Auteur/autrice : Coline Lefèvre

Val-de-Reuil revient avec son Calendrier de l’Avent !

Val-de-Reuil revient avec son calendrier de l’Avent virtuel ! Du 1er décembre au 25 décembre 2022, la Ville et ses commerçants vous offrent des cadeaux pour célébrer Noël ! Chaque jour, envoyez-nous une photo et tentez de gagner un lot !

On a tous une photo de son sapin, une recette de biscuit sucrée ou un pull de Noël… Pour célébrer cette période festive, la Ville de Val-de-Reuil, en partenariat avec les commerces, les acteurs associatifs, culturels et sportifs rolivalois, devient un petit lutin du père Noël ! Chaque jour de 9h30 jusqu’à 00h, essayez de remporter un lot en participant au jeu-concours virtuel.

Participation sur tous les réseaux sociaux

L’an dernier, plus de 2 000 personnes (de Val-de-Reuil jusqu’à Rouen ! ) ont participé au premier Calendrier de l’avent virtuel rolivalois ! Un franc succès qui a permis aux commerçants de la Ville de gagner en visibilité et en attractivité. Cette année, la Ville innove et vous met à contribution en sollicitant vos talents de photographe !  

Contrairement à l’année dernière, les abonnés de l’ensemble de nos réseaux sociaux pourront participer. En effet, le jeu s’ouvre sur tous nos réseaux sociaux : Facebook, Twitter et Instagram ! Ainsi, pour continuer à soutenir son économie locale, son maillage associatif et donner de la joie aux petits et grands, la Ville publiera tous les matins vers 9h30, à partir du 30 novembre, une capsule vidéo animée symbolisant la case du lendemain. Dans chaque case animée, un thème de photo sera à respecter. En plus de gagner un cadeau, le participant aura l’honneur de voir sa photo publiée sur les réseaux de la Ville ! 

Les consignes

Tous les participants doivent remplir deux conditions pour remporter un cadeau  : 

-Envoyer la photo dans le thème du jour avec Nom et Prénom à l’adresse : calendrierdelavent@valdereuil.fr (Avant 00H)

-Être abonné au compte de la ville et celui du commerce ou association cité dans la publication

Tous les jours, un ou plusieurs lots sont à gagner. Pour connaître le ou les vainqueurs du jour, le service communication et les élus choisiront la plus belle photo du jour à reposter. 

Le ou les gagnants seront annoncés tous les matins à 9H30 avec une publication de leur(s) photo(s) ou vidéo(s) envoyée(s) la veille. 

Le service communication de la Ville prendra contact avec le ou les gagnants directement par mail  en demandant : nom et prénom,  en indiquant les modalités de remise du ou des gains. 

La remise du ou des gains s’effectuera directement dans les commerces participants, ou au cas échéant pour les partenaires extérieurs et manifestations sportives et culturelles, par mail. Le ou les gagnants devront se rendre dans le commerce en indiquant quel lot il a remporté et devra présenter sa pièce d’identité, le bon cadeau (si c’est le cas) pour récupérer le cadeau.

Alors, à vous de jouer ! Rendez-vous demain matin pour essayer de remporter le premier gain !

Les thèmes de photo jour par jour :

 

 

Règlement du jeu :

File name : Document-sans-titre.pdf

Partagez :

Chantiers Jeunes : Première ligne sur leur CV !

Du 24 octobre au 4 novembre, 12 jeunes rolivalois ont embelli la Ville avec leurs pinceaux et rouleaux de peinture. Rencontre. 

À Val-de-Reuil , à chaque vacance scolaire, sans attendre 18 ans, on peut décrocher son premier job !  Pendant les congés de la Toussaint, 12 jeunes Rolivalois ont repeint divers endroits de leur ville.

De l’argent de poche pour plus de mobilité 

Réchampir, poser du scotch, comprendre les couleurs du mobilier urbain… Des missions que les jeunes peintres en herbe ont pu apprendre tout au long de leurs deux semaines de vacances scolaires. Grâce aux Chantiers Jeunes, ces Rolivalois ont eu le privilège d’ajouter une ligne à leur CV tout en mettant de l’argent de côté. 

Chaussée de la Voie Blanche, une équipe mixte de 6 jeunes motivés attend de passer une deuxième couche sur un coffret électrique. Somaya, 17 ans, participe pour la seconde fois au dispositif : “Je suis en terminale, j’économise un peu d’argent pour m’acheter une voiture. Je trouve ça très bien, j’aime toujours autant y participer !” Sa collègue de rouleau est du même avis, à 16 ans, Ambre veut, elle aussi, mettre de côté pour s’offrir son code de la route : “Je trouve ça génial, c’est une première pour moi et je ne regrette pas. La ville permet aux jeunes de commencer leurs projets tout en ayant une première expérience.” 

Parking, communs d’immeubles, foyer de l’ESPAGES…

En 10 jours, accompagnés de leurs encadrants, les peintres en herbe ont repeint l’intégralité du parking de la Voie des Coudets, les locaux d’ordures ménagères de l’allée des Sages ainsi que le rez-de-jardin du foyer de l’ESPAGES. Diverses couleurs pour divers endroits définis. Des questions que les jeunes ne manquent pas de poser aux équipes du service médiation. “Ça fait partie des Chantiers Jeunes, leur faire comprendre pourquoi ce choix de couleur. Par exemple, une équipe m’a demandé pourquoi nous repeignons en vert les coffres électriques. Je leur ai expliqué que cela permet de les fondre dans le paysage tout en rappelant l’identité graphique de la Ville”, explique Sébastien Muller, médiateur municipal. Des questions, qu’ Amadou, 17 ans, n’a pas hésité à poser. Rouleau en main, il est fier d’aider les équipes de la Ville. “On contribue à l’amélioration du cadre de vie des habitants !” 

Une première expérience, servir sa ville, un premier salaire… De quoi donner envie à tous les rolivalois de s’inscrire pour les prochains congés scolaires !


Candidature : par ici

Partagez :

Du 2 au 5 novembre : une semaine de sport pour les femmes !

Après les traditionnels rendez-vous du mercredi, le Comité d’Athlétisme de l’Eure organise sa première semaine 100% consacrée aux femmes ! Jusqu’au 5 novembre, retrouvez plusieurs animations sportives pour ces dames ! 

Briser les clichés, encourager les femmes à se lancer dans une activité physique et favoriser la mixité des pratiques athlétiques. Des missions portées par le CDA 27 depuis plus de 2 ans. En plus de leur créneau “Sport pour elles” ,organisé tous les premiers mercredis du mois au stade Jesse Owens de Val-de-Reuil, le comité se lance dans une semaine consacrée aux femmes. 

La programmation : 

“Cette action n’aurait pas vu le jour sans nos partenaires, comme la commune de Val-de-Reuil qui nous soutient et pour laquelle nous sommes très reconnaissants”, clame Margot Chiaia, agent de développement au CDA 27. Jusqu’au samedi 5 novembre, toutes les rolivaloises et habitantes des alentours sont invitées à s’inscrire à une palette d’activités organisées au stade Jesse Owens. 

Mercredi 2 novembre : 

  • Yoga-pilates parent-enfants de 14h30 à 15h30 
  • Athlé fit parent-enfants de 18h00 à 19h00 

Jeudi 3 novembre : 

  • Nordic fit de 10h à 11h 
  • Marche nordique à la découverte des horizons de la ville tout en travaillant sa posture et son gainage de 11h à 12h30  

Vendredi 4 novembre : 

  • Zumba de 18h à 19h 

 

Samedi 5 novembre : 

Diffusion du film documentaire “Les Incorrectes” sur Alice Milliat et les débuts du sport au féminin, suivi d’un débat : de 10h à 12h


Sur Inscription par ici : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfwthEmNmioAaPgO1krnNLjssYPD_4RbgxVEicGeMkNI0hAtg/viewform

Partagez :

Du 25 au 30 octobre : tous à la semaine du jeu !

Pendant les vacances de la Toussaint, l’association la Semaine des 4 jeudis revient avec sa traditionnelle fête du jeu ! Du 25 au 30 octobre, une palette de jeux en tous genres est proposée pour les enfants et les parents ! 

Bus transformé en salle de jeu, Escape Game, KAPLA…Du mardi 25 au samedi 30 octobre, les jeunes Rolivalois et leurs parents pourront profiter de leurs vacances en beauté ! À l’occasion de la Semaine du jeu, la ludothèque des 4 jeudis a concocté une semaine de folie ! Si la MJA (Maison de la Jeunesse et des Associations) est actuellement indisponible en raison de travaux de rénovation, l’association s’associe à nouveau avec la Ville pour proposer des animations aux quatre coins de Val-de-Reuil. 

DU MARDI 25 AU SAMEDI 30 OCTOBRE : LIBRE ACCÈS À LA LUDOTHÈQUE 

Tout au long de la semaine du jeu, la ludothèque, située rue Grande, ouvre ses portes en accès libre de 14h à 18h30. Jeux en bois, jeux de société, remue-méninges… Près de 300 jeux et jouets adaptés à toutes les tranches d’âge attendent les curieux qui ont ou n’ont jamais poussé la porte de cette caverne d’Ali baba ! 

 

MERCREDI 26 OCTOBRE : LUDOBUS 

Une salle de jeux ambulante vous attend sur la place des 4 Saisons ! Le Ludobus, un bus aménagé rempli de jeux et jouets divers, fait escale à Val-de-Reuil le mercredi 26 octobre de 14h à 18h ! Une vingtaine de grands jeux en bois sera également en accès libre sous des tonnelles disposées entre Auchan et la rampe d’accès à la rue Grande. Ne manquez pas le rendez-vous ! 

 

JEUDI 27 OCTOBRE : ESCAPE GAME 

Partez à la chasse aux sorcières ou découvrez diverses variétés de plantes avec un jeu d’aventure “Escape Game” ! Le jeudi 27 octobre de 14h à 18h, la médiathèque accueille petits et grands pour un ESCAPE GAME autour des réseaux sociaux et des sorcières ! Au Kiosque, sur ces mêmes horaires, vous pouvez retrouver un autre ESCAPE GAME autour de la botanique.  

Sur inscription au 02.32.40.50.41

 

VENDREDI 28 OCTOBRE : SOIRÉE JEUX DE SOCIÉTÉ

Qui ne connaît pas le “Monopoly”, “Qui est-ce” ou encore le “UNO” ? Plongez dans vos souvenirs d’enfance lors d’une soirée jeux de société organisée le vendredi 28 octobre dans les locaux de l’association La Laverie située Rue Grande (en face du cinéma) ! De 18h à 21h, venez participer, entre amis ou en famille, à des parties endiablées de jeux qui ont bercé votre enfance ou votre adolescence ! Et tout cela autour d’un verre concocté par le bar associatif rolivalois ! 

Sur inscription au 02.32.40.50.41

 

VENDREDI 28 OCTOBRE : JEUX DE CONSTRUCTION KAPLA

Découvrez ou redécouvrez les Kapla le temps d’un après-midi le vendredi 28 octobre de 14h à 18h au Kiosque (rue Grande) ! Différentes techniques vous seront montrées pour réussir les plus belles constructions ! 

Sur inscription au 02.32.40.50.41

 

SAMEDI 29 OCTOBRE : ATELIER D’HALLOWEEN 

Ouuuuuhhh !! Halloween approche, les sorcières et les fantômes n’ont qu’à bien se tenir ! 

Pour célébrer l’approche de cette fête de l’horreur, la ludothèque organise un atelier parent/enfant de fabrication de photophore maléfique le samedi 29 octobre de 15h à 17h au Kiosque ! 

Sur inscription au 02.32.40.50.41. 



Partagez :

Les centres de loisirs se mettent aux vers !

Gérer les déchets des cantines tout en sensibilisant les enfants. C’est désormais possible avec deux lombricomposteurs installés dans deux centres de loisirs de la Ville.

Pédagogie et écologie. Une combinaison que VERAGROW a bien saisie. Mercredi après-midi, la startup rolivaloise est venue installer deux lombricomposteurs à Val-de-Reuil : un à la Trésorerie et un autre aux œillets rouges, deux centres de loisirs pilotes en termes d’action autour du développement durable. La Ville est la deuxième commune de l’agglomération à installer ces dispositifs révolutionnaires. 

732 ouvriers au travail

“Ça va nous faire moins de poubelles à porter tout en sensibilisant les enfants au cycle de la terre !”, s’exclame Isabelle Rousseaux, agent de restauration à l’école Louise Michel. Désormais, l’ensemble des déchets organiques des goûters, collations et repas des enfants pourront être revalorisés au pied de la cantine ! Installés à côté des deux potagers gérés par les centres de loisirs, les lombricomposteurs vont permettre aux enfants, enseignants et animateurs de créer eux-mêmes leur propre compost grâce aux petits ouvriers de l’entreprise VERAGROW. En effet, ce sont près de 732 vers de terre qui vont transformer les trognons de pommes, morceaux de cartons, peaux de bananes ou encore le marc de café en engrais ! “Dans la nature, les lombrics ne mangent pas de poissons ou de viandes, ils n’aiment pas trop les plats en sauce, ce qui est trop gras ou acidulé. On a tendance à dire qu’il leur faut une quantité d’azote pour une quantité de carbone, donc un 1kg d’épluchure pour 1kg de carton par exemple”, explique Théo Saint-Martin, cofondateur de l’entreprise rolivaloise. De son petit nom “VERAPROX”, ce module est composé d’une ligne de production permettant de revaloriser 5kg de biodéchets par jour. Un dispositif qui vient parfaire la volonté de la Ville d’auto-gérer ses déchets. En effet, les entreprises et les collectivités sont tenues de généraliser le tri à la source des biodéchets d’ici le 1er janvier 2024. Faire appel au lombricompost à deux avantages : au niveau éducatif pour arriver à changer les mentalités en éduquant les enfants autour d’un travail pédagogique sur la gestion des biodéchets qui va devenir obligatoire à court terme et développer un partenariat avec une entreprise locale ingénieuse ! », soutient Stéphanie Rousselin, adjointe chargée du développement durable.


Ateliers & plantations, 

Pendant quelques semaines, les vers devront s’adapter à leur nouvel  environnement. Au fil des mois, le nombre de petits ouvriers va grandir pour atteindre une population maximale et faire marcher cette petite entreprise naturelle à la perfection. “Il y a deux volants qui sont à tourner une fois que l’intégralité des déchets a disparu à la surface, le produit terminé sort dans deux seaux”, montre Alexandre Foulon, cofondateur du concept. Devant la cuve, une paroi amovible permettra aux enfants de voir les vers de terre de plus près. “Les centres vont organiser divers ateliers autour du développement durable. Une salle d’expérimentation, là où est installé le lombricomposteur, va être aménagée à la Trésorerie pour permettre aux écoliers, enfants des centres, leurs familles et même le grand public de pouvoir participer à des animations écoresponsables”, projette Mohamed Laftouhi, agent municipal en charge des centres de loisirs. 

