgés, ...
Lire La Suite…

La Ville de Val-de-Reuil vous souhaite une bonne rentrée !

Retour des cartables, stylos et tableaux, les écoliers, collégiens et lycées feront leur rentrée demain dans les établissements de Val-de-Reuil ! ...
Lire La Suite…

 

Vous êtes sans connexion