Sport santé sur ordonnance
Sport santé sur ordonnance

A Val-de-Reuil, le sport devient un meilleur remède qu’un médicament grâce au plan « Sport sur Ordonnance »

Depuis le 1er juin 2017, la Ville de Val-de-Reuil, est engagée dans le dispositif « Sport sur Ordonnance ». A travers cette expérimentation, des éducateurs sportifs municipaux proposeront des activités physiques gratuites aux patients souffrant de certaines pathologies, dès lors que ce protocole d’un nouveau genre sera prescrit par un médecin. Les praticiens de la Coordination Santé Seine-Eure saluent évidemment cette initiative pilote, véritable alternative à un traitement par médicaments.

C’est une première dans l’Agglomération ! A partir du 1er juin 2017, les médecins du territoire peuvent prescrire à certains de leurs patients des activités sportives à pratiquer à Val-de-Reuil. La plus jeune commune de France, particulièrement investie dans les problématiques liées à la santé, s’est, en effet, portée volontaire pour déployer les moyens humains et matériels nécessaires à la mise en œuvre de l’opération « Sport sur Ordonnance », opération que lui avait proposée et recommandée le docteur François Bourrez dont le cabinet est au cœur de la Ville Nouvelle.

Mené en partenariat avec la Coordination Santé Seine-Eure (un groupement informel de médecins du territoire), ce dispositif est la traduction concrète de la loi de janvier 2016 qui reconnaît la pratique sportive comme une thérapie non-médicamenteuse efficace pour améliorer la prise en charge des patients atteints de certaines affections de longue durée. L’activité physique y apparaît pour ce qu’elle est : un complément essentiel à la médecine traditionnelle. C’est un changement d’optique important pour notre pays qui figure parmi les plus gros consommateurs de médicaments en Europe et dont les comptes de la sécurité sociale sont toujours fragiles !

Pourquoi la ville s’engage dans « Sport sur ordonnance » ?

Depuis de longues années, le sport occupe une place de choix à Val-de-Reuil. Les Rolivalois en ont toujours été convaincus. Non seulement vecteur d’échanges, de partage et de convivialité, la pratique régulière d’une activité sportive améliore le bien-être physique et la perception de soi. C’est donc tout naturellement que la municipalité a pris sa part dans la mise en place de ce dispositif, très largement salué par les autorités médicales et que lui avait recommandée l’ancienne Ministre des sports, elle même docteur en médecine, la députée de Seine Maritime Valérie Fourneyron.

Pour aboutir à la réussite de ce projet, la Commune a accepté de mettre, plusieurs heures par semaine, dix éducateurs sportifs à disposition de « Sport sur ordonnance » et d’ouvrir gratuitement les portes de ses équipements sportifs.

Attaché à combattre les inégalités sociales en matière de santé, Marc-Antoine Jamet a mis un point d’honneur à ce que ce dispositif soit entièrement gratuit pour le patient.

Qui pourra bénéficier de « Sport sur ordonnance » ?

Si les activités sportives sont, toutes, exclusivement proposées à Val-de-Reuil, elles s’adressent aux patients du territoire de l’agglomération dans sa totalité. Les pathologies concernées ont été précisément ciblées, puisque les médecins ont, en effet, choisi de concentrer leurs efforts sur les enfants en surpoids ou risquant de l’être, les diabétiques de type 2, les sédentaires de plus de 50 ans présentant un risque médical lié à leur état.

L’ensemble de médecins de l’Agglomération sont autorisés à prescrire concernés une ordonnance pour la pratique de cette activité physique. Il suffit ensuite à leurs patients d’entrer en contact avec le service municipal des sports de Val-de-Reuil qui leur proposera alors un entretien individuel d’évaluation dont l’objectif est de mesurer leurs motivations, leurs envies, leurs capacités avant de mesurer leur potentiel physique.

Un large panel d’activités pourra être proposé : aquagym, gym douce, marche nordique, renforcement musculaire, tir à l’arc, golf… Gage de son efficacité, un suivi régulier avec le médecin et les professionnels du sport sera mis en place avec possibilité, à l’issue de la prescription, de créer des passerelles avec les clubs sportifs labellisés. Une manière de passer du « sport-thérapie » au « sport plaisir » !

Marc-Antoine Jamet, maire de Val-de-Reuil, a déclaré : « Je suis d’abord heureux que Val-de-Reuil soit encore, sur le plan de la santé, une ville laboratoire, une ville pilote. Comment ne pas se féliciter également que cette opération constitue un partenariat respectueux et équilibré entre les autorités de santé publique, les médecins et la municipalité ? Enfin, je note que, sur le plan humain, cette alternative à des traitements médicamenteux lourds et, parfois, difficiles à supporter va dans le sens d’une médecine toujours aussi efficace, mais moins invasive, moins dure, moins coûteuse qui réserve ses remèdes les plus pointus, les plus radicaux aux pathologies les plus graves. Val-de-Reuil est bien la Ville des trois « S » et nous reconnaissons parfaitement dans ce trio : sport, santé, solidarité ».

La brochure

Prendre contact avec le Service des Sports