En effet, les deux VERAPROX sont installés en face des deux potagers gérés par les enfants de Louise Michel et de l’école Léon Blum. “Au goûter ou le midi, les écoliers pourront en mettre dedans. Nous allons faire une explication en classe du fonctionnement et du lombricompost”, indique Rodolphe Delorme, directeur de l’école Louise Michel.

 L’engrais obtenu sera directement déposé sur les semis des jardins. Rendez-vous dans quelques mois pour découvrir la récolte 100% rolivaloise par les minis lombriculteurs !



Partagez :

Une Rolivaloise récompensée pour son blog de médical training !

Le 13 octobre dernier, Élise Friboulet-Perrier a gagné le Trophée Vet Nurse Day, une récompense qu’elle obtient grâce à son blog de médical training destiné aux propriétaires d’animaux de compagnie. Rencontre avec cette Rolivaloise passionnée par son métier. 

Réussir à faire prendre un comprimé à son chien, faire grimper son chat dans une caisse de transport ou à rester calme pour un vaccin… Toutes ces compétences, Élise les apprend aux internautes depuis près d’un an sur internet. Présidente de l’association des Poulettes Rolivaloises, cette habitante de Val-de-Reuil est également assistante vétérinaire depuis 22 ans. La semaine dernière, elle a eu le privilège de gagner le Trophée Vet Nurse Day, un concours national permettant aux ASV (auxiliaires spécialisées vétérinaires) d’être célébrés en récompensant leurs innovations et initiatives au sein de leurs établissements. Avec sa Clinique SeineVet située à Boos et Rouen, Élise Friboulet-Perrier a réussi à séduire le jury grâce à son blog de médical training.

Aider le public à appréhender les soins et la visite médical

Tout est parti d’une formation. Début 2022, Élise entame une formation de community manager afin de reprendre la communication de la clinique dans laquelle elle est embauchée. Elle apprend les bases rédactionnelles et se lance dans la création d’un blog de médical training, comprenez : apprendre à son animal à se faire soigner ou manipuler. Une méthode peu connue en France, mais déjà adulé par nos amis Belges ou Québécois. Habituellement, cette pratique est utilisée par les soigneurs des zoos ou des parcs animaliers.“ Je suis partie d’un constat que beaucoup de propriétaires d’animaux n’arrivent pas à faire les soins prescrits par leurs vétérinaires une fois chez eux. Les animaux peuvent être régulièrement sur la défensive ou stressés”, explique Élise qui a donc vite compris comment parler aux internautes en recherche de conseils et d’informations. Tous les mois, elle publie un article, un tuto, une vidéo en lien avec un thème précis. Avec ses collègues, elle offre à tous la possibilité de faire connaître le médical training en France : “Nous sommes beaucoup de collègues à mener des projets, mais personne n’a osé participer au Vet Nurse Day. Alors, j’ai représenté ma structure en m’inscrivant.” 

“Le blog s’adresse à tous, à tout moment, au-delà de la Clinique” 

Ni une ni deux, la rolivaloise présente son blog au Dr Patoune, un groupement de professionnels qui a lancé ce trophée en 2021. Séduits, elle est présélectionnée parmi 30 ASV de France. “Le public a ensuite dû voter sur le site du concours et un jury de professionnel a tranché à la fin du mois de septembre. Je pense que ce qui a fait la différence, c’est le fait que je m’adresse directement au grand public. Les autres projets étaient axés sur nos techniques de travail au sein de nos cliniques”, explique la gagnante qui a eu le soutien de 1011 personnes, de la Belgique jusqu’en Angleterre. 

Fière, elle remporte ce concours qui offre une réelle visibilité à sa Clinique et son travail :De plus en plus de propriétaires sont dans une démarche de volonté d’attention et de bien-être envers leurs animaux. Si quelqu’un veut savoir comment couper les griffes de son chat ou administrer un soin, la réponse est sur le blog. Il s’adresse à tous, à tout moment, sur téléphone ou ordinateur, au-delà de notre Clinique.” En effet, tous les Rolivalois peuvent avoir accès à son blog. Bientôt, Elise souhaite élargir ses sujets aux chevaux, rongeurs ou encore aux cochons.Des techniques qu’elle met en action au quotidien sur ses poulettes du poulailler partagé rolivalois, entraînées, relaxées, bien soignées. Prenez exemple, allez consulter son blog !

Le blog géré par Élise et ses collègues : https://seinevet-medical-training.fr/ 



Partagez :

Premier match sur la nouvelle pelouse pour le FCVR !

Après l’aménagement du terrain synthétique, les joueurs du FCVR étaient ravis d’essayer leur tout nouveau terrain d’honneur au centre de la piste d’athlétisme extérieur. En plus d’une nouvelle pelouse, le club de foot rolivalois peut désormais jouer dès la tombée de la nuit !   

Pour leur nouvelle saison en Régional 1, l’équipe première du FCVR peut être fière de ses équipements ! À l’occasion de leur premier match de la saison face à Gisors le 16 octobre dernier, les joueurs du FCVR ont pu affronter leur rivale sur leur nouveau terrain d’honneur 100% refait à neuf. Et pour la première fois, même si la luminosité n’était pas excellente à cause de la météo, ils avaient toutes les clés pour atteindre des sommets. 

Tout beau, tout neuf !


Pelouse toute neuve homologuée de niveau 4,main courante transformée,  arrosage automatique, mais aussi 5 nouveaux mâts d’éclairage led (économiques et écologiques) sont installés le long de la piste, permettant aux clubs de s’entraîner ou d’organiser des matchs de nuit. Et pour cause, le premier match de la saison était lancé ce dimanche en fin de journée !
“Nous nous retrouvons en beauté ! La sécurité est très importante et le terrain est adapté à nos attentes, il y a maintenant une main courante et bientôt un tunnel d’accès aux joueurs et aux arbitres qui leur permettent d’être serein quand ils sortent du terrain. Et surtout, l’éclairage !! Ne serait-ce que pour les spectateurs, organiser des matchs en soirée permet aux gens d’être dans une véritable ambiance et d’avoir une soirée prolongée” , s’exclame Daniel Portier, le président du FCVR qui ne reçoit que des bons retours de la part de ses joueurs. 

Sécurité renforcée et un nouveau public

Pour la première fois, le match dominical était payant. Une obligation imposée par la fédération depuis que l’équipe première est montée en R1 à la fin de la saison dernière. Comptez 5 euros pour une place en tribune et 2 euros pour le pourtour. Une nouveauté qui n’a pas influé sur le nombre de spectateurs, au contraire, depuis quelques semaines, un nouveau public se distingue autour du terrain d’honneur. 


Au milieu des tribunes, l’ambiance était effectivement à son comble. Si la nuit n’est pas encore tombée, le temps humide et sombre automnal n’a pas découragé Claire qui est venue avec son fils pour la première fois :
“C’est très bien organisé ! Il y a une bonne ambiance !” En effet, depuis quelques mois, le club de foot rolivalois se démène à chaque match ouvert au public pour sécuriser le terrain et ses abords. Au total, 13 agents de sécurité bénévoles du club gèrent le public et les joueurs. Talky Walky, filtration des passages, sécurisation des joueurs… Un professionnalisme qui vient parfaire la montée en puissance du club. On a plus de sécurité, une meilleure ambiance, plus de femmes viennent voir le match, chose qui était rare avant. L’argent récolté par le biais de la billetterie va directement au dispositif de sécurité et au bien-être des joueurs, le public ne rechigne pas et ça fait plaisir ! », souligne Ludovic Jacquemin, entraîneur du FCVR, qui chapeaute les petits ramasseurs de ballons. 

Un équipement flambant neuf qui a offert une véritable qualité de jeu à l’équipe rolivaloise qui a pu s’imposer 3-1 contre Gisors. Un plaisir pour Abraham Guieguie, joueur du FCVR : “C’était un match intéressant comparé à celui contre Sotteville. Quand on s’est entrainé hier soir, l’éclairage est parfait, le terrain est très beau, c’est un plaisir de jouer dessus. Le tunnel va être une valeur ajoutée, pour plus de sécurité. La Ville fait des efforts pour nous et nous sommes reconnaissants !” Un avis partagé par Salif Moussa, “Le terrain est en super bon état, il est bien, au niveau des entraînements, on peut s’entraîner le soir et le week-end tous les samedis soir. Ça prouve que le club de foot avance, c’est parfait aussi pour la Ville !”

À la fin du match, même l’équipe adverse a salué le FCVR pour leurs équipements !




Partagez :

Octobre rose : journée spéciale ce Jeudi 20 octobre !

À l’occasion d’Octobre Rose, un mois consacré à informer,  sensibiliser et prévenir le cancer du sein, la Ville organise une journée spéciale le jeudi 20 octobre. Au programme : Conférences à la médiathèque et ciné-débat au cinéma !

Informer, sensibiliser, prévenir… En ce mois d’octobre, de nombreuses initiatives sont lancées aux quatre coins de la Ville.  Engagée auprès de la ligue contre le cancer, Val-de-Reuil  ne cesse de se mobiliser depuis deux décennies et continue tout au long de l’année. Le jeudi 20 octobre, une journée spéciale est organisée par le CCAS et la Médiathèque en partenariat avec le CHI (Centre Hospitalier Intercommunal Elbeuf-Val-de-Reuil-Louviers) pour qu’ensemble, nous mobilisions nos forces contre le cancer du sein ! 

Jeudi de 9h à 15h : conférences 

À 9h, toutes les Rolivaloises sont invitées autour d’un café ou d’un thé à participer à une intervention de Nathalie Mortagne-Bosquet et Corrine Lucas de l’association « Serment d’Hypocrabe » qui présenteront leurs activités et échangeront avec le public sur le cancer du sein, la rémission, les pratiques post-opération et les méthodes à adopter. 

En deuxième partie de journée, de 13h45 à 15h, AYSE KUTLU, manipulatrice en radiologie, Dr Lamia SAADALLAH, radiologue, Frédérique CERTAIN, sage-femme et Anne BOURBON, Coordonnatrice des Soins du CHI (Centre Hospitalier Intercommunal Elbeuf-Louviers-Val de Reuil) tiendront une conférence pour sensibiliser et informer le public sur l’importance du dépistage, les facteurs de risques, la palpation, l’autopalpation du sein… Sophie Le Corre, kinésithérapeute, offrira également une intervention sur les massages spécifiques après une chirurgie du sein. 

Renseignements et réservation au 02 32 59 31 36 ou mediatheque.lecorbusier@valdereuil.fr 

Jeudi à 20h : soirée spéciale au cinéma

Le cinéma Les Arcades propose la projection du film « MA ma », de Julio Medem avec  Pénélope Cruz.  

Synopsis : Magda est institutrice et mère d’un petit garçon de dix ans. Elle a du mal à faire face à la perte de son emploi et le départ de son mari. Cependant, lorsqu’on lui diagnostique un cancer du sein, plutôt que de se laisser abattre, elle décide de vivre pleinement chaque instant. Elle profite de son fils, de son médecin bienveillant et d’un homme qu’elle vient à peine de rencontrer. De son combat contre la maladie va naître une grande histoire d’amour entre tous ces personnages.

La projection sera suivie d’un débat mené par M. Saliba et Mme Becker représentants de la CPTS, (Communauté Professionnelle Territoriale de Santé)

Réservation au 02 32 50 67 26 ou cinema.lesarcades@wanadoo.fr

Partagez :

Des ateliers théâtre au conservatoire !

Depuis la rentrée, le conservatoire de musique et de danse de Val-de-Reuil a lancé une nouvelle spécialité : le théâtre ! Deux fois par semaine, petits et grands apprennent à se mettre en scène. Reportage. 

Lever de rideaux ! Pour cette nouvelle année scolaire, le conservatoire rolivalois a décidé de lancer des ateliers de théâtre. Ce sont près de 50 personnes, dès 12 ans, qui viennent apprendre les métiers de la comédie et du spectacle. 

Un futur cursus 

“On voulait faire ça il y a longtemps, c’était une évidence pour nous et une cohérence territoriale de créer ces ateliers. Notamment avec l’Arsenal, la Factorie et la MJA qui sont des lieux propices ”, s’exclame Vincent Grandserre, le directeur du conservatoire intercommunal de Val-de-Reuil-Léry-Poses, qui, à très court terme, projette de lancer un cursus comme pour la danse et la musique. 

Porté par 4 intervenants professionnels (Clément Longueville, Laurène Toulin, Valentin Hector et Jessica Rivière),  ce projet de grande envergure vient parfaire la qualité des enseignements actuels de l’établissement culturel rolivalois : “Nous voulions que les élèves vivent une réelle expérience théâtrale dans une Ville qui connaît parfaitement le domaine ! Le théâtre est parfait pour faire évoluer les jeunes dans leurs études, mais aussi pour repérer leur potentiel exceptionnel d’expression.”

Ainsi, les mardis et mercredis, les comédiens en herbe se retrouvent par groupes de 15 pendant 1h30. Pour ce début d’année, c’est Laurène Toulin, une comédienne de Rouen, qui chapeaute les ateliers. “J’aime bien travailler le corps, il raconte une histoire, il faut savoir le maîtriser pour créer des histoires. Je fais des exercices de placement de voix, d’impro théâtrale, comment être sur scène, je leur montre les outils, les différents métiers…” Des séances complètes qui permettront à chacun d’évoluer dans leurs études, leur vie de citoyen ou professionnelle.

“Je trouve que le jeu d’acteur permet de confier ce que l’on peut ressentir à travers un personnage” 

17H30, c’est l’heure du cours pour les collégiens. Tous en cercle dans l’auditorium du conservatoire, après un échauffement corporel, les jeunes élèves apprennent à retenir leurs gestes sur scène. Une habitude pour Lucile, 11 ans, qui n’en est pas à sa première séance théâtrale. “J’ai débuté en CE1 et j’en ai fait 3 ans dans une école où j’ai joué une fois devant un public et passé deux castings. J’aime beaucoup aller voir des pièces de Molière ”, confie la jeune fille fan d’Emma Watson. Un peu plus loin, en plein échauffement, Lana, 12 ans, rayonne quand elle est sur scène. Depuis 3 ans, elle s’est lancée dans le théâtre pour évacuer de son quotidien. “J’ai été harcelée il y a quelques années, le jeu d’acteur me permet de faire ressortir les émotions des autres et de confier mon ressenti à travers un personnage. Ça me tient beaucoup à cœur ! Quand j’étais petite, je jouais énormément la comédie !”, souligne-t-elle le sourire aux lèvres, ambitieuse de devenir actrice de films d’action-romance ou d’horreur comme sa camarade Jeanne, 15 ans, qui se lance pour la première fois : “ C’est un remerciement aux acteurs qui m’ont fait rêver toute mon enfance, et devenir actrice permettrait de faire rêver mes enfants plus tard !” Un métier que Léa, Sybiline ou encore Alexis rêvent depuis tout petit. Un succès pour ces ateliers qui peuvent encore accueillir quelques passionnés ! 

