Le VRAC monte en National 2 à une vitesse record !!


Partagez :

C’était un objectif : c’est devenu une réalité. Après 12 mois de travail, de rigueur et d’entraînement, le Val-de-Reuil Athlétique Club monte en National 2 ! Une prouesse plus rapide que prévu, atteinte aux interclubs organisés le 20 mai dernier 

Il nous l’avait confié l’année dernière : Florian Vidal voulait faire monter son club en N2. Il s’était laissé 2 ans pour y arriver. Avec la qualité des entraînements et des athlètes de plus en plus exceptionnels du club Rolivalois, la montée est arrivée plus vite que prévue lors des interclubs organisés à domicile le 20 mai ! Une émotion et une fierté que le manager fédéral du groupe a encore du mal à réaliser ! 

43 525 points ! 

“Quand je suis arrivée, j’ai vendu un projet sportif, j’avais accès à ma stratégie sur 2 ans et en fait, on a été beaucoup plus rapide. C’est incroyable, tout le monde s’est serré les coudes, on a même devancé la Bretagne !”,  s’exclame Florian Vidal le manager fédéral du club qui a encore la tête dans les étoiles. Pour la première fois, les interclubs étaient organisés à Val-de-Reuil. Pendant 2 week-ends, 500 athlètes, les 6 meilleurs clubs en N3 et 12 clubs de promotion régionale se sont affrontés avec sagesse et ferveur au stade Jesse Owens. Si le VRAC atteignait 33 000 points en 2022, cette année, le club rolivalois en ajoute plus de 10 000 à son compteur en se qualifiant en N2 avec 43 525 points totaux et 600 000 en équipe de promotion régionale ! “On a organisé ces interclubs pendant 3 semaines, c’est vraiment génial ! Nous avions près de 30 bénévoles et 80 athlètes présents, c’est un succès !”Que ce soit la championne de France Adèle Gay, Sokona Niakate, Alix Loisel et la polonaise Beata Niemyjska qui remportent le relais 4×400 m , Prédi Manounou, Leny Agbodjan, Quentin Désit, Hugo Nolius qui finissent également premier au relais 4×400m ou encore Vanessa Denisselle…, tous ont explosé les scores ! “Tu sais pourquoi tu travailles quand des athlètes pleurent dans tes bras”, sourit Florian qui reste humble et ne veut pas aller trop vite, le club prévoit de rester 3 à 4 ans en N2 avant d’être qualifié en N1, le temps de trouver un équilibre budgétaire et sportif complet. 

“Il faut renforcer encore plus l’école d’athlétisme” 

En début de saison, le VRAC a renforcé ses équipes avec de nouveaux entraîneurs, permettant de faire grimper les scores. 6 perchistes font partie de la section, l’école d’athlétisme est de plus en plus performante, mais Florian veut davantage augmenter le niveau : “Il faut renforcer l’école en faisant venir des entraîneurs de qualité même si cela passe par du bénévolat car sans bénévoles, ce n’est pas un club ! Il y a une vraie dynamique collective !” L’année prochaine le club prévoit d’embaucher une jeune athlète en tant qu’entraîneuse en service civique, un ancien professeur d’EPS viendra aussi renforcer les équipes, un juge fédéral va faire son retour et des grosses manifestations que nous connaissons tous seront renforcés tels que le meeting de perche, la Rolinordik ou encore les championnats de marche ! Une classe athlé devrait également ouvrir ses portes à l’école des Cerfs-Volants (puis ensuite à Victor Hugo) en octobre prochain. 

Des projets par dizaines qui montrent que le VRAC se fait une place de plus en plus importante au niveau national !



Derniers articles parus

Partagez :
Partagez :

Les inscriptions scolaires auront lieu du 1er Février au 21 Juin 2024