Des bancs pour sceller l’amitié entre les écoliers !


Partagez :

Depuis le début du mois, les 14 écoles élémentaires et maternelles de la ville disposent de leur propre banc de l’amitié. L’objectif : lutter contre l’isolement et le harcèlement scolaire. 

L’expérimentation menée à l’école Coluche en 2022 avait été couronnée de succès. Ce banc coloré est plus qu’une assise festive, c’est un véritable point de rencontre pour permettre à nos jeunes enfants de tisser des liens. 

C’est en 2012 en Floride, qu’une élève nommée Acacia « Tiny » Woodley a eu l’idée d’installer un banc de l’amitié dans son école.  « C’est un support pédagogique qui permet de transmettre les valeurs de solidarité, d’empathie et de convivialité. Il permet d’inciter les enfants à se soucier des autres », précise Gabriel Rojzman, directeur des affaires scolaires à la mairie, une initiative demandée par les parents d’élèves.

« Créer un lien naturellement » 

Au Pivollet, on ne le loupe pas ! Avec ses couleurs jaunes, bleues et vertes, le banc de l’amitié attire directement l’œil. Installée à côté de l’aire de jeu, les enfants s’approprient la nouveauté depuis quelques semaines. « Je trouve que l’idée d’aider les élèves qui se sentent à part est géniale. Il permet d’aller vers les autres sans faire le premier pas, notamment pour les timides. Nous n’avons pas beaucoup d’élèves isolés, mais je sais que ce n’est pas toujours simple pour eux de se faire des amis », souligne Manon Limeretz enseignante en classe de CE2-CM1. Car avant l’installation du banc, ceux qui avaient des difficultés à accoster d’autres élèves venaient directement en parler à leurs professeurs : « le banc leur offre la possibilité de créer un lien naturellement, et souvent, ce n’est pas forcément un enfant qui est seul, mais aussi ceux qui veulent apporter de la compagnie à d’autres. » 

Que ce soit un nouvel élève qui ne connaît personne ou bien un jeune timide, les raisons sont multiples pour s’installer sur ce banc multicolore (décliné en petite taille pour les maternelles) et c’est d’ailleurs aussi l’occasion pour certains de régler leurs différends directement comme Mohamad qui aime bien l’utiliser pendant ses parties de foot : « quand nous ne sommes pas d’accord sur le jeu, on vient discuter ici  » ou encore Mawa et Line qui inspectent régulièrement si quelqu’un est seul : « on aurait beaucoup aimé l’avoir quand nous étions en CE1, pour se faire des amis, c’est très chouette ! » 

La solitude n’est pas forcément un attribut pour s’assoir, certains groupes d’amis en recherche de nouvelles têtes l’utilisent. « Les enfants étaient très contents aussi d’avoir un lieu au calme pour dessiner. S’il peut aussi permettre de rompre les clans filles-garçons, ce serait super ! », souligne l’enseignante qui projette de travailler avec les délégués sur des sujets d’enseignement moral et civique pour analyser l’utilisation du banc à la fin de l’année. 

Derniers articles parus

Partagez :
Partagez :

Les inscriptions scolaires auront lieu du 1er Février au 21 Juin 2024