Ateliers :

  • Mardi de 17h30 à 19h : Collégiens
  • Mardi de 19h30 à 21h : adultes
  • Mercredi de 17h30 à 19h : Lycéens
  • Mercredi de 19h30 à 21h : adultes

Pour s’inscrire : 02 32 59 45 93 ou à l’adresse conservatoire27@yahoo.com

Du théâtre au lycée et à l’école ! 

Depuis quelques années, un intervenant extérieur venait donner des cours au lycée Marc Bloch, depuis la rentrée, ce sont les intervenants du conservatoire qui viennent animer l’atelier hebdomadaire. “Ce sont des ateliers à thématique, cette année le thème est de “trouver sa place”, comme ici, ils font des exercices de voix, de gestuelle, d’impro, ils apprennent des textes… C’est très bénéfique pour eux, notamment pour leur grand oral à la fin de l’année et pour leurs études supérieures !”, insiste Vincent en précisant que les écoles sont également concernées. Inculquées par le conservatoire il y a plusieurs années, les classes spécifiques (musique, danse, sport…) permettent aux CM2 des écoles de la Ville de se découvrir de nouveaux  talents. Au total, 7 classes spécifiques sont prises en charge par le conservatoire dont 2 ateliers théâtre aux Dominos et à Léon Blum. “Nos ateliers sont ajustés pour les plus jeunes, on leur apprend à se concentrer, travailler avec l’autre, trouver le calme.. Ça se passe super bien, les enfants sont très réceptifs”, explique Laurène. Un dispositif 100% financé par la Cité Éducative !

Plus de renseignements : 

Conservatoire de musique et danse Val-de-Reuil-Léry-Poses

5 voie de la Palestre

27100 Val-de-Reuil

Secrétariat :

Lundi, mardi, jeudi, vendredi de 13h30 à 18h

Mercredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h



Partagez :

Nos amis Polonais, Anglais et Allemands de retour pour le Marathon !

Nos amis Polonais, Anglais et Allemands des trois Villes jumelées avec Val-de-Reuil étaient tous au rendez-vous du Marathon Seine-Eure ce dimanche ! Un week-end de partage pour les 3 délégations qui repartent aujourd’hui le sourire aux lèvres. Rencontre. 

Ils n’ont jamais été aussi nombreux ! Après la pandémie de COVID-19, les nombreux confinements et les restrictions aux frontières, le comité de Jumelage rolivalois a enfin pu reprendre ses activités cette année ! Et c’est à l’occasion du Marathon Seine-Eure, le traditionnel rendez-vous annuel à ne pas manquer, que les délégations des Villes jumelées avec Val-de-Reuil étaient de retour ! Pendant 3 jours, 37 de nos amis de Ritterhude (Allemagne), Sztum (Pologne) et Workington (Royaume-Unis) étaient présents dans la commune nouvelle pour retrouver leurs amis rolivalois et participer à cette fête du sport ! 

Revoir mes amis de Val-de-Reuil est un pur plaisir !

C’est encore épuisé par l’effort et les 42,195 km avalés, que nous retrouvons Slawomir Rozenberg, un coureur de la délégation Polonaise qui est ravi de revenir à Val-de-Reuil pour la 14ᵉ année. Un rendez-vous qu’il ne manquerait pour rien au monde ! Arrivé vendredi soir avec une dizaine d’autres de ses amis marathoniens, le Polonais  a franchi la ligne d’arrivée rolivaloise au bout de 3 heures et 48 minutes. Un chrono qu’il arbore fièrement malgré un état physique peu concluant. “Je suis très satisfait, ce n’est pas mon meilleur temps, mais je suis content quand même. Je suis très heureux de revenir à Val-de-Reuil, comme d’habitude le village est super et rencontrer les deux autres délégations est très agréable. Il y a toujours une ambiance exceptionnelle, c’est toujours un moment fort en émotion”, souligne l’athlète qui a pu faire la rencontre de Detlef Torner, un Allemand bien connu des Rolivalois. Tous les ans en effet, il organise des échanges divers et variés avec les élèves de l’école des Dominos et ceux de Louise Michel. Cette année, il est de retour pour l’EKIDEN : “Je viens depuis 13 ans, mais avec le COVID c’était compliqué. Je suis très heureux de revenir ! J’adore le marathon et revoir mes amis de Val-de-Reuil est un pur plaisir !”

Première participation pour les Anglais !

Au village “arrivée” c’était l’effervescence après la course ! Entre pause déjeuner et accolades de retrouvailles, la tente du comité de Jumelage ne désemplissait pas. Et pour la première fois, une délégation anglaise participait au marathon. Une première pour deux coureurs arrivés avec Denise Rollo, la Maire de Workington en personne ! “Ils étaient deux à courir pour cette première, l’année prochaine, nous allons monter une équipe !”, explique l’édile qui ne cache pas son admiration face à l’architecture et la verdure des rues rolivaloises : “Workington est une ville ancienne. Ici, c’est très vert, c’est vraiment joli !” 

Après une remise des récompenses sur le podium, les élus ont emmené nos amis étrangers découvrir les lieux insolites rolivalois tels que Biotropica ou encore l’atelier de Romain Reveilhac. Un week-end de retrouvailles physiques qui continue tout au long de l’année ! 

L’info en + : 26 jeunes lycéens allemands en séjour à Val-de-Reuil 

Arrivés mercredi 5 octobre, 26 jeunes lycéens de Ritterhude passent un séjour d’exception avec leurs camarades du lycée Marc Bloch. Logés dans les familles de leurs correspondants français, ces jeunes germaniques découvrent jour après jour un lieu emblématique de Normandie ! Des jardins de Monet à Giverny en passant par le palais de la Bénédictine à Fécamp, les Falaises d’Étretat ou encore la fabrication de macarons au Parc de Clères ! Ils repartiront ce mercredi 12 octobre pour l’Allemagne avec de beaux souvenirs dans leurs têtes et leurs valises ! Ce sera ensuite autour de leurs camarades français de découvrir Ritterhude et ses alentours.

Partagez :

La danse urbaine à l’honneur !

C’est officiel, les aficionados de danse vont être ravis ! Le samedi 15 octobre,  la 7ème édition du Battle Amazing Day se déroulera pour la seconde fois au stade Jesse Owens de Val-de-Reuil ! Des danseurs venus des quatre coins du globe mettront l’ambiance et chaufferont la piste ! 

“C’est un événement qu’on attendait, nous n’avions pas pu l’organiser à cause du COVID et là, on revient en force ! Notamment grâce à la Ville qui met tout en œuvre et nous soutient ! ”, se ravit Jonathan Ith, pionnier du Break-dance à Val-de-Reuil et membre de l’association Savoir-France co-organisatrice avec Break’eure. Un événement qui se tiendra pour la deuxième fois au stade Jesse Owens rolivalois !

Les femmes en puissance 

Dès 20h, des équipes de danseurs (B-Boy) venues du monde entier (Corée du sud, Italie, Espagne, Allemagne, Turquie..) s’affronteront dans un battle de danse urbaine devant plus de 3 000 spectateurs ! Pour la première fois, une équipe de femme d’Europe fera partie de la compétition : “elles devront affronter des équipes d’hommes, nous avons beaucoup de femmes cette année, c’est génial !”

Un rendez-vous incontournable qui offre la possibilité à des amateurs de rencontrer des professionnels et de devenir des espoirs du Breakdance ! “Nous organisons des qualifications sur place, les 3 meilleurs de la soirée formerons une équipe et pourront faire des battles avec les pros” , explique Jonathan qui précise que les battles sont évalués par un jury de professionnels composé de Dol Mbkru (Corée du sud) Tomifly (Slovénie) et Kamil (France). Un rendez-vous unique considéré comme la scène de culture urbaine la plus convoitée dans le monde !

7ème édition Amazing Day, samedi 15 octobre au Stade Jesse Owens.

Contact : 06 52 23 28 25 /breakeure@gmail.com 

Ouverture des portes à 19h 

Tarifs : 10€ en prévente et 15€ sur place le jour J

Permanence billeterie au stade Jesse Owens :

Les mardis et jeudis  de 19h30 à 20h30.

Billeterie en ligne disponible 

https://www.helloasso.com/associations/association-break-eure

 



Partagez :

Athlétisme : les nouveaux visages du VRAC

Toujours dans cet objectif de monter en puissance, le VRAC continue de s’étoffer et fait appel à de nouveaux talents pour entraîner les futures pépites sportives rolivaloises. Rencontre avec trois experts qui rejoignent le club d’athlétisme.

Nicolas bordet, 50 ans, entraîneur de saut à la perche

Il est le premier à investir la nouvelle section de perche, Nicolas Bordet est tombé amoureux de l’athlétisme en regardant à la TV les championnats mondiaux. “J’ai commencé par faire plusieurs sports collectifs et puis je me suis lancé à 18 ans dans l’athlétisme. Pendant 30 ans, j’ai enchaîné divers clubs entre Rouen et Montreuil”, explique le passionné qui n’aurait pas pensé à l’époque en faire son métier. Restaurateur pendant 20 ans, il plaque tout pour se consacrer à sa passion pour le sport. “J’ai pris une année sabbatique où j’étais bénévole dans un club Rouennais, puis j’ai passé mon diplôme d’État d’entraîneur.” Séduit, il vend son restaurant et débute dans cette nouvelle vocation qui le fait vibrer : “J’ai longtemps travaillé pour le comité de Seine Maritime, je connais très bien Florian, le manager général du VRAC, c’est lui qui m’a glissé l’idée de devenir entraîneur de perche. J’ai tout de suite été intéressé par l’idée de faire grimper le club !” 

Depuis la rentrée, il chapeaute donc les cours de saut à la perche le mardi et le jeudi au stade Jesse Owens. En parallèle, il donne des cours en STAPS à la Faculté de Mont Saint Aignan. “ Je veux partager mon expérience en donnant une formation de qualité pour les faire progressivement monter. J’ai déjà entraîné à Rouen pour un club en N1 mais ici, j’ai davantage le temps”, souligne le nouvel entraîneur qui peut compter sur des structures de qualité, une autre motivation qui l’a poussé à collaborer avec le VRAC : “J’ai connu beaucoup de stades partout en France et en Europe, je ne connais pas un autre endroit avec d’aussi belles installations, la piste, le stade, pour moi, c’est le numéro 1 en France ! Et quand on est entraîneur de saut à la perche, c’est encore plus incroyable de sauter dans de bonnes conditions !”

Pour le moment, 4 athlètes sont licenciés dans la section perche, si vous êtes intéressées, les inscriptions sont ouvertes !

Stéphanie Éxilie, 49 ans, entraîneur de renforcement musculaire 

Tous les sportifs la connaissent bien. Éducatrice sportive de la Ville au service des sports depuis plus de 22 ans, Stéphanie Éxilie rejoint à nouveau le VRAC pour cette rentrée ! Diplômée d’une licence de STAPS, d’un brevet d’État en activité gymnique et d’un diplôme d’animatrice fédérale, cette ancienne gymnaste a souhaité se rendre utile en revenant sur les bancs du club d’athlétisme rolivalois. “J’animais avant l’école d’athlétisme et les séances de renforcement musculaire. Florian Vidal, le manager général du club m’a proposé de revenir, j’adore animer les séances de renfo ! Même si je suis plus gym à la base, ce sont deux disciplines qui se rapprochent au niveau de la technique” , explique Stéphanie en indiquant que ses séances seront une véritable valeur ajoutée pour les marcheurs, un complément important pour assouplir et renforcer les muscles de tous les licenciés : “Nous sommes trois à proposer des séances, mon arrivée a permis de libérer des créneaux.” Les athlètes pourront la retrouver en salle d’échauffement tous les lundis de 18h15 à 19h15 et de 19h15 à 20h15 !

 

Marc Beaufils, 57 ans, entraîneurs d’épreuves multiples 

L’athlétisme, Marc Beaufils connaît sur le bout des doigts. Depuis 47 ans, cet adepte de sport est baigné dans cette passion qui l’enivre. “Mes frères en faisaient donc j’ai débuté avec eux à Rouen”, explique-t-il. Après quelques années à Rouen, il part à Montpellier dans le cadre de son travail et s’inscrit dans un club où il restera 20 années. Ses diplômes fédéraux en poche, il revient à Rouen et devient entraîneur de l’ASPTT rouen. Agent SNCF, il ne cesse de parcourir la France. Pour sa dernière année en Normandie, il a saisi l’occasion d’entraîner les épreuves multiples au VRAC, un club qu’il connaît de loin. “Les épreuves multiples concernent le sprint plat, le saut et les haies. Je me souviens d’avoir inauguré le premier gymnase de Val-de-Reuil ! C’est Nicolas Bordet qui m’a invité à venir au VRAC. C’est un dernier challenge que je me lance !”, souligne le nouvel entraîneur qui anime des séances les mardis et jeudis à partir de 18h. 

Plus de renseignements :

Val-de-Reuil athlétique club  : 

09 86 07 39 96

contact@valdereuil-ac.fr 

Partagez :

Marathon : tous sur la ligne d’arrivée !!

Classé dans le top 7 français, le Marathon Seine-Eure revient ce dimanche 9 octobre pour sa 17ème édition ! Rendez-vous sur la ligne d’arrivée rolivaloise pour accueillir les participants ! 

Comme chaque année, c’est devant la mairie de Val-de-Reuil que les 2 500 coureurs franchiront la ligne d’arrivée, seuls, en duo ou par équipes de 6, après avoir avalé les 42,195 km du parcours à travers plusieurs communes de l’agglomération ! 

Village “arrivée” !

Le record de l’épreuve, pulvérisé l’an dernier par le coureur Kényan Issac Koech, sera-t-il battu cette année ? Pour y parvenir, les marathoniens devront boucler leur course en moins de 2 h et 12 minutes et 51 secondes ! Un magnifique challenge en perspective ! 

Si le marathon est un exceptionnel défi sportif, il n’en est pas moins une grande fête que la Ville tient chaque année à faire partager aux sportifs ou non. Le traditionnel “village arrivée” sera installé sur le parking de la mairie ! 

 À 11h puis à 14h, le groupe Kill The Mangaro du conservatoire de musique ainsi que le rappeur Niak’s (NIAKATE Kandé)  viendront  accueillir les coureurs et le public en rythme !

Les foodtrucks la Petite Marmite, Crêpe de Sonia et le Comité des fêtes seront présents pour assouvir les estomacs vides ! Des stands d’équipements sportifs, le comité de jumelage et des animations diverses et variées seront installées sur le village “arrivée”. Le VRAC et l’EAL (clubs d’athétisme rolivalois et loverien) seront également présents pour le plaisir des petits et des grands ! La journée s’achèvera par l’annonce des résultats, suivie d’une remise de médailles exceptionnelle sur le podium !

