Étiquette : investissements

Pourquoi Val-de-Reuil a décroché le label Villes Internet ?

Le verdict est tombé hier en fin d’après-midi : Val de Reuil détient désormais le Label Ville Internet 4 @@@@. Voici un panorama d’actions qui ont permis à notre ville de se hisser en tête des Villes Internet.

Val de Reuil décroche 4@
Val de Reuil décroche 4@

Très fortement engagée dans le développement du numérique et de l’internet pour ses habitants, la Ville de Val-de-Reuil vient d’être récompensée pour son dynamisme lors de la remise des labels nationaux « Territoires, Villes et Villages Internet 2017 ».

Le jury composé d’experts (universitaires, professionnels des médias, représentants des ministères et des entreprises publics, associations du monde d’internet, acteurs économiques) a décerné à la plus jeune commune de France le label « Ville Internet 4 @ » au cours d’une cérémonie organisée le 1er février à Lille sous la houlette du secrétaire d’Etat à la réforme de l’Etat, Jean-Vincent Placé.

Val-de-Reuil a par ailleurs obtenu deux mentions spéciales : « numérique éducatif » et « coopération internationale » pour ses actions tournées vers ses écoles et ses villes jumelles. Elle devient désormais « ville référence » en France en matière de numérique.

Val de Reuil passe de 2 à 4 @

Cette récompense – la plus haute à laquelle Val-de-Reuil pouvait prétendre –  vient couronner la qualité et la diversité des initiatives déployées pour offrir aux Rolivalois un service public numérique exemplaire. Cet engagement avait déjà valu à la Ville de décrocher 2 @ en 2015 et en 2016 (le label compte cinq niveaux : pour atteindre le 5e, il faut obligatoirement avoir auparavant décroché le 4eme).

Autant dire que ce prix a fait la fierté de Marc-Antoine Jamet et de son équipe – au premier rang desquels Ousmane N’Diaye, adjoint au maire en charge de la transition numérique et cheville ouvrière de ce dispositif – qui ont fait des nouvelles technologies de l’information et de la communication un axe fort de l’action municipale.

Efforts acharnés des services

Val-de-Reuil, ville moderne, ville du progrès technique, ville du lien social, c’est tout cela que vient récompenser ce label particulièrement prisé par les collectivités aux quatre coins de la France (1200 collectivités sont aujourd’hui labellisées).

A Val-de-Reuil, ce label est vu, avant tout, comme la récompense des efforts acharnés et continus des services municipaux dans cette direction. D’année en année, la ville déploie, en effet, un arsenal de plus en plus riche et diversifié d’actions tournées vers le numérique, au service du citoyen : pour recevoir ces @, plus de 80 actions ont été évaluées, toutes répondant à l’une des quatre thématiques imposées par le Label : démocratie et services publics, vivre ensemble, partage des connaissances et créations de richesses…

Pour les enfants comme les seniors

Le jury aura sans aucun doute été sensible à un certain nombre d’entre elles : l’organisation de la journée-événement « numérique pour tous » en octobre dernier, la mise en place d’une borne méli-mélo (juke-box nouvelle génération) pour les seniors de l’Espages, le soutien au FabLab, le partenariat avec la Mission locale et Pôle emploi pour l‘aide aux  CV / CV vidéos, les démarches administratives en ligne (état-civil, périscolaire), la diffusion en direct du conseil municipal, la télévision HD (totalement prise en charge par la Ville sans que les Rolivalois aient eu à investir dans un décodeur)…

La borne numérique installée à l'ESPAGES
La borne numérique installée à l’ESPAGES

Un ordinateur pour chaque collégien

Le numérique à Val-de-Reuil, c’est aussi « Hebdo Net », des échanges en visio-conférences entre les écoliers rolivalois et leurs camarades allemands, l’opération « un ordinateur pour chaque collégien » qui permet chaque année à des élèves du secondaire (sélectionnés par les Principaux des collèges) de recevoir un ordinateur… Le 17 mars prochain, 12 d’entre eux recevront ainsi leur matériel lors d’une cérémonie officielle.

