Le Père Noël a conquis le cœur des Rolivalois

Trois jours durant, en guise de répétition générale avant sa grande tournée, le Père Noël était de passage à Val-de-Reuil pour rencontrer les Rolivalois à la plus grande joie des enfants.

Tout le week-end, dans tous les quartiers, les sourires se comptaient par milliers. En effet, pendant trois jours, le Père Noël avait décidé de poser ses valises dans la plus jeune commune de France pour aller à la rencontre des petits rolivalois. Muni de sa cloche, de son traîneau et d’une hotte remplie de friandises, cet homme au grand cœur originaire du village de Rovaniemi en Finlande s’est élancé pour un tour de chauffe aux quatre coins de la ville.

Le bonheur des enfants et des parents

Que ce soit sur les bords de l’Eure, du côté de la Voie Blanche, de l’éco-quartier des Noés, de la Trésorerie ou encore du Cavé, l’accueil est unanime : « Je suis trop content, et en plus il nous a donné des bonbons », explique Kaïs, trois ans, qui attendait avec impatience l’arrivée du Père Noël Voie de Bas. Pour sa mère, Ludivine, cet évènement vient mettre un peu de gaîté en ces temps troublé. « Ça fait plaisir aux enfants. Ils sont heureux et ont les yeux qui pétillent. C’est important ce genre d’initiative, ça met du baume au cœur ». Quelques mètres plus loin, du côté de la voie de la Nation, Violaine, accompagnée de ses deux enfants, Sélène et Éline, ne boude pas son plaisir non plus voyant l’homme vêtu de rouge sur son traîneau s’approcher d’eux.

« Ça faisait presque une heure qu’on le cherchait. On avait peur de l’avoir loupé », relate Violaine rassurée et heureuse devant le sourire de ses enfants. « On est dans une situation très compliquée et malgré tout des choses s’organisent. Ça participe à la magie de Noël ». Pour Sélène, on savoure l’instant. « On est contentes, c’est trop bien de voir Papa Noël en vrai ». Une pensée partagée par la majorité des enfants rolivalois qui se sont tous vu remettre un petit sachet de confiseries en attendant l’arrivée des cadeaux jeudi soir prochain. « Ce sont des enfants très sages et avenants. Il y