Attention : circulation modifiée dimanche de 5h30 à 16h00

Pour assurer la sécurité des coureurs et des visiteurs ainsi que l’accessibilité aux voies par les habitants, la Ville met en place un dispositif de déviation.  La circulation sur l’avenue des Falaises sera interrompue de la Gare SNCF à la Place des Chalands. L’accès à la Gare SNCF sera possible par la Chaussée des Berges. La route des Sablons sera également fermée à la circulation. La circulation sur la Chaussée de Léry sera fortement modifiée, les habitants sont invités à emprunter la Chaussée des Berges.

La Passe Marinière sera inaccessible aux véhicules, les automobilistes sont invités à garer leurs voitures après la route du Mesnil.

Stationnement interdit du vendredi 7 octobre à partir de 18H jusqu’au dimanche 9 octobre à 16h sur : 

  • La sente Maraichère
  • L’Avenue des Falaises (Chaussée des Berges – Place des Chalands)
  • Le parking de la mairie
  • Le parking de la piscine
  • La Voie de la Ferme

Plan général de circulation du marathon :

Partagez :

Semaine Bleue : journée portes ouvertes à l’espace Jacques Monod le 7 octobre !

À l’occasion du dernier jour de la Semaine Bleue dédié aux Séniors, l’espace Jacques Monod, qui abrite notamment le CCAS, ouvre ses portes au public ce vendredi 7 octobre de 9h30 à 17h !   

Logement, loisirs, mobilité, santé, handicap, aide à la personne, accès aux droits… Vous avez des questions ? Le CCAS/Espace Jacques Monod organise une portes ouvertes ce vendredi 7 octobre et met à l’honneur la place des séniors ! Pendant toute une journée, ses agents et ses partenaires seront à votre disposition pour vous présenter l’ensemble des services et des dispositifs disponibles à côté de chez vous.

De 9h30 à 17h00, venez à la rencontre des différents acteurs publics, associatifs ou privés. Ils sont à votre disposition pour échanger.Certains partenaires proposeront des ateliers thématiques.

Les partenaires présents : 

La Mobilité :

    • Agglo Seine-Eure
    • Semo
  • Wimoov : ateliers sur la mobilité, destinés aux seniors

 

Les services d’Aide à Domicile :

  • CIAS (Centre Intercommunal d’Action Sociale)
  • ATA services aux personnes
  • ASI (Association de Services intercommunale)

 

Santé et prévention :

  • Harmonie Mutuelle : dépistage du cholestérol
  • IC-IRSA : centre de dépistage en santé présent sur Val-de-Reuil
  • Thérapie systémique : quelle approche globale pour un mieux-être ?
  • Maison Sport Santé : le sport adapté, de nombreuses possibilités sur la Ville

 

Veille et prévention :

    • Présence verte, autonomie et sécurité
  • F4S formation : simulateur de vieillissement
  • CLIC (Département de l’Eure)

 

L’Habitat :

  • Maison de l’Habitat (agglomération Sein-Eure)
  • Nexity, une nouvelle génération de résidences seniors
  • Ages et vie, une colocation à taille humaine
  • La Résidence Espages : l’intergénérationnel, vecteur de liens

 

Les vacances :

  • Les vacances Solidaires

 

Démarches administratives : France Services, proximité et accompagnement :

  • SIP (service impôts des particuliers)
  • CARSAT
  • CPAM
  • CDAD (conseil départemental de l’accès aux droits : permanences juridiques)
  • CAF
  • Conseillers numériques 

 

Plus de renseignements : 

ESPACE JACQUES MONOD-CCAS 

Place aux Jeunes – 27 100 Val-de-Reuil seniors@valdereuil.fr

Tél. : 02 32 09 51 41

Partagez :

Conseil municipal des jeunes : Début des élections !

Qui seront les 28 heureux élus ? Après une campagne électorale intense, les jeunes écoliers élisent leurs futurs représentants de classe lors du 1er tour du 3 au 14 octobre. Reportage. 

Participer activement à la vie de leur commune,proposer des projets ou encore découvrir les institutions, tel est l’objectif du CMJ (conseil municipal des jeunes) qui fait son retour à Val-de-Reuil cette année ! Pendant un an, 28 élus du CM1 à la 5ème se lanceront pour un premier mandat d’exception. 

Comme des grands !

9h. C’est déjà l’effervescence dans le hall de l’école des Dominos. A la manière d’une élection municipale, comme leurs aînés lors des différents scrutins, les jeunes Rolivalois sont invités au vote pendant 2 semaines. Carte d’électeur en main, Faustine, 10 ans, est fière de voter pour la première fois. Ses deux bulletins sous le bras, une signature sur la feuille d’émargement, direction l’isoloir pour cette jeune fille de CM2 qui ne cache pas son émerveillement : “J’accompagne souvent ma maman quand elle va voter. C’est bizarre de le faire, je me sens grande !!” 

Dernière étape pour Faustine  : l’enveloppe à glisser dans l’urne derrière laquelle est installé Benjamin Marc, élu municipal en charge de la modernité de la Ville. “A voté”, s’exclame t-il en se réjouissant de la reprise de cette opération citoyenne : “Le CMJ est pour la municipalité une excellente manière d’encourager la construction de nos futurs citoyens !”

“Ça m’intéresse de faire bouger les choses !” 

Dans chaque groupe scolaire, deux jeunes de CM1 et CM2 seront élus, au collège ce sont les 6èmes et les 5èmes qui seront à leur tour élus. Pendant 1 mois, ils ont fait campagne pour convaincre leurs camarades de voter pour eux afin d’obtenir leur ticket pour représenter leur établissement et participer activement à la vie de la Ville. S’ils avaient jusqu’au 26 septembre pour soumettre leur candidature, certains avaient déjà rédigé des professions de foi qu’ils avaient accrochées dans leurs halls. “Des écoliers sont même passés dans les classes pour présenter leur programme, notamment aux Cerfs-Volants. L’avis des jeunes est très important, ils n’ont pas le même regard que nous. Ils sont très bien placés pour donner leur avis sur des éléments qu’ils utilisent au quotidien comme les pistes cyclables, les trottoirs, les arrêts de bus, l’environnement…” explique Gérard Delobeau, agent municipal en charge du projet.  

Tout au long de l’année, les nouveaux élus du CMJ se réuniront pour débattre entre eux lors de commissions autour de 4 thèmes :  l’environnement/ urbanisme,  la solidarité intergénérationnelle, la santé/ sport et l’art & la culture. 

Ils découvriront les institutions, le fonctionnement de la démarche des projets, pourront proposer leurs propres projets en mutualisant leurs idées entre établissements. À 10 ans, Diye Ba s’est sentie prête à devenir candidate : “Ça m’intéresse de faire bouger les choses, je me sens grande, je n’ai jamais voté, mais je sais ce que cela fait d’être élue, car j’étais déléguée l’année dernière !”

Sous la houlette d’élus et responsables des différents services de la Ville, ces jeunes se réuniront également lors de deux séances plénières. À la manière de leurs aînés qui les accueilleront à bras ouverts à chaque séance du conseil municipal ! 

Résultats dans les prochains jours !!!



Partagez :

Ensemble contre le cancer du sein : le programme d’octobre rose

Chaque année depuis plus de 20 ans, la Ville de Val-de-Reuil, ses acteurs associatifs, ses habitants et ses entreprises s’engagent pour Octobre Rose. Un mois pour informer, sensibiliser et prévenir le cancer du sein. Conférences, ateliers, dons…Zoom sur le programme rolivalois.   

Dans le monde entier, plus de 2,2 millions de cas de cancer du sein ont été recensés en 2020, ce qui en fait le cancer le plus courant. Près d’une femme sur 12 développe un cancer du sein dans sa vie devenant ainsi la première cause de mortalité par cancer chez les femmes. Depuis 30 ans, le nombre global de nouveaux cas augmente chaque année. Si le dépistage est recommandé pour les femmes de plus de 50 ans, une étude récente a démontré que l’augmentation des cas sur des femmes plus jeunes avait augmenté. 

Engagée auprès de la ligue contre le cancer, Val-de-Reuil  ne cesse de se mobiliser depuis deux décennies, entre campagnes de dons, manifestations caritatives (telles que la Rolivaloise qui rassemble près de 2500 participantes chaque année) et sensibilisation au dépistage…  Ensemble, Rolivalois, Rolivaloises, mobilisons-nous pour la recherche contre le cancer du sein !

Le programme par jour :

Mardi 4 Octobre à 18h

Soirée PINK LADY à la Laverie 

L’association “La Laverie” organise une “soirée Pink” le mardi 4 octobre à partir de 18h. Cette soirée sera réservée aux Laveuses (les femmes). Adeline de l’institut de beauté “Douce Evasion” interviendra auprès de ces dames pour leur montrer les méthodes à adopter pour prendre soin de leur peau. Il est possible d’apporter des collations de couleur rose pour grignoter tout au long de la soirée ! 

114 rue Grande à Val-de-Reuil 

Plus d’informations sur https://lalaverievdr.wixsite.com/la-laverie ou lalaverie.vdr@gmail.com / 06 64 39 99 72

Samedi 8 octobre de 14h à 17h

Les Balles Roses 

Le VRTS organise un après-midi « Les balles roses » de 14h à 17h  au profit de la lutte contre le cancer du sein ouvert à tout public licencié ou non. Autour d’ateliers ludiques de découverte du tennis pour pratiquer entre filles, toutes générations confondues (messieurs solidaires sont les bienvenus), des animations radar de vitesse au service, petits matchs, démonstrations ; vente d’objets, petite restauration sont au programme ! 

Complexe Bernard Lacoste 

Chaussée de Ritterhude à Val-de-Reuil

Renseignements au  06 16 12 34 69

 

Samedi 15 octobre de 15h à 17h 

Atelier Bien-être

L’association rolivaloise ACRI propose un atelier bien-être avec le docteur Jakhmnani, une hypnothérapeute. L’hypnose permet de favoriser une meilleure gestion de la douleur et de l’humeur chez les patientes souffrant d’un cancer du sein métastatique.

138-140 Rue Grande, 27100 Val-de-Reuil

Renseignements au 02 32 40 67 33

Jeudi 13 octobre à partir de 9h

Atelier couture 

Les couturiers et couturières amateurs pourront joindre leur passion pour la création à une action solidaire grâce à EPIREUIL ! Jeudi 13 octobre, à 9 h, l’association rolivaloise organise un atelier de confection de coussin en forme de cœur à destination des femmes ayant subi une opération du sein. Les coussins seront ensuite envoyés au CHI d’Elbeuf.

Inscription au 02.32.50.57.98

EPIREUIL Place aux Jeunes à Val-de-Reuil

 

Jeudi 20 octobre de 9h à 12h , de 13h45 à 16h et de 20h à 22h

Conférence, débat et soirée cinéma

  • Conférence à la médiathèque 

Une journée de prévention et de débat est organisée à la médiathèque le Corbusier par la Ville et le CHI (Centre Hospitalier Intercommunal Elbeuf-Val-de-reuil-Louviers) sur la lutte contre le cancer du sein. À 9h, toutes les rolvialoises sont invitées autour d’un café ou d’un thé à participer à une intervention Nathalie Mortagne-Bosquet et Corrine Lucas de l’association « Serment d’Hypocrabe » qui présenteront leurs activités et échangeront avec le public sur le cancer du sein, la rémission, les pratiques post-opération et les méthodes à adopter. 

En deuxième partie de journée, de 13h45 à 15h, AYSE KUTLU, manipulatrice en radiologie, Dr Lamia SAADALLAH, radiologue, Frédérique CERTAIN, sage-femme et Anne BOURBON, Coordonnatrice des Soins du CHI (Centre Hospitalier Intercommunal Elbeuf-Louviers-Val de Reuil) tiendront une conférence pour sensibiliser et informer le public sur l’importance du dépistage, les facteurs de risques, la palpation, l’autopalpation du sein… Sophie Le Corre, kinésithérapeute, offrira également une intervention sur les massages spécifiques après une chirurgie du sein. 

Renseignements et réservation au 02 32 59 31 36 ou mediatheque.lecorbusier@valdereuil.fr 

  • Soirée spéciale au Cinéma à 20h 

Le cinéma Les Arcades propose la projection du film « MA ma », de Julio Medem avec  Pénélope Cruz.  

Synopsis : Magda est institutrice et mère d’un petit garçon de dix ans. Elle a du mal à faire face à la perte de son emploi et le départ de son mari. Cependant, lorsqu’on lui diagnostique un cancer du sein, plutôt que de se laisser abattre, elle décide de vivre pleinement chaque instant. Elle profite de son fils, de son médecin bienveillant et d’un homme qu’elle vient à peine de rencontrer. De son combat contre la maladie va naître une grande histoire d’amour entre tous ces personnages.

La projection sera suivie d’un débat mené par M. Saliba et Mme Becker représentants de la CPTS, (Communauté Professionnelle Territoriale de Santé)

Réservation au 02 32 50 67 26 ou cinema.lesarcades@wanadoo.fr

 

Samedi 22 octobre de 14h à 17h 

Atelier couture 

L’association l’ACRI et les comités féminins pour la prévention du dépistage des cancers  proposent un atelier de confection de petits cœurs permettant de limiter les douleurs ligamentaires après une opération du sein.

138-140 Rue Grande, 27100 Val-de-Reuil

Renseignements au 02 32 40 67 33

 

Tout au long du mois d’octobre :

Les commerçants se mobilisent 

La nouvelle association des commerçants “Com’Art” s’engage pour Octobre Rose ! À partir du 1er octobre et jusqu’à la fin du mois, toutes les boutiques rolivaloises afficheront le ruban rose et des affiches de la ligue contre le cancer du sein ! Des urnes seront mises à disposition dans toutes les boutiques, Les Fleurs des Falaises lanceront une opération “1 rose de couleur rose achetée, 1 euro de reversé à la ligue !” 

Les dons de l’ASI 

L’ASI (association de service intercommunale) organisera des ateliers de confection de cœurs en tissu avec les résidents de l’ESPAGES et les jeunes des centres de loisirs, ils seront ensuite offerts au CHI à destination des femmes malades du cancer du sein.



Partagez :

Une journée de foot adapté !

Encadrés par le District de l’Eure et le FCVR, 45 jeunes en situation de handicap ont participé à des ateliers de football ce jeudi  ! Reportage.

Tirs au but, passes, slaloms, matchs amicaux… C’est sous le soleil que 45 adolescents et adultes des IME (Institut médicaux pédagogiques) du territoire ont participé à une journée de foot adapté au parc des sports rolivalois ! Une bouffée de bonheur qui est le début d’un grand projet porté par le FCVR et le District de l’Eure. 