C’est enfin plusieurs classes élémentaires équipées d’IPads offrant une pédagogie nouvelle, le label « collège numérique » décerné au collège Pierre Mendès France, l’expérimentation à l’Ecole des Dominos d’« English for Schools » (tutorat par logiciel produit par le Centre National d’Education à Distance pour aider les écoliers à apprendre les premiers rudiments de l’anglais) et une connexion à Très haut débit (100 mégabits) pour toutes les écoles primaires, les 3 collèges et le lycée…

La fibre optique bientôt pour les particuliers

Au final, l’internet fait bel et bien partie du quotidien des Rolivalois de toutes générations, grâce à une politique municipale ambitieuse de démocratisation de l’outil numérique, une politique désormais reconnue et saluée à l’échelle nationale. Il ne reste plus qu’à commuter 7000 logements à la fibre qui court sous les trottoirs. L’Eure Numérique avait annoncé ces travaux pour 2017 sous l’ancienne majorité départementale.

en pratique

Une cyberbase est à votre disposition à Val de Reuil
Des activités autour des possibilités d’internet sont ouvertes à la Médiathèque
Consulter ici pour en savoir + sur Val de Reuil et le label Internet

Partagez :

“Ici, le changement, c’est tout le temps”

C’est un message mêlé d’humour, de détermination et d’espoir que Marc-Antoine Jamet a transmis à ses 700 invités lors de sa cérémonie des vœux aux partenaires ce jeudi.

Une salle comble pour les voeux de Marc-Antoine Jamet
Une salle comble pour les voeux de Marc-Antoine Jamet

Le théâtre de l’Arsenal n’était pas assez grand pour accueillir la foule d’habitants, de partenaires, d’entreprises, d’élus, d’amis… venus assister à la cérémonie des vœux du maire et du conseil municipal ce jeudi 12 janvier. 700 personnes au total avaient fait le déplacement pour célébrer cette nouvelle année !

Un discours à la Fidel Castro !

Des projets, une vision d'avenir, mais aussi de l'humour
Des projets, une vision d’avenir, mais aussi de l’humour

D’emblée, l’humour et l’autodérision était de mise sur la scène de l’Arsenal… Marc-Antoine Jamet donnant le ton quant à la durée de son intervention : « Allons-y donc pour un discours traditionnellement à la Fidel Castro » ! Un discours d’une heure donc qu’il aurait été impossible de débuter sans l’incontournable échange de vœux : « J’espère pour vous de la joie, de la réussite et de la santé ; j’aimerais pour notre pays une année avec plus de couleurs et de moins de douleurs qu’en 2016 ».

Un moment propice également pour Marc-Antoine Jamet pour saluer l’action et l’investissement sans faille de son équipe : « C’est une preuve d’amour pour les Rolivalois. Val-de-Reuil nous a pris beaucoup d’années de vie mais Val-de-Reuil a donné beaucoup de vie à nos années ». Sans oublier bien-sûr ce coup de chapeau aux 400 agents municipaux qualifié d’« admirables »

Des chantiers, des projets, toujours pour Val-de-Reuil
Des chantiers, des projets, toujours pour Val-de-Reuil

Défis et chantiers en nombre

15 ans après sa première élection, l’équipe municipale menée par Marc-Antoine Jamet en est consciente : de nombreux défis et chantiers restent encore à mener. A commencer par cette nouvelle opération de renouvellement urbain (PNRU2) pour laquelle Val-de-Reuil a été retenue. Opération se traduira par la rénovation du gymnase Léo Lagrange, par les réhabilitations des quartiers du Mail et du Parc, par le chantier de l’école des Cerfs Volants…

Et la qualité architecturale, environnementale
Et la qualité architecturale, environnementale

Au chapitre des chantiers, il faut bien-sûr l’arrivée de l’Ilot 14, ce centre-ville que Val-de-Reuil attend depuis si longtemps, avec ses commerces et ses logements. Mais aussi la construction de 1000 logements, privés et en accession à la propriété pour la plupart . « Notre objectif est d’attirer les classes moyennes, les salariés des parcs d’activités… En somme, parvenir à une vraie mixité sociale sans chasser personne. Nous sommes sur le bon chemin pour atteindre les 20 000 habitants ».

