Nouvelles ambitions pour le VRAC : Florian Vidal, manager d’exception

Du EAC d’Evreux en passant par la ligue de Normandie d’athlétisme, Florian Vidal vient d’être nouvellement recruté comme manager général du VRAC. Une nouvelle tête pleine d’ambition. Portrait. 

Propulser le Val-de-Reuil athlétique club en N2, tel est le challenge de Florian Vidal, le nouveau manager général du club rolivalois. À seulement 39 ans, ce passionné de sport a déjà officié dans de nombreuses structures. Formateur, intervenant, arbitre, ancien animateur, manager, gestionnaire de partenaires, assistant d’éducation, marketing…Des compétences par dizaines !

Multiples casquettes 

Originaire de Corrèze, à Tulle, Florian a fait ses premiers pas dans le sport dans  un club de basket montant de niveau jusqu’en régional. À 17 ans, il prend la place d’arbitre fédéral avant de poser ses valises à Limoges pour ses études. “J’ai fait une licence STAPS car au début, je voulais être prof d’EPS. J’ai débuté dans l’enseignement à Brives-la-Gaillarde en tant que contractuel”, explique-t-il en se remémorant ses premières expériences professionnelles. Peu après, il fait la rencontre de sa femme, professeure dans les écoles qui est originaire de l’Eure. Du jour au lendemain, il plaque tout pour la rejoindre en Normandie et prend le poste d’assistant d’éducation au collège du Hamelet à Louviers : “J’ai ensuite travaillé pendant 10 ans au EAC d’Evreux où j’ai grimpé en échelon pour devenir le manager général du club. Puis, j’ai décidé en 2013 de reprendre mes études et de faire un DU en marketing et management professionnel du sport et un 3ᵉ degré pour former les formateurs. »  Intervenant à la faculté de Rouen,formateur au GRETA de l’Eure,encadrant dans l’équipe technique régionale… Florian est un boulimique de travail qui aime accompagner et faire monter les compétences de ses collaborateurs. Un management basé sur la discussion et le respect des valeurs de confiance, d’altérité,de respect… En 2019, un poste se crée à la ligue d’athlétisme de Normandie : Florian postule et devient directeur technique. Il ouvre la porte aux partenaires, officie sur les manifestations telles que le meeting de l’Eure organisé tous les ans au stade Jesse Owens. 

« J’ai senti que les gens avaient vraiment envie de voir le club monter en compétences”

Au départ de Bouba Sissoko, l’entraîneur du VRAC, il parle de la volonté de la montée en puissance du club à son ami. Après une réunion avec les élus du bureau, une rencontre avec la municipalité ainsi que le service des sports de la Ville, Florian, appuyé par toutes les entités rolivaloises, décroche le poste de Manager Général. “Je voulais me rapprocher de chez moi et pouvoir allier ma vie pro et perso. J’ai senti que les gens avaient vraiment envie de voir le club monter en compétences”, explique le nouveau salarié du VRAC qui vient tout juste de prendre ses marques. 

Grâce à Florian, le club d’athlétisme de Val-de-Reuil va pouvoir se développer davantage : “Je veux faire monter le club en N2, restructurer l’école d’athlétisme en recrutant et en formant plus d’encadrants. Nous avons également une envie collective de voir plus de jeunes s’inscrire et notamment plus de Rolivalois pour les envoyer en compétition vers le haut niveau. Mais aussi faire revenir ceux qui ont rendu leur licence.” Mais pas de précipitation ! Le VRAC se laisse le temps pour travailler et grimper. Selon Florian, il faut plusieurs années pour restructurer le club : “J’aime bien dire que je suis un accélérateur de particules. Je viens en soutien au président, Christophe Leterme, pour gérer les RH, les projets, les partenaires, la représentativité du club…” 

Si l’on calque l’image des autres disciplines et clubs, l’excellence rolivaloise est vite de mise, le challenge de Florian sera bel et bien atteint !



Partagez :

Vous êtes sans connexion