“Partager des moments comme celui-ci, ça n’a pas de prix !”

“Ce qui est important, c’est le bonheur que nous pouvons leur procurer !” , s’exclame le président du Football club de Val-de-Reuil, Daniel Portier, devant les ateliers organisés sur le terrain synthétique rolivalois. Cette journée est une première pour le District de l’Eure qui pilote les partenariats des clubs avec les IME. Pour le lancement, trois clubs et établissements ont été mobilisés dans le but de participer à une rencontre sportive. “Chaque club s’investit auprès d’un IME, le FCVR par exemple, intervient au Moulin Vert à Louviers. Nous avons souhaité proposer des rendez-vous réguliers afin de se rassembler et de passer un moment convivial”, explique Gaëlle Bisson en charge du sport adapté au District de l’Eure.

Et pour une première, ce fut un franc succès ! Ballon au pied, Furkan a des étoiles dans les yeux. Ce jeune capitaine d’équipe, scolarisé à l’IMPRO Pierre Redon, s’entraîne tous les mardis soir au club de Saint-Sébastien. Pour lui, le foot n’a pas de secret : “c’est super bien, ça permet de s’entraîner et de rencontrer d’autres personnes”.

Une remarque qui va droit au cœur de son éducateur sportif spécialisé Floreal Tostain : “Quand je vois les jeunes avec le sourire et s’amuser, partager des moments comme celui-ci, ça n’a pas de prix !” Même constat pour Julien Olivo, coordinateur sportif au FCGVN 27 de Gisors  : « C’est une journée d’échange entre les différents instituts pour mettre en commun les niveaux technique ! C’est sympa de leur montrer d’autres équipements et ici à Val-de-Reuil, on est super bien servis, notamment avec le synthétique. Tout était prévu s’il pleuvait, nous avions la salle couverte du stade.”

Une opération tous les trimestres 

De l’autre côté du terrain, Jérémy Coutard, coordinateur sportif du FCVR, entraîne les jeunes du Moulin Vert à l’arbitrage. “L’idée est de renouveler cette journée dans les clubs partenaires tous les trimestres. Des ateliers et des matchs inclusifs seront aussi organisés pour ouvrir notre pratique à différents publics”, précise-t-il en montrant à une jeune femme comment bien viser dans le but. 

Des rires, du sport, de l’inclusion, des valeurs rolivaloises essentielles ! 



Partagez :

Tous à la 58ème édition des puces moto dimanche !

Tradition à Val-de-Reuil, deux fois par an, les amateurs de bolides et de cylindrées se donnent rendez-vous pour un événement à ne pas manquer : les plus grandes puces moto de France ! Chaque année, ce sont plus de 40 000 visiteurs qui viennent à la rencontre des 500 exposants venus du monde entier !

Que vous ayez besoin d’un pot d’échappement, de casque, de veste ou encore de rétroviseur, vous trouverez forcément votre bonheur lors de la 58ème édition des puces moto qui se tiendra le dimanche 2 octobre de 9h à 18h entre la chaussée du parc, la chaussée de Léry et la route des Sablons ! Des animations, expositions et festivités à volonté !

500 exposants

« Nous sommes heureux de revenir pour nos puces d’automne », souligne Jean-François Bachelet, l’un des  fondateurs du moto-club Les Vikings qui, malgré l’augmentation des prix du carburant, annonce plus de 500 exposants venus des quatre coins de la France, du Royaume-Unis et de Belgique. Des pièces mécaniques aux vêtements en passant par les accessoires, tous les fans de bolides trouveront leur bonheur dans cette mine d’or grandeur nature entre la chaussée du Parc, la Chaussée de Léry, la route des Sablons et la route de Seine. Près de 40 000 visiteurs sont attendus au fil de la journée de 8h00 à 17h30. En plus des  stands dédiés à la moto et des nombreux espaces de restauration (crêpes, Burger, poulet,sandwich, frites…) une exposition de photos de motos sera à découvrir dans l’ancien complexe sportif Léo Lagrange.

Circulation perturbée

Comme à chaque édition, quelques rues seront coupées à la circulation. En revanche, tout a été étudié pour qu’aucun riverain ne subisse trop de désagréments.

Les rues interdites à la circulation

Dès vendredi, et jusqu’à dimanche soir, la circulation et le stationnement seront interdits sur :

la chaussée de Léry de la voie Dagobert à la route de Seine

la chaussée du Parc de la route de Louviers à la route de Seine

la route des Sablons de la chaussée de la Voie Blanche à la chaussée de Léry

la route de Seine de la voie de Bas à la rue du Bac

l’avenue des Falaises de la voie de la chaussée de la Voie Blanche à la chaussée des Berges

la voie de la Nation de la rue Courtine à la route des Sablons

la rue du Bac.

Voie Fantastique

Le stationnement interdit

Le stationnement sera également interdit sur :

le parking de la CPAM, voie Marmaille

les parkings bas des Chalands

Comment circuler sereinement ?

Pour compenser ces restrictions de circulation, de samedi matin à dimanche soir, la circulation se fera en double sens sur les voies suivantes :

rue des Cornalisiers

voie de la Découverte

voie d’accès des parkings bas des Chalands

voie Marmaille

voie Dagobert

Les changements pour 2022 :

En raison des travaux de déconstruction du quartier du Mail, les habitants de la rue égalitaire, la voie découverte et l’allée libertaire sont invités à emprunter la rue des Cornalisiers en double sens puis la rue de la Châtellenie pour rejoindre l’avenue des Falaises.

 

File name : Plan-Puces-motos-V2022-copie.pdf

Plus d’informations : http://www.mclesvikings.fr/

Partagez :

Le VRAC s’associe au FC Barcelone

Susciter des vocations et dynamiser le club, c’est la mission du nouveau partenariat signé entre le VRAC et le FC Barcelone. Rencontre avec Aleix Pi Portet, le premier licencié espagnol. 

Envoyer des jeunes en stage à Barcelone et faire venir des athlètes d’Espagne, tel est l’intérêt de cette nouvelle alliance entre le Val-de-Reuil athlétique club et le FC Barcelone. Depuis la rentrée, un perchiste de haut-niveau a rejoint le club rolivalois pour faire progresser son niveau et partager son expérience avec les autres sportifs. 

Lancement d’une section perche

Si vous étiez au forum des associations le 10 septembre dernier, vous l’avez sûrement croisé ou vous avez assisté à sa démonstration de perche. À 26 ans, Aleix Pi Portet est une référence en Espagne. Depuis quelques mois, il est fier de porter les couleurs du VRAC. “Je suis en double licence, une au FC Barcelone et l’autre ici à Val-de-Reuil”, explique le jeune perchiste, une veste floquée “VRAC”. 

Si ce n’est pas rare de voir des clubs s’associer à des pays étrangers, c’est une première pour le VRAC qui continue de grimper en flèche. “Son frère est un de mes neveux, il fait de la marche athlétique et a pris une licence. Aleix étant athlète de haut niveau, nous avait aidé aux rencontres interclub”, explique Christophe Leterme, le président du VRAC. 

Ni une ni deux, en accord avec le FC Barcelone, le jeune homme signe également dans le club rolivalois. “L’objectif est de permettre à nos athlètes de partir faire des stages en Espagne, d’échanger des compétences et de susciter des vocations. Quand nous parlons du FC, on voit que les jeunes ont des étoiles dans les yeux”, souligne Florian Vidal le manager général du club. L’occasion de lancer une nouvelle section en lien avec Aleix : la perche ! Pour ce faire, Nicolas Bordet, un entraîneur aguerri (lire nos prochains articles) a été recruté début septembre. 

 

Professionnaliser l’accompagnement des athlètes

Franco-Espagnol, détenant la double nationalité, il sera facile pour Aleix de se rendre à Val-de-Reuil pour participer aux temps forts de son nouveau club et participer à des compétitions françaises. “Il n’a pas d’agent, nous allons l’aider à rentrer dans des meetings, comme nous le faisons avec nos autres licenciés”, précise Florian en indiquant que quelques compétitions sont déjà sur l’agenda d’Aleix tel que le perche Élite Tour en 2023 à Rouen.

 

Baigné dans le sport très tôt, c’est à 12 ans qu’Aleix découvre l’athlétisme. “Mon prof de physique à l’école était directeur d’un club d’athlétisme. Au début, j’ai dû essayer toutes les disciplines et j’ai adoré la perche !”, se souvient-il en signant au FC quelques années plus tard. Champion d’Espagne en catégorie junior, 3ème des championnats Élite d’Espagne, vainqueur du 110m haie, Aleix brille dans son pays et compte bien se challenger lors des prochains championnats régionaux et nationaux : “En France le niveau est beaucoup plus élevé qu’en Espagne, mais j’ai la chance d’avoir des infrastructures comme le stade Jesse Owens qui est incroyable ! En comparaison, le centre dans lequel j’entraîne n’est pas aussi grand !” 

Véritable reflet de Val-de-Reuil dans toute l’Espagne, Aleix ouvre la porte à de grands projets pour le VRAC. Une image de prestige qui compte perdurer au fil des années. “Ce partenariat est un atout incroyable pour l’athlétisme à Val-de-Reuil, permettant à la Ville de rayonner dans des pays autres que ceux jumelés. Aleix apporte d’autres compétences, un autre regard essentiel qui pourra donner des idées aux autres clubs sportifs !”, a précisé Rachida Dordain, adjointe en charge des sports.



Partagez :

Valdereuil_infos n°28 SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2022

En une de ce numéro : Toujours plus de moyens pour nos 2000 écoliers ! – Classes rénovées, cantines en self-service, Cité Éducative… Une rentrée riche en nouveautés.
À lire également

  • page 2 – Tony Parker Garden : un match de gala exceptionnel !
  • page 6 – La piste d’athlétisme digne des plus grands stades
  • page  8 – La métamorphose de la promenade des Tilleuls
  • page 9 – L’avenue des Falaises retrouve sa liberté
  • page 13 – Le point sur la fibre
  • page 15 – La feuille de route du nouveau commissaire
  • page 16 – Hommage à Hervé Lofidi
  • page 17 – Des casques virtuels à l’Espages
  • page 19 – 4 lieux pour vos services numériques
  • page 20 – Et si vous deveniez bénévoles ?
  • page 24 – Nos 2000 écoliers sur le chemin de la réussite
  • page 36 – L’Arsenal en haut de l’affiche
  • page 38 – La Factorie fait chanter des rivières
  • page 39 – La passion du jeu de société

Votre magazine !

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°28 SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2022

En une de ce numéro : Toujours plus de moyens pour nos 2000 écoliers ! - Classes rénovées, cantines en self-service, Cité Éducative... Une rentrée riche en nouveautés. À lire ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°27 AVRIL – JUILLET – AOUT 2022

Valdereuil_infos n°27 JUILLET – AOUT 2022

En une de ce numéro : Tony Parker enflamme le complexe Léo Lagrange - Le nouvel équipement rolivalois inauguré par la légende du basket à lire également page 2 - ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°26 AVRIL – MAI – JUIN 2022

Valdereuil_infos n°26 AVRIL – MAI – JUIN 2022

En une de ce numéro : Le nouveau complexe Léo Lagrange est ouvert : bienvenue ! - Petite visite guidée à l'usage des Rolivalois, de leurs voisins, de leurs amis, ...
Lire La Suite…
VDR infos N°25

Valdereuil_infos n°25 FEVRIER – MARS – AVRIL 2022

En une de ce numéro : Notre Ville fait le pari de l'inclusion - Education, logement, sport, culture... à Val-de-Reuil, le handicap au coeur de la vie à lire également ...
Lire La Suite…
VDR Infos N°24 - Décembre 2021 - janvier 2022

Valdereuil_infos n°24 – DECEMBRE 2021 – JANVIER 2022

En une de ce numéro : Retrouvons ensemble la féerie de Noël ! - La ville scintille de mille feux et c'est le grand retour des animations de fin d'année ...
Lire La Suite…
Val-de-Reuil Infos N°22

Valdereuil_infos n°23 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2021

En une de ce numéro : A l'école de la Réussite ! - Coup de projecteur sur les travaux, les équipements et les nouveautés de la rentrée scolaire. à lire ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°22 - MAI - JUIN - JUILLET 2021

Valdereuil_infos n°22 – MAI – JUIN – JUILLET 2021

En une de ce numéro : Le temps des retrouvailles ! - Culture, commerces, restaurants, loisirs… à l’heure des réouvertures, la ville bouillonne de vie à lire également page 2 ...
Lire La Suite…
Val-de-Reuil Infos N°21 - mars -avril 2021

Valdereuil_infos n°21 – MARS – AVRIL 2021

En une de ce numéro : La Ville redevient nouvelle ! - Rénovation des immeubles, espaces verts créés, voiries refaites, pistes cyclables, la transformation s'accélère. à lire également page 2 ...
Lire La Suite…

Valdereuil_infos n°20 – DECEMBRE 2020 – JANVIER 2021

En une de ce numéro : Nos commerçants ont du talent ! - Plateforme clic et collecte, plan de soutien municipal : Les commerces rolivalois vous ouvrent les bras à ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel de 2 millions € pour nos 2000 écoliers à lire ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les animations pour se détendre, comprendre et apprendre à lire également ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures pour protéger, accompagner, déconfiner en toute sécurité à lire également ...
Lire La Suite…
Chargement…

Communiqué : Quinzaine du développement durable du 18 septembre au 1er octobre

Communiqué de la Ville de Val-de-Reuil 

Quinzaine du développement durable du 18 septembre au 1er octobre

Pour protéger la planète et préserver son pouvoir d’achat, deux semaines d’actions à Val-de-Reuil !

Pour préserver la planète, Val-de-Reuil a toujours choisi de prendre les devants. La protection de l’environnement est dans son ADN. Ville pilote et exemplaire en la matière, sa construction, au milieu des années 1970 s’est faite dans le respect absolu de grands principes : bio-conception des habitations, qualité de l’air mesurée et surveillée, priorité donnée aux espaces verts, séparation des réseaux d’évacuation des eaux pluviales et des eaux usées, trame piétonne. Les Rolivalois, comme sur bien d’autres sujets, ont été précurseurs, préconisateurs et pionniers.

Au cours des deux dernières décennies, avec l’aide de l’ANRU et de l’ADEME, nous avons fait fructifier cet héritage et prolongé nos efforts : 2000 logements convertis à l’eau chaude solaire, 5.000 points lumineux équipés en LED, bâtiments neufs et immeubles anciens isolés thermiquement, 1er écoquartier de Normandie, passage au bio dans les cantines scolaires, flotte de véhicules de service entièrement électriques, plusieurs milliers d’arbres plantés, diminution de l’artificialisation des sols, totalité des chantiers propres, fleurissement étendu et diversifié et nouvelles pistes cyclables créées parmi d’autres réalisations. Devant l’accélération du dérèglement climatique, chacun en a constaté les effets cet été, il faut aller plus vite et plus loin.