Faire mieux avec moins

L’école, le sport, la sécurité, l’environnement, la culture… un à un, le maire a égréné ce soir-là tous les domaines sur lesquels la ville se mobilise et se mobilisera encore ces prochaines années. « Pendant ce 3e mandat, il faudra faire mieux encore que ce qu’on a fait jusque là ».… Dans un contexte toutefois difficile, n’a pas caché le maire qui craint, en raison du contexte politique et des résultats des futures échéances électorales, une période plus difficile financièrement pour la ville. « Nous aurons moins d’amis ».

Un public attentif
Un public attentif

Difficile aussi le combat en cours pour sauver le collège Pierre Mendès France dont la fermeture décidée par le Président du conseil départemental est “une ineptie”  pour le maire bien décidé à faire entendre raison à Sébastien Lecornu.

Au final, chacun a quitté Val-de-Reuil ce soir là en connaissant précisément la feuille de route municipale pour les prochains mois, les prochaines années. Une chose est sûre:  de nombreuses pages restent encore ici à écrire !

La vidéo des voeux 2017

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Partagez :

Val-de-Reuil 2.0 : éducation en ligne en très haut débit !

La modernisation est un des dix chantiers que la Commune avait indiqués, en début d’année, être les siens et, dans cette perspective, l’importance de la dimension numérique à l’école et l’usage accru de la fibre qui, grâce à l’ANRU, équipe désormais son territoire était évidemment deux de ses principaux objectifs. Un nouveau pas vient d’être fait dans cette double direction

English for school à l'école des Dominos
English for school à l’école des Dominos

Après avoir équipé plusieurs classes d’IPads, notamment à l’école Coluche, qui en modifient la pédagogie des cours et autorisent un apprentissage différent du savoir, après l’obtention du label « collège numérique » pour Pierre Mendès France (qui en mesure déjà les premiers résultats concrets puisqu’il perçoit en fonction de cela crédits et moyens spéciaux), après avoir permis la mise en place d’« Hebdo’Net », visioconférences hebdomadaires entre les élèves de Val-de-Reuil et ceux des villes qui lui sont jumelées, notamment Workington au Royaume-Uni, après l’expérimentation à l’Ecole des Dominos (en premier avec Poitiers) d’« English for Schools », le tutorat par logiciel produit par le Centre National d’Education à Distance (CNED) pour aider les élèves du primaire et leur maître à apprendre les premiers rudiments de la langue de Shakespeare, dans le cadre de la stratégie gouvernementale pour faire entrer l’école dans l’ère du numérique, Val-de-Reuil va bénéficier au début du mois de mars d’une connexion à Très haut débit (100 mégabits) pour toutes ses écoles primaires, « ses » 3 collèges et son lycée.

Grâce à l’investissement fait par la ville dans le cadre du PPP, d’un coût global de 15 M€, dont 5 M€ pour la fibre optique, (et qui permet déjà la réception du signal télévisé par tous les foyers, la télégestion des 2000 points lumineux de l’éclairage, l’implantation des 30 caméras de la vidéo-vigilance), le CRIHAN (Centre de Ressources Informatiques de Haute-Normandie) va ouvrir son réseau sécurisé aux écoles primaires de Val-de-Reuil sous 6 semaines. On imagine sans peine ce que l’accès au Très Haut Débit (THD) permettra aux élèves et aux professeurs dès la rentrée des vacances scolaires d’hiver en facilitant, parmi beaucoup d’autres applications, des connexions plus nombreuses, plus rapides, de meilleure qualité, à des volumes d’informations plus diversifiés, plus lointains et plus volumineux.

Ce sera évidemment, mais pouvait-il en être autrement, une première dans notre région, notre département et notre agglomération. C’est un pas déterminant, que ne peut accomplir l’école publique, et seulement l’école publique, pour la réussite scolaire des enfants. C’est une avancée numérique décisive, à côté de la dématérialisation de la chaine comptable obtenue au début de ce mois et avant le branchement de tous les foyers, vers une commune connectée.