Cette mobilisation nécessaire est devenue indispensable compte tenu des tensions nouvelles apparues sur le marché de l’électricité et des difficultés d’approvisionnement en gaz causés par la guerre en Europe entrainant partout sur le vieux continent des hausses du prix inédites et des risques de pénurie ou de délestage cet hiver. Pour répondre à ces nouveaux défis, climatiques et énergétiques, la Ville a décidé d’accélérer ses investissements et de multiplier les initiatives en direction de la population. Val-de-Reuil travaille notamment, depuis la rentrée, à un plan de réduction de sa consommation énergétique (limitation des durées de fonctionnement, des densités ou des intensités de l’éclairage public, réduction des périodes et des horaires des illuminations de Noël) en suivant deux priorités qui sont indissociablement liées pour une municipalité qui prône la social-écologie : protéger la planète et préserver le budget des ménages.

60% des 140 millions d’euros du programme de renouvellement urbain consacrés à la transition écologique et énergétique

Pour préparer l’avenir, il faut en premier lieu investir. Attachée à faire de Val-de-Reuil un modèle environnemental, la municipalité multiplie actuellement les projets destinés à réduire les ilots de chaleur, développer les mobilités douces et améliorer l’isolation des bâtiments publics et des logements. A la plantation de 1000 nouveaux arbres depuis 2019 et de 1000 autres prévus dans les trois ans à venir, s’ajoutent la mise en place de la tonte différenciée des espaces verts sur 9 zones ciblées, la création d’un parc écologique de 10 hectares à proximité de la gare, l’aménagement du jardin des animaux fantastiques (3700 végétaux, arbres et arbustes plantés) en « parc central » et de la promenade – piétonne – des Tilleuls qui traverse la Ville du Nord au Sud et dont le chantier débuté en juin dernier le long du Gymnase Alphonse Allais gagne désormais le secteur de la Médiathèque et de la Piscine municipale

De manière générale, 60% des 140 millions d’euros investis dans le cadre du nouveau programme de renouvellement urbain ont été orientés vers la transition écologique et énergétique de la Ville. 1000 nouveaux logements seront ainsi réhabilités et bénéficieront, par une meilleure isolation, d’une baisse de 50% de leur consommation dans les quatre prochaines années. La nouvelle école Victor Hugo et le complexe sportif Léo Lagrange répondent aux dernières normes d’écoconstruction. La maison de la jeunesse et des associations, ancien théâtre des Chalands construit aux normes de l’époque de sa construction au siècle dernier, dont la réouverture est prévue à la fin du mois de novembre prochain, verra ses performances énergétiques optimisées. Alors que, déjà, 115 des 122 salles de classe rolivaloises ont déjà fait l’objet de travaux d’isolation et de remplacement des systèmes d’éclairage par des technologies économes en énergie, les derniers espaces concernés connaitront le même niveau d’intervention lors des prochaines vacances d’été.

Quinze jours pour sensibiliser, informer et associer les habitants aux enjeux du développement durable

Agir pour la planète réclame des investissements publics mais exige, en même temps, des gestes simples et une implication quotidienne de l’ensemble de la population. C’est la raison pour laquelle, pour la deuxième année consécutive, la Ville est engagée dans la semaine européenne du développement durable en proposant, pendant quinze jours, une série d’actions visant à accompagner les Rolivalois dans leur changement d’habitudes tout en les aidant à économiser sur leur budget.

Du 18 septembre au 1er octobre, des animations, défis, ateliers, fiches pratique, soirée-ciné, déambulations, permanences avec des conseillers en économie d’énergie, « marches de la propreté » seront organisés partout en ville pour sensibiliser le plus grand nombre à ses enjeux avec un mot d’ordre : « J’économise ma planète : 14 jours pour réduire ma facture écologique ».

 

Habitants, associations, agents publics mais également dirigeants d’entreprise, ces rendez-vous quotidiens ont pour objectif d’associer, à leur échelle et en fonction de leurs moyens, toutes celles et ceux qui vivent ou travaillent dans la Ville à l’effort national de réduction de la consommation énergétique.

Un plan municipal de sobriété énergétique annoncé en octobre

Dans le prolongement de cette manifestation, la Ville dévoilera avant la mi-octobre un plan « de sobriété énergétique » afin de réduire substantiellement ses consommations d’énergie. À la demande de Marc-Antoine Jamet, les services de la Ville, sous la coordination de Stéphanie Rousselin, adjointe à la transition écologique, travaillent depuis la rentrée à la mise en place de mesures destinées à faire face à la crise énergétique. Réduction de la température dans un certain nombre de bâtiments publics (à l’exception des écoles, des crèches et de la résidence pour personnes âgées ESPAGES), variation de l’intensité, du nombre de points allumés ou de la période d’activation de l’éclairage public, modulation de la température des bassins à la piscine municipale ou encore récupération de l’eau de baignade sont plusieurs des pistes évoquées.

Pour la municipalité, ce plan essentiel devra cependant permettre de maintenir la même qualité et la même exigence de service public qu’il s’agisse de la sécurité, de l’accueil du public, des activités sportives, culturelles ou associatives. Il en ira de même pour leur tarification. Dans un contexte marqué par l’inflation, aucun effort financier supplémentaire ne sera demandé aux usagers et aux utilisateurs, y compris, évidemment, dans les cantines. À Val-de-Reuil, transition écologique se conjugue avec justice sociale pour que préservation de la planète puisse rimer avec protection du pouvoir d’achat.

* * * * *

PROGRAMME DE LA QUINZAINE ROLIVALOISE

DU DEVELOPPEMENT DURABLE

¨ FICHE ASTUCE QUOTIDIENNE :

Chaque jour, sur la durée de l’opération, à travers les réseaux sociaux de la Ville, une action est proposée pour réduire sa consommation d’énergie ou d’eau sous la forme d’une Fiche Astuce. L’ensemble des astuces proposées devrait permettre à chacun de faire jusqu’à 50% d’économies sur sa facture énergétique.

¨ BIENVENUE DANS LA MAISON DES ALTERNATIVES :

La Maison des Alternatives, installée dans la salle d’exposition de la médiathèque, reconstitue trois pièces d’une maison (cuisine, salle de bain, débarras) dans laquelle le public déambule à la découverte de nouveaux modes de consommation : gestes simples de la vie quotidienne, comment éviter de produire des déchets, savoir les trier, comment les recycler, comment économiser l’eau et l’électricité… Autant d’actions concrètes pour réduire ses consommations du quotidien proposées en partenariat avec l’association Alternatiba. Du 19 septembre au 1er octobre, les scolaires pourront, eux aussi, chaque matin, découvrir la Maison des Alternatives et le grand public chaque après-midi.

* Maison des Alternatives, ouverte au public du 19 septembre au 1er octobre : du lundi au vendredi de 14h00 à 15h30 et de 16h30 à 17h30 ; le samedi de 14h00 à 17h00. Entrée libre à la médiathèque (place aux jeunes).

 

¨ PERMANENCE DE CONSEILLERS EN TRAVAUX D’ECONOMIE D’ENERGIE :

 

Pour les habitants souhaitant réaliser des travaux d’économie d’énergie, les conseillers de la Maison de l’Habitatapporteront leurs conseils, lors de deux après-midis à la Maison des Projets ANRU de Val-de-Reuil, située 121 rue Grande. Permanences sur rendez-vous le mardi 27 septembre, de 14h00 à 17h30. Rendez-vous au 02 32 63 63 00.

 

¨PETITS-DÉJEUNERS « LES PROS DE LA TRANSITION » :

 

Afin d’associer les entreprises du territoire aux engagement de transition écologique de la ville, une matinée d’échanges est proposée à l’espace Coworking « Le Cosmos » (4 avenue des Falaises), non loin de la Gare, avec des techniciens pouvant apporter des solutions aux entreprises rolivaloises, pour les accompagner dans leurs démarches. Ce rendez-vous aura lieu le mardi 27 septembre, de 9h15 à 10h30 sur le thème : « Transition énergétique – Décarbonation de l’industrie » (avec Éric Poitrat, Ingénieur Energie – Effet de Serre à l’ADEME Normandie et Ramezi Lahbib, Sanofi Pasteur).

¨ SOIREE SPECIALE AU CINEMA LES ARCADES :

 

Le vendredi 30 septembre, à 20h00, le cinéma des Arcades projettera le film « La petite bande » de Pierre Salvadori. Ce film raconte l’histoire d’un groupe d’enfants voulant lutter contre l’usine qui pollue leur rivière. La projection sera suivie d’un débat autour de la protection des rivières, avec Lamya Essemlali, présidente de l’ONG Sea Shepherd (par visioconférence) ; l’association ANPER de protection des rivières ; un enseignant de l’école des Dominos, en charge du projet Aire Éducative Terrestre ; des éco-délégués du collège Alphonse Allais.

¨ SORTIE VELO EN FAMILLE :

 

L’association des Guidons Déboussolés propose une sortie à vélo, en famille, le mardi 20 septembre pour inviter les habitants à se remettre en selle. Les vélos de la vélothèque seront mis à disposition.

 

* Mardi 20 septembre de 17h00 à 18h30 au départ de la Place des Chalands. Inscription : environnement@valdereuil.fr

 

¨ UNE VILLE PROPRE, C’EST L’AFFAIRE DE TOUS !

 

Une « clean walk » géante sera organisée dimanche 25 septembre à partir de 10h00 avec pour départ la médiathèque, Place aux Jeunes. Une marche ludique et pédagogique permettra de se lancer à la chasse aux déchets jetés dans la nature. Gants et sacs poubelles à la main, nous sommes tous invités à nous associer à cette opération de sensibilisation à l’écologie. Le collège Alphonse Allais organisera également une « clean walk » avec ses élèves le mardi 27 septembre au matin.

* Dimanche 25 septembre de 10h00 à 12h00 au départ de la médiathèque. Ouvert à tous.

¨ SORTIE NATURE EN FAMILLE :

 

Biodiversit’up propose d’emmener les habitants à la découverte de la faune et flore des berges de l’Eure. Au programme : identification des empreintes, découverte des plantes sauvages, observation des oiseaux…

* Samedi 1er octobre de 10h00 à 12h00. Rendez-vous sous la halle de l’écoquartier. Inscription à environnement@valdereuil.fr

 

¨ INITIATION AU COMPOSTAGE :

 

En lien avec le bailleur Foyer Stéphanais, l’association LAB Normandie présentera aux habitants du quartier des Rives de l’Eure les bonnes façons de réaliser un compostage efficace et comment l’entretenir.

* Samedi 24 septembre à 11h00 dans le Quartier des rives de l’Eure

¨ A LA DECOUVERTE DE L’ECONOMIE CIRCULAIRE :

 

L’association LABNormandie, la Ferme des 2 rives et Anymania se sont associés pour créer un jeu de piste grandeur réelle, pour permettre à chacun de découvrir le cheminement : de la fourche à la fourchette.

* Samedi 24 septembre et samedi 1er octobre à Anymania à partir de 14h00.

¨ TOUS A VELO !

Afin de réduire la facture de carburant, de gagner en autonomie, d’améliorer sa santé et pour réduire la pollution, le vélo en ville est plus que jamais la solution. Pour inciter les habitants à se déplacer à bicyclette, la Ville propose du 19 septembre au 1er octobre la « location » gratuite des vélos de la vélothèque (réservation obligatoire sur remise d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile).

* Réservations : environnement@valdereuil.fr

¨ DISTRIBUTION DE SACS EN TOILE SUR LE MARCHE :

 

« Je prends mon cabas, j’agis sur le climat ». Pour limiter l’usage des sacs jetables, 600 sacs en toile seront distribués aux clients du marché (place des 4 Saisons) les mercredi 28 et vendredi 30 septembre.

¨ DEFI MEGOTS :

 

Les habitants sont invités à ramasser les mégots trouvés par terre, à les collecter dans des bouteilles (ou autre contenant) et à les apporter au Centre Technique Municipal (aux horaires d’ouverture). Ces mégots sont ensuite envoyés à notre prestataire TchaoMegot pour dépollution et recyclage (matériaux d’isolation). Un cendrier dédié sera également installé devant le local de la Maison des Alternatives.

Quinzaine du Développement Durable 2022 (Vidéo)

Afin de vous aider à préserver nos ressources naturelles, la Ville de Val-de-Reuil organise pour la deuxième année consécutive, sa Quinzaine du Développement Durable. Du 18 septembre au 1er octobre, retrouvez, chaque jour, des animations, astuces et rendez-vous pour vous donner les clés d’une consommation durable et maîtrisée ! Protéger la planète, économiser sur son budget !

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

 

Afin de vous aider à préserver nos ressources naturelles, la Ville de Val-de-Reuil organise pour la deuxième année consécutive, sa Quinzaine du Développement Durable. Du 18 septembre au 1er octobre, retrouvez, chaque jour, des animations, astuces et rendez-vous pour vous donner les clés d’une consommation durable et maîtrisée ! Protéger la planète, économiser sur son budget !
Tournage Olivier Bonnet
Montage & redaction Coline Lefevre

Patrimoine Rolivalois : La Ferme de la Haute-Crémonville

À l’occasion des journées du patrimoine, la Ville de Val-de-Reuil vous fait découvrir un lieu historique : la plus vieille bâtisse rolivaloise. Entre cuisine traditionnelle et patrimoine bucolique, le restaurant de la Haute Crémonville nous fait remonter le temps. (Attention, il n’est pas a visité, vous pouvez seulement y diner ou déjeuner !)  

Après avoir travaillé dans les plus grands restaurants parisiens, Henry Portier a pris un nouveau départ à Val-de-Reuil.

Niché au milieu des champs, la Ferme de la Haute Crémonville nous plonge dans l’ancien paysage normand. La demeure rolivaloise s’étend sur près de douze hectares où un manoir héberge un restaurant aux notes familiales d’antan. Un bon dans le passé liant Val-de-Reuil à ses ancêtres.

C’est une partie du patrimoine régional qui souffle sur la commune nouvelle comme un air de campagne.Chevaux, chèvres, moutons… Les animaux trouvent toute leur sérénité dans ce corps de ferme de 1228. Au milieu de la cour principale, on retrouve un pigeonnier du XIème siècle, deux granges et des écuries, qui autrefois étaient partenaires du célèbre Haras du Pin et centre d’élevage et de dressage des chevaux de la Garde républicaine.

Ce corps de ferme du XIIIe siècle abrite un restaurant hors du commun dont la cuisine se veut simple, raffinée et savoureuse

Un nouveau départ

Au milieu, un majestueux manoir renferme le Restaurant d’Henry Portier, un chef étoilé de 53 ans, qui a fait ses premiers pas dans les plus grands restaurants de la capitale. Le passionné est vite revenu en Normandie pour officier aux côtés de son père Daniel Portier (par ailleurs, président du FCVR), au restaurant des Saisons à Vironvay. Après 12 ans aux fourneaux, il décide de prendre un nouveau départ à Val-de-Reuil. « Je passais souvent devant la ferme, j’avais eu un gros coup de cœur », se souvient le chef qui a fait l’acquisition de la demeure en 2006.

“Mon objectif, ce n’était pas de moderniser, mais de faire renaître le manoir” 

La famille Portier a vite mis un coup de baguette magique. Car à leur arrivée, le décor était loin de ressembler au cadre idyllique d’aujourd’hui : « Pendant deux ans, on a tout rénové. Mon objectif, ce n’était pas de moderniser, mais de faire renaître le manoir ». À l’intérieur de la salle, tout a été refait à neuf avec des boiseries d’époque, une étagère pleine de bouteilles de vin d’exception qui se partage la place avec d’anciens livres ou encore des tables bistro qui font face à une immense cheminée en briques. « On a réussi à rendre l’âme au manoir. Un endroit convivial avec une petite cuisine au feu de bois et des plats concoctés avec de bons produits locaux ».

Depuis 2008, le restaurant régale chaque jour près de 40 couverts avec des plats traditionnels : « je ne voulais plus d’une cuisine étoilée, trop gastronomique. Je voulais quelque chose de simple, raffiné, savoureux avec des plats mijotés qui font frétiller les papilles ».

Avec ce restaurant typique, ces écuries louées à un cavalier professionnel et bientôt la grange qui sera transformée en appartements de location, c’est un lieu magique chargé d’histoire qui renaît ici.

 

Un refuge pour célébrités

Récemment, des stars du grand écran sont venues tourner un épisode de la meilleure boulangerie de France (diffusée en février 2021 sur M6), on y retrouve notamment le célèbre chef cuisinier Norbert Tarayre.

La ferme est un véritable plateau de cinéma. En 1980, Sophie Marceau a tourné plusieurs scènes du film la Boum, Claude Lelouche a lui aussi fait plusieurs séjours au Manoir dans les années 90 pour le film Des jours et des Lunes. À l’époque, l’acteur avait d’ailleurs songé à acheter la propriété.

Des célébrités défilent encore aujourd’hui, comme Line Renaud, une grande amie de la famille : “elle vient régulièrement dîner ». Le cycliste Raymond Poulidor et l’acteur François Vincentelli ont également fait halte ici.

*Restaurant de la Ferme de la Haute- Crémonville Route de Crémonville à Val-de-Reuil. Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h00 et de 19h30 à 21h  (fermé le samedi midi, le mercredi soir et le dimanche). Réservation au 02 32 59 14 22

https://www.lafermedelahautecremonville.com

 

Tous aux journées du matrimoine et du patrimoine à la Factorie !

Comme chaque année, Val-de-Reuil met à l’honneur son patrimoine ! Les 17 et 18 septembre, venez découvrir la première maison de poésie de Normandie : La Factorie ! Au programme, concert, spectacle et exposition. 

Depuis plus de 30 ans,cette ancienne usine à papier nichée sur l’île du Roi accueille de nombreux artistes chaque année. Pour mettre en avant l’histoire de ce lieu unique, la Factorie, Maison de Poésie de Normandie de la Ville de Val-de-Reuil s’associe au Département de l’Eure pour un week-end portes ouvertes avec plusieurs animations culturelles les 17 et 18 septembre. 

Le programme : 

  • Portes ouvertes de la Factorie et visite guidée le samedi 17 septembre de 14h à 19h et le dimanche 18 septembre de 11h30 à 19h. 

 

  • Bal du matrimoine :

Si le patrimoine est un terme bien connu, le matrimoine quant à lui a besoin d’être mis en lumière. Signifiant l’héritage culturel légué par les générations de femmes précédentes, le matrimoine culturel est une transmission des créatrices, autrices et artistes du passé. Pour mettre en avant les femmes, la Ville de Val-de-Reuil et la Factorie organisent un bal du matrimoine en extérieur le dimanche 18 septembre de 14h à 18h ! Venez danser au rythme des musiciens de l’île du roi !

 

  • Concert de Morjane Ténéré 

Pour ce dernier dimanche au bord de l’eau, la Factorie vous propose de rencontrer Morjane Ténéré le 18 septembre à 15h30. Artiste autodidacte, elle est auteure, compositrice et interprète.Elle puise ses inspirations dans les paysages et les cultures du désert (natives américaines, Afrique du Nord, Afrique de l’Ouest et Inde).Les compositions de Morjane Ténéré portent des sonorités folk et blues, tout en se distinguant grâce à des influences diverses et sa voix singulière.

 

  • Exposition de Sébastien Preschoux – salle Opoto

Du samedi 17 au dimanche 18 septembre, venez visiter la Factorie et découvrir les oeuvres de Sébastien Preschoux. L’artiste expose ses oeuvres dans divers lieux de l’Eure dont la Factorie ! Regarder œuvrer Sébastien Preschoux, c’est accepter d’osciller entre la sérénité d’un ouvrage se laissant construire et la tension d’un geste infiniment précis. En deux dimensions, ses dessins semblent animés de vibrations. Tridimensionnelles, les installations diffractent la lumière et trouvent un écrin évident dans le cadre naturel.

  • Spectacle de danse aérienne 

Et pour terminer les journées du patrimoine, la compagnie In Fine propose un spectacle de danse en plein air le dimanche 18 septembre à 17h30. Créée en 2014, in Fine est une compagnie pluridisciplinaire portée par  Sylvain Dubos et Guillaume Varin. Véritable passeur d’émotions entre un territoire et un public. 

N’attendez plus, réservez votre week-end du 17 et 18 septembre !

Plus d’informations au 02 32 59 41 85

ODS Propreté reprend son souffle

Après un terrible incendie en 2018 qui avait ravagé ses locaux sur la zone d’activités des lacs, l’entreprise d’insertion ODS vient de terminer ses travaux. Un coup de neuf pour ce pilier de l’emploi rolivalois.

Les sourires étaient sur toutes les lèvres ce vendredi 9 septembre. Après presque 5 ans de rénovation, réhabilitation, isolation et décoration, l’entreprise ODS et son organisme de formation ODA, dévoilent un tout nouvel univers. 

80% des locaux ravagés

Ils s’en souviendront pendant longtemps. Dans la nuit du 14 au 15 juillet 2018, un feu de poubelles se déclare sur la zone d’activité des Lacs, ODS PROPRETÉ, alors implanté à côté de la frontière entre Val-de-Reuil et Léry n’échappe pas aux flammes. L’intégralité du bâtiment prend feu, machines, dossiers, équipement informatique sont ravagés. “Au total, 80% des locaux ont été pris dans les flammes, seuls les bureaux du bas étaient à peu près viables”, explique Stéphanie Louchel qui allait, à cette époque, prendre le flambeau de l’entreprise, à la place d’Éric Hébert en décembre de cette même année. “C’était un dimanche, ce sont des salariés qui ont constaté les dégâts, nous nous sommes rendus sur place vers midi. Les bras m’en sont tombés, l’isolation avait collé sur tous les murs !” S’ensuivirent de longs mois de tri et de nettoyage pour déblayer au maximum les dégâts. “L’équipe administrative avait repris ses fonctions dans les salles qui n’avaient pas été touchées, certaines à plusieurs dans un même espace.Nous étions très soudés !”, souligne la directrice de l’entreprise. 

Au total, 200 000 euros de perte ont été estimés par l’assurance de ODS. Un coût remboursé à plus de 80%. Un soulagement pour l’entreprise qui a alors débuté des travaux de rénovation. Entre crise sanitaire, manque de matériaux et reprise de l’activité, ODS n’a jamais lâché. C’est d’ailleurs celle-ci qui était en première ligne pour désinfecter les bâtiments municipaux, écoles et rues de Val-de-Reuil. La Ville, étant la première à croire en eux en 1989, date de création de l’association (qui évoluera en SARL 10 ans plus tard). “Pendant les travaux, nous n’avions pas pu célébrer des événements importants, tels que nos 30 ans, les 20 ans de ODA ou encore les cérémonies de remises de diplômes.” 

Formation et insertion dans un même lieu

En plus de la réfection totale de leur local, l’entreprise a fait le choix de vendre celui situé à la limite entre Incarville et Val-de-Reuil consacré à ODA, l’organisme de formation créé en 2007. “Nous voulions concentrer les deux entités dans un même lieu, ainsi, nous avons entamé une extension. Malheureusement, nous avons subi un cambriolage pendant les travaux”, précise Stéphanie, fière de ce nouveau cocon professionnel.

Ce vendredi 9 septembre, il était l’heure de faire découvrir un nouvel ODS : nouveau mobilier, salle de réunion, bureaux ergonomiques… Un coup de neuf salué par Marc-Antoine Jamet : “ Les relations de ODS et Val-de-Reuil sont très fortes, vous avez été un acteur indispensable lors du COVID, quand on a voulu rassurer la population, en terme de protection et désinfection, vous étiez là, dans des conditions de réassurance de la population, vous l’avez fait avec nous. Vous êtes également les acteurs de la propreté des espaces publics, des bâtiments municipaux, des écoles… Votre travail sur l’insertion des rolivalois est exemplaire !” 

Félicité également par le nouveau député de la circonscription, Philippe Brun :« ODS a une fonction essentielle sur le marché du travail de l’agglomération, par votre action, vous êtes les acteurs d’une économie partielle. Le droit à l’emploi est une promesse républicaine.” 

Un nouveau départ pour cette entreprise de nettoyage qui est un véritable créateur d’emploi sur le territoire, une clé qui permet de faire baisser le chômage rolivalois chaque année !

ODS et ODA en chiffre :

30 ans d’existence

890 personnes en CDDI

1 600 000 d’insertion

31 personnes embauchées en CDI dont 16 des parcours d’insertion 

737 personnes formées 

106 certifications professionnelles attribuées

90% de réussite 

Plus d’informations : ODS Propreté, Parc d’activités Les Lacs, Rue du 10 mai 1981 à Val-de-Reuil. Téléphone : 02 32 59 22 72 /  sarl.ods@free.fr 

 

Rentrée 2022 : des selfs-service à la cantine !

Être acteur de son repas et limiter le gaspillage alimentaire, deux choses que les écoliers des Dominos et Jean-Moulin peuvent désormais faire ! Depuis la rentrée, les enfants peuvent déjeuner au self, un système de restauration moderne qui vient s’ajouter à une rénovation des cantines. Reportage.

“Miammm ! J’aime trop, on peut choisir ce qu’on veut, si on n’aime pas ou on n’a pas faim par exemple”, s’exclame la petite Lana, 6 ans, qui vient de faire sa rentrée en CP à l’école Jean-Moulin. Comme elle, ce sont plus de 700 enfants qui peuvent se restaurer au self-service, un dispositif déjà instauré à Louise Michel depuis plusieurs années. Les autres établissements de la ville suivront dans les prochaines années : d’abord dans la nouvelle école Victor Hugo et Coluche l’an prochain. 

Apprendre à manger en autonomie 

Pour cette nouvelle année scolaire, la Ville peaufine son plan “écoles” avec un nouveau programme, celui de transformer et de moderniser les cantines. 114 000 euros ont été investis pour mettre en place ces selfs-services. Une nouveauté qui ravit la directrice de Jean-Moulin, Stéphanie Moy : “Les enfants se sentent responsabilisés, je pense que cela va avoir un impact conséquent sur le gâchis. Et pour le personnel, le contact est différent, nous ne sommes plus dans l’échange, leur montrer comment faire et comment recycler leurs déchets.”  

En effet, auparavant, les agents servaient à table les élèves, maintenant, ils se prennent eux-mêmes en main. Du service jusqu’au débarras de leurs assiettes, les jeunes enfants apprennent à se débrouiller. “C’est bien, cela va permettre aussi aux CM2 de se préparer au collège !”, souligne Éloïse Dieng, enseignante en maternelle, en inaugurant le self. 

“J’apprends à trier”

Dès 12H, l’odeur du poisson grillé et des pommes de terre rissolées enivre les narines. Les premiers à tester le self viennent d’arriver en file indienne. Un plateau, un verre, des couverts… Et hop ! Plus qu’à choisir son déjeuner ! Et sur les étalages, il y a le choix : tomates à la vinaigrette, poisson pané, pommes dauphines, raisins… Un repas équilibré, composé comme avant, avec des produits bio et locaux. En pleine dégustation de son repas, Malon, élève en CP, savoure ce plaisir de ne pas prendre de fromage : “Je n’aime pas ça, avant, il finissait à la poubelle !” Son copain Thibaut est tout aussi content, aidé par un animateur de la Ville, il débarrasse son assiette avec attention : “J’apprends à trier !” 

A l’école des Dominos, même engouement pour les enfants comme pour les équipes pédagogiques. D’autant plus qu’ici, en plus de la création du self-service, les locaux de la cantine ont également  été rénovés cet été pour améliorer le confort des écoliers. Moins bruyante, plus agréable, plus économe en énergie… cette salle de restauration a bénéficié d’une importante rénovation pour un montant total de 51.000 €.

A l’école maternelle du Pivollet, les petits Rolivalois déjeunent également dans un environnement plus serein. Ici, à la pose d’une cloison vitrée pour apaiser le bruit et rendre les lieux plus intimistes, s’ajoutent la réfection du sol, le remplacement des luminaires, la pose de faux plafonds phoniques et de nouvelles peintures murales… Coût de l’opération : 45 000 €. 

 

Lutter contre l’inflation 

L’ensemble de ces nouveaux aménagements dans les cantines rolivaloises s’accompagnera d’un effort financier considérable de la Ville concernant le coût de la restauration scolaire. A l’heure où de nombreuses collectivités répercutent l’augmentation du coût des matières premières sur le prix du repas facturé aux familles ou sur la qualité des menus, la municipalité a fait le choix de ne pas faire peser les conséquences cette situation sur les Rolivalois et de privilégier la solidarité. Le prix du repas reste donc inchangé pour les familles tout comme la composition et la qualité des menus. 50 % des produits utilisés pour le déjeuner des petits Rolivalois restent locaux ou en circuit court et 20 % bio (un repas par semaine est entièrement bio). En complément, une aide de 36 euros par enfant a été versée pour l’achat du matériel scolaire. Dans un contexte marqué par l’inflation et la hausse générale des prix, la Ville a deux priorités conjointes : maintenir une ambition toujours plus élevée pour l’école sans en faire supporter le coût aux familles. Avec les élus municipaux qui, comme moi, dès 8h30, ont accueilli les enfants, parents et enseignants devant chacune des écoles, nous avons travaillé à rendre cette rentrée 2022-2023 plus sereine, plus heureuse et porteuse de réussite pour les 2.000 élèves qui ont repris le chemin de leur classe ce jeudi 1er septembre” , a précisé Marc-Antoine Jamet lors de sa traditionnelle tournée dans les classes.