Partagez :

Immobilier : investir à Val-de-Reuil, à partir du 1er octobre, c’est encore plus facile et plus avantageux

Après que la Municipalité en a défendu le principe auprès de la Ministre du logement, Val-de-Reuil bénéficie depuis le 1er octobre d’un dispositif de défiscalisation pour l’investissement locatif

Investir à Val-de-Reuil
Investir à Val-de-Reuil

Cet avantage a un nom, très administratif, mais connu des professionnels de l’immobilier : Val-de-Reuil intègre le classement des villes dites « B2 ». Grâce à cette conquête, car c’en est une, tous les propriétaires ou promoteurs investissant à Val-de-Reuil pour ensuite louer leur bien – c’est la condition –, payant à partir de 3 000€ d’impôts par an, pourront bénéficier, pendant 9 ans, d’un crédit d’impôts de 18% du montant de leur investissement locatif.

Pour le propriétaire qui investit, cela facilite le remboursement d’un prêt immobilier, diminue l’apport nécessaire ou accélère la rentabilité de l’investissement. Pour le futur locataire répondant aux conditions de plafond de ressources, cela garantit un logement neuf et de qualité, bâti aux normes environnementales modernes, dont le prix du loyer est plafonné par la loi. Ils ne sont donc pas réservés à une élite. Ce dispositif du Gouvernement permet, sur fonds privés, la création d’un nouveau parc comparable au logement social de qualité.

C’est, au-delà des particuliers, un système où tout le monde gagne : l’Etat qui stimule ainsi la construction de nouveaux logements par les promoteurs privés, les banques qui accordent des prêts plus volontiers, les communes qui attirent les promoteurs et accueillent de nouveaux logements, donc de nouveaux habitants.

A Val-de-Reuil, dans la plus jeune commune de France, l’effet vertueux de ce dispositif sera proportionnellement plus fort et plus rapide que dans beaucoup d’autres communes également retenues, car un grand nombre de terrains y sont disponibles, à des prix plus que compétitifs, y compris en centre-ville ou au bord de l’Eure, ce qui n’est pas le cas dans les communes au foncier plus restreint, au maillage immobilier déjà dense,voire saturé.

Cela permet également d’aller plus loin dans la diversification des logements et des parcours résidentiels. Dans le programme de mandature de la municipalité, était inscrite la construction d’une nouvelle résidence collective susceptible d’accueillir de nouveaux Rolivalois, donc de nouveaux élèves dans nos écoles, de nouveaux bénévoles dans nos associations, de nouveaux chalands pour nos commerces, comme ce fut le cas suite à la construction de la résidence du « Domaine du Val ». Forte de ce dispositif, la Ville peut même espérer reproduire plusieurs fois ce schéma.

Ce classement qui est une récompense est le fruit de l’effort massif de rénovation urbaine mené à Val-de-Reuil. Promoteurs et investisseurs avaient fui et déserté la Ville à la fin des années 1990. Ils sont revenus avec la réussite de l’opération de renouvellement urbain, puisque 1 000 nouveaux logements ont été créés depuis 2001. Aujourd’hui, l’annonce de classement en zone « B2 » est une victoire pour dix ans et plus. C’est peut-être la plus grande depuis la qualification de Val-de-Reuil pour l’ANRU, dans l’attente et l’espoir du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU). C’est un pas décisif vers les 20 000 habitants. Val-de-Reuil va accélérer encore son développement.
Voir le courrier de Madame la Ministre du Logement, de l’égalité des Territoires et de la Ruralité,Sylvia Pinel.

Partagez :

Moderne, accessible, accueillant, le CCAS rouvre ses portes après un an de travaux

Depuis 14 ans, Val-de-Reuil est engagé dans une vaste entreprise de modernisation/réhabilitation de ses services publics pour de meilleures conditions de travail des agents et un meilleur service rendu aux habitants.

Le CCAS rénové
Le CCAS rénové

Après les services techniques, qui ont campé pendant longtemps à Léry et qui sont logés désormais aux “Ateliers” près  de la Gare, après le service des sports aujourd’hui hébergé, pour le rentabiliser, au stade couvert Jesse Owens, avant le transfert du service culture au théâtre de l’Arsenal et l’ouverture du nouveau poste de police municipale, le Centre communal d’action sociale (CCAS), structure clé des solidarités rolivaloises, ouvert aux usagers des communes voisines, vient d’accomplir sa mue.