Concert de rentrée de l’opéra de Rouen Normandie : « Beethoven, Mozart »

Cette année, c’est à Val-de-Reuil que l’Opéra de Rouen a choisi de faire sa rentrée. Pour cette tournée d’avant-saison, la Ville a le privilège d’accueillir, aux côtés de trois autres villes de la Région, une représentation exceptionnelle et gratuite de l’orchestre de l’Opéra Rouen Normandie autour des œuvres de Mozart, Beethoven et Tarrodi.

Qu’il s’agisse de la première retransmission en direct, en 2018, de Madame Butterfly, célèbre opéra de Puccini, de la 9èmesymphonie de Beethoven jouée, l’année suivante, devant 3.000 spectateurs conquis, d’Offenbach, Rossini et Verdi qui, au cours des trois dernières années, ont réuni plusieurs milliers de spectateurs au Théâtre de l’Arsenal ou bien encore du programme proposé l’été dernier, en plein air, devant la Mairie, par les cuivres de l’Orchestre de l’Opéra, chaque année est synonyme d’une nouvelle initiative, d’un nouveau rendez-vous, de nouvelle forme de collaboration entre la municipalité, sous l’impulsion de Marc-Antoine Jamet, et la direction de l’Opéra Rouen Normandie avec toujours à la clé le même enthousiasme et le même succès. Nous partageons une ambition commune : favoriser l’accès à la culture et démocratiser l’art lyrique auprès de tous les publics.

Cette rentrée 2022 en sera de nouveau une belle et grande illustration. Réunissant Beethoven, Mozart et Tarrodi pour l’occasion, la jeune et talentueuse cheffe d’orchestre finlandaise Emilia Horving conduira les 30 musiciens de l’Orchestre de l’Opéra de Rouen pour 1h15 de concert et de découverte musicale autour des chefs d’œuvre méconnus ou oubliés des plus grands compositeurs de musique. Nous n’avons qu’une recommandation à vous faire : ne perdez pas une minute, inscrivez-vous, réservez votre place, venez dimanche 11 septembre à 17h00 au Théâtre de l’Arsenal !

Réservations et informations à culture@valdereuil.fr

Au programme : la rencontre de Beethoven et Mozart

Il est au fond du désespoir et pourtant, lorsqu’il écrit la deuxième de ses neuf symphonies, Beethoven accouche d’une œuvre particulièrement épanouie et vivante. « Tout est noble, énergique et fier » s’enthousiasme Berlioz, jusqu’au final d’une fougue irrésistible. Alors qu’elle est l’une des symphonies les plus méconnues de Beethoven, elle inaugure son véritable style. Dirigés par Emilia Hoving, les musiciens de l’Orchestre de l’Opéra font également entendre la Symphonie concertante de Mozart où le compositeur introduit, pour la première fois, quatre instruments face à l’orchestre. Tendez l’oreille, il les traite avec une harmonie et un équilibre impartial. Encore un chef-d’œuvre de Mozart au menu, quel régal !

Découvrez le talent d’une jeune et prometteuse cheffe d’orchestre

La cheffe d’orchestre finlandaise Emilia Hoving (née en 1994) est actuellement cheffe assistante de l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction de Mikko Franck. Elle a attiré l’attention internationale pour la première fois en mai 2019 lorsque, en tant que cheffe assistante de Hannu Lintu, elle a repris au pied levé les concerts de l’Orchestre symphonique de la Radio finlandaise, dirigeant BA Zimmermann et Bruckner avec autorité et musicalité.

La saison dernière, Emilia Hoving a dirigé le Royal Stockholm Philharmonic, le Helsinki Philharmonic, le Finnish Radio Symphony, le Lahti Symphony et a fait ses débuts avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France. En 2021-2022, elle avait intégré l’Orchestre national de Lille, l’Orchestre philharmonique de Luxembourg, l’Orchestre symphonique d’Islande, l’Orchestre symphonique de Québec, les orchestres symphoniques d’Helsingborg et de Gavle, l’Orchestre philharmonique de Turku, et au Vienna Konzerthaus avec l’Estonian Sinfonietta.

Elle a commencé ses études de direction d’orchestre en 2015 avec Jorma Panula, ayant auparavant étudié la clarinette, le violoncelle et (à partir de 6 ans) le piano avant de rejoindre l’Académie Sibelius auprès de Sakari Oramo.

Programme de la soirée : 

Andrea Tarrodi Birds of Paradise
W.A Mozart Sinfonia Concertante KV 297b en ré bémol majeur
Ludwig van Beethoven Symphonie n°2 en ré majeur, opus 36

Durée
1h15, sans entracte, entrée libre

Val-de-Reuil, L’Arsenal
Dimanche 11 septembre, 17h

Distribution

Direction musicale Emilia Hoving

Solistes :

Hautbois Jérôme Laborde
Clarinette Naoko Yoshimura
Basson Batiste Arcaix
Cor Julien Desplanques

Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie

L’Opéra de Rouen Normandie, Théâtre lyrique d’intérêt national, est subventionné par la Région Normandie, la Métropole Rouen Normandie et le Ministère de la Culture DRAC Normandie.

Samedi 10 septembre, célébrons la rentrée des associations !

Samedi 10 septembre, de 10h à 17h au Parc des sports, 80 clubs sportifs et associations rolivaloises vous donnent rendez-vous pour le traditionnel forum des associations.  

L’activité physique, l’art, la musique, le développement durable… Une nécessité pour la santé, un moment de détente ou de défoulement à choisir dès la rentrée ! Ce samedi 10 septembre, la Ville de Val-de-Reuil, riche de son maillage associatif, rassemble plus de 80 clubs et associations au stade Jesse Owens afin de renouer avec l’activité sportive, de découvrir d’autres disciplines, de se lancer dans une activité en dehors de son temps scolaire ou professionnel. Des milliers de visiteurs sont attendus tout au long de la journée pour cet incontournable rendez-vous de la rentrée qu’est le forum des associations.

Envie de faire du foot ? Du basket ? De la danse ? De s’engager dans l’humanitaire ?  Venez découvrir plus de 100 activités proposées à Val-de-Reuil. De 10h00 à 17h00, les entraîneurs, présidents, licenciés et bénévoles seront présents pour présenter leurs disciplines et leurs activités à l’intérieur du stade Jesse Owens ! Du VRAC (Val-de-Reuil athlétique club) au FCVR (Football club de Val-de-Reuil) en passant par le VRTS (tennis/squash), le BVRL (badminton), le DBVRL (basket), le RERS, EPIREUIL, l’ACRI ou la nouvelle association La Laverie, ils seront tous au rendez-vous pour offrir une rentrée associative de qualité.

Animations et démonstrations 

Afin de faciliter les choix – parfois compliqués – et de lever les doutes des indécis, des démonstrations et initiations seront organisées au fil de la journée au pied des stands ou dans les espaces du parc des sports. Ce sera d’ailleurs l’occasion de venir à la rencontre de Dorian Louvet, un ancien aventurier de Koh Lanta, qui fera une démonstration de sport santé ; d’assister à une démonstration du champion espagnol de saut à la perche Aleix Pi Portet, d’admirer des légumes géants des jardins familiaux, de danser la zumba, de profiter de concerts du conservatoire ou encore de rencontrer les champions régionaux et nationaux de chaque club…

Lancement de la Cité Éducative

Ce forum des associations 2022 marquera également le lancement de la cité éducative ! En janvier 2022, Val-de-Reuil a rejoint le cercle très fermé des 200 communes françaises labellisées Cité Éducative par le ministère en charge de la Ville et celui de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Ce label d’excellence, qui vise à intensifier les prises en charge éducatives des enfants et des jeunes, de la naissance à l’insertion professionnelle, a cimenté encore plus solidement le partenariat qui existe entre les différents acteurs éducatifs autour de projets et d’initiatives favorisant l’éveil, l’épanouissement et la réussite des 0/25 ans. Ainsi, vous pourrez retrouver plusieurs stands des écoles rolivaloises, du lycée, du collège en passant par le CFA et l’EPIDE. Tous prêts à parler de leurs projets, qu’ils soient culturels, éducatifs ou artistiques. Élèves, enseignants, directeurs seront présents pour échanger sur leurs actions avec le public et tisser des liens avec les associations présentes.

Infos pratiques : 

Restauration sur place, entrée gratuite 

Samedi 10 septembre de 10h à 17h 

Un recordman de Ju-jitsu brésilien !

Depuis plusieurs années, Nicolas Malet rafle les médailles en Ju-jitsu brésilien ! Cet athlète de 32 ans a décroché la médaille de bronze aux championnats de France dans sa catégorie et au classement général. 

Du judo au Jiu-jitsu et Newasa 

Il a voyagé à travers le monde entier pour participer à des compétitions, du Portugal au Brésil en passant par le Japon… Nicolas vit de sa passion depuis plusieurs années. Tombé sur les tatamis à l’âge de 6 ans, ce licencié du club de Val-de-Reuil doit ses victoires à celle qui lui a fait découvrir les arts martiaux. “Ce sont mes parents qui m’ont licenciée dans un club de judo, car ma nourrice était secrétaire du club à côté de chez moi. J’ai de suite accroché car j’étais une petite teigne, un peu bagarreur à l’époque”, se souvient-il. En 2006, alors qu’il n’a que 16 ans,  il intègre le sport études à Rouen et enchaîne les podiums des compétitions scolaires et universitaires.

Avec sa technique éclatante, il bascule en semi-haut niveau de judo pour changer de discipline alors qu’il passe son brevet d’état pour devenir professeur de judo en 2010 : “ je me suis intéressé au sol alors que je n’aimais pas du tout ça. Quand j’ai passé mon diplôme, un des formateurs qui était prof de Ju-jitsu m’a conseillé de faire un essai ; j’ai accroché de suite et je me suis mis à pratiquer au club du judo des 2 riv car c’est l’un des seuls du territoire à proposer des cours.” D’abord en ceinture blanche pour parfaire ses bases qui le propulsent dans les rangs des meilleurs résultats régionaux et nationaux. Il passe de ceinture en ceinture et prend vite ses marques en devenant trois fois vice-champion de France en 2017, 2018 et 2019 et deux fois vice-champion d’Europe avec la fédération américaine en 2019.

Le 19 juin, il a ajouté une nouvelle médaille de bronze à sa collection lors des championnats de France avec sa ceinture violette. Un peu déçu, il ne s’avoue pas vaincu : “la saison a été assez compliquée avec quelques pépins physiques mais il y a quand même cette satisfaction de décrocher une médaille supplémentaire. Je ne compte pas m’arrêter là, il me reste une grosse échéance à la fin de l’année et ensuite un changement de grade.” 

Une rentrée qui s’avère tout aussi intense que son été.  Avec les championnats du monde à Abou Dabi, il espère devenir ceinture marron fin décembre. En attendant, le jeune Ju-jitsuka continue de vivre de sa passion en tant que conseiller technique fédéral pour la ligue de Normandie, avec en tête, la ceinture noire et le rêve de devenir champion du monde. Un objectif qu’il pourra atteindre avec le dojo tout neuf du complexe Léo Lagrange qui l’aide à pratiquer de manière sécurisée en toute luminosité !

Travaux de la Dalle : place aux rues Payse et Bonvoisin !

À partir du 5 septembre prochain, les rues Payse et Bonvoisin bénéficieront d’une réfection et d’un aménagement global. Objectif ? Sécuriser les maisons et embellir ces deux rues. Mardi soir, une réunion publique s’est déroulée en présence des habitants.

Apaiser les espaces et clôturer l’entrée côté voirie des deux rues. C’est l’objectif des travaux qui seront réalisés pendant 5 mois sur la rue Payse et celle à proximité, la rue Bonvoisin.  Afin d’expliquer et de rassurer les habitants sur les éventuelles préoccupations, les élus et les services de la Ville ont assuré une réunion publique pour répondre à leurs questions. 

Végétaliser et réfection de l’étanchéité 

Après la rue du Lierre, place aux rues Payse et Bonvoisin ! ​​Dans le cadre de la réfection de l’intégralité de la Dalle, ces deux rues laisseront place, dans quelques mois, à un vaste espace piétonnier entouré de végétations suspendues.  

Reportés lors des deux précédentes opérations de rénovation urbaine pour des contraintes juridiques et financières, ces travaux étaient classés parmi les priorités de la Ville pour ce nouveau plan 2020-2025 (NPNRU). Confiés à la société ASTEN, qui collabore avec la Ville depuis plus de 20 ans, ces travaux se feront en plusieurs phases. “L’objectif est de refaire l’étanchéité des rues et de végétaliser les espaces afin d’améliorer le cadre de vie des habitants. Un chemin central sera créé pour permettre aux riverains de déambuler en toute sécurité.”, explique Anne Lehelloco, responsable du suivi du chantier à la mairie. Une rivière minérale de galets prendra forme au niveau de la rue Bonvoisin et un jardin suspendu sera réalisé rue Payse. L’ensemble des murets seront quant à eux repeints. 

Trafic et stationnement sur la route des Lacs perturbés

Après le passage d’un huissier ce vendredi pour faire un constat des défauts déjà présents autour des habitations, les travaux débuteront lundi 5 septembre par une phase de démolition dans l’optique d’enlever l’étanchéité déjà existante. De légères vibrations et nuisances sonores seront, comme tous travaux, ressenties. Mais les riverains peuvent être rassurés : comme pour la rue du Lierre, ces travaux seront réalisés dans le cadre d’une charte de bonne conduite écologique et sociale. “Nous nous adapterons aux demandes des habitants, si nos véhicules gênent nous les pousserons, s’il y a trop de nuisances, nous changerons nos horaires de travail pour garder un rythme de vie le plus serein aux riverains”, explique Gregory Brillet, ingénieur travaux chez ASTEN.  Le tri des déchets issus du chantier ainsi que le réemploi des matériaux sera également effectué. L’entreprise conseille néanmoins de protéger les voitures garées dans les garages par des bâches en plastique pour éviter les émulsions de poussières. 

La deuxième phase d’aménagement et de réfection suivra ensuite à la fin de l’année. À noter que pendant les travaux, la Dalle sera inaccessible aux piétons sur certains créneaux horaires, un aménagement provisoire sera mis en place pour accéder aux logements ayant une porte sur Dalle. Le parking situé route des Lacs, devant l’école des Cerfs-volants, sera par ailleurs ponctuellement mobilisé par les engins de chantier et le trafic légèrement perturbé en journée pour laisser passer les ouvriers.

Vous avez des questions ou rencontrez des difficultés pour accéder à votre domicile ?

Un interlocuteur unique à votre service :

la Gestion Urbaine Sociale de Proximité (GUSP) 

02 32 09 51 41 / gusp@valdereuil.fr

Vous êtes sans connexion