Pour offrir des conditions d’accueil et de service bien meilleures, voire idéales, les locaux du CCAS et du Centre social Jacques Monod ont été entièrement rénovés au cours des douze derniers mois sous maîtrise d’ouvrage de la Ville, suivant le très beau projet de l’architecte Emmanuelle LEGO associée aux entrepreneurs locaux. Transféré rue pierre première et rue du Pas des Heures depuis début 2013, les portes du CCAS ont rouvertes le 31 mars dernier. L’entrée du public se fait désormais Place aux Jeunes, sur le côté de la piscine municipale, permettant de renforcer la fréquentation, l’animation et la sécurité de la dalle, en complémentarité avec les autres services publics et activités déjà présents sur cette place.

Le nouveau CCAS est maintenant entièrement accessible aux personnes en situation de handicap. Un large ascenseur permet l’accès aux deux étages et des rampes aux sous-sols réaménagés. Une vraie confidentialité est instaurée grâce à des espaces distincts et dédiés aux différents services. Des bancs de consultations internet s’intercalent entre les différents pôles (emploi, famille, logement…). Un design très moderne, particulièrement lumineux, coloré et écologique, comme en témoigne le mur végétal de l’escalier central, fait du nouveau CCAS un espace très accueillant et chaleureux. Par un pari audacieux, l’architecte a fait disparaître les cloisons, introduit de la douceur dans les circulations, de la clarté dans les plafonds. Un mobilier en bois blond accompagne cette transformation. Des cloisons en polystyrène alvéolés ménagent la discrétion des bureaux tout en jouant des transparences. Des sols colorés rompent la monotonie malheureusement habituelle à ce type d’administrations. C’est une autre ambiance, une autre atmosphère, synonyme d’un service public moderne et humain qui est mis à la disposition des 15.000 citoyens de la Commune.

Plus spacieux, plus convivial, plus accessible, plus gai et contemporain aussi, l’Espaces Jacques Monod et le CCAS accueillent aussi dans leurs locaux le Point d’accès au droit avec ses services juridiques, d’information et d’orientation. C’est un premier pas. Le nouveau CCAS a été agrandi et conçu pour être en capacité d’accueillir et de faire revenir plus de permanences sociales à Val-de-Reuil. C’est la priorité de notre travail social pour les années à venir. Ce nouveau bâtiment municipal est un atout pour que cette volonté se concrétise.

Enfin, pour les agents qui y travaillent, le nouvel espace Jacques Monod est un outil de premier ordre. Il est sécurisé, lumineux, confortable, digne des missions difficiles et indispensables qu’ils accomplissent et qu’ils peuvent exercer désormais dans les meilleures conditions, en pouvant recourir à des espaces personnels ou collectifs réservés,  (douches, vestiaires, salle de détente, etc.).

L’inauguration de ce nouveau bâtiment municipal aura lieu dans les prochaines semaines. Les Rolivalois et leurs voisins peuvent d’ores et déjà demander à le visiter. Il compte, pour les associations, une salle de réunion agréable et agrandie à leur disposition.

TOUT SAVOIR SUR LE CCAS DE VAL-DE-REUIL

Consulter notre page sur le Centre Communal d’Action Sociale

Pour écrire au CCAS

[contact-form-7 id=”17169″ title=”CCAS_2″]
Partagez :
Débat d’orientations budgétaires 2012

Débat d’orientations budgétaires 2012

Au Conseil Municipal de la Saint-Urbain, le 16 décembre dernier, le Maire de Val-de-Reuil, Marc-Antoine JAMET, a animé le Débat d’Orientations Budgétaires qui encadrera les choix économiques et financiers de la Ville pour 2012 (voir graphiques). Il a rappelé ses engagements fondamentaux auprès des habitants qu’il entend respecter : pas d’augmentation des impôts pour la 12ème année consécutive, maintien d’un investissement fort, maîtrise des dépenses de fonctionnement, désendettement, renouvellement urbain et proposé pour y parvenir un ensemble de propositions que vous pouvez consulter.

12 pistes pour faire des économies en 2012

La crise des finances publiques oblige les collectivités locales à réagir, prévoir, anticiper. Il nous faut dégager des économies. La dynamique de désendettement initiée en 2001 doit se poursuivre. La fiscalité ne doit pas augmenter. L’investissement doit rester soutenu. Des économies doivent être réalisées sur les dépenses de fonctionnement. Le budget 2012 a vocation à conforter, accompagner, assoir ces quatre engagements.

Proposition 1 : refuser une augmentation de la fiscalité pour la 12ème année consécutive.

Proposition 2 : renforcer la politique foncière de la Ville pour accroître ses recettes.

Proposition 3 : créer une fondation « Val-de-Reuil pour l’école » donnant la possibilité à un mécène privé de financer projets et matériels dans les écoles de la Ville.

Proposition 4 : réduire de 10% l’ensemble des dépenses de charges courantes à caractère général dans le budget municipal.

Proposition 5 : systématiser les mécanismes de rationalisation des commandes et les mises en concurrence.

Proposition n°6 : renégocier les contrats en cours de la collectivité

Proposition n°7 : réorganiser l’organigramme municipal pour tenir compte des besoins nouveaux des Rolivalois.

Proposition n°8 : instaurer pendant six mois un moratoire des recrutements sauf exception.

Proposition n°9 : verser les subventions aux associations sportives et culturelles à hauteur de 80%. Le solde restant le sera ultérieurement et sous conditions.

Proposition n°10 : diminuer le montant de dette d’1 million d’euros en 2012 pour atteindre 35 millions d’euros contre près de 60 millions d’euros il y a 10 ans.

Proposition n°11 : faire de l’obtention d’un Programme national de rénovation urbaine de deuxième génération (PNRU 2), comme en 2001 avec l’intégration de Val-de-Reuil à la démarche du renouvellement urbain, l’axe structurant de la stratégie municipale pour 2012 et les années à venir.

Proposition n°12 : Définir le « Plan stratégique local » de Val-de-Reuil, document de projection sur les scenarii possibles de développement de la ville, document nécessaire à l’obtention d’un PNRU 2 et des crédits qui s’y rattachent.

[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2011/12/GRAPH_DOB_2012.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]
Partagez :
Le futur Centre Technique Municipal va voir le jour

Le futur Centre Technique Municipal va voir le jour

Le chantier des “ateliers de Val-de-Reuil”, nouveau centre technique municipal de la commune, est lancé à côté de la gare.

A Val-de-Reuil, ville nouvelle créée en 1975, plus jeune commune de France, où tout était à construire, où par définition la dépendance au service public est forte, des ateliers ont rapidement été construits. Dans l’urgence, ils le furent sur la commune de Léry.

35 ans plus tard la ville a grandi, ses équipes se sont étoffées, les tâches se sont multipliées et diversifiées. Il fallait donc :
• rendre le terrain à Léry, conformément à la demande légitime de son maire Robert Ozeel ;
• offrir aux techniciens de la ville de nouvelles et meilleures conditions de travail, plus adaptées, plus confortables, plus rationnelles ;
• densifier l’aménagement de l’Avenue des Falaises entre le centre-ville rénové, la gare SNCF reconstruite et securisée, un nouveau théâtre de 550 places et des programmes immobiliers (La Chesnaie 3, 60 logements le long de la chaussée des Berges, 30 logements de la SCI La Ferté ou à proximité du collège Pierre Mendès France le futur « éco-quartier ») ;
• poursuivre la démarche locale de préservation de l’environnement en édifiant des bâtiments aux normes HQE équipés de panneaux photovoltaïques.

Tout contribuait à faire de la construction du Centre Technique Municipal une priorité du mandat de l’actuelle municipalité. Cette ambition a amené la Municipalité à retenir le projet de l’architecte américain James Cowey, architecte de renommée internationale du cabinet Studios Architecture. La livraison des travaux est prévue en mai 2012.

Partagez :

Vous êtes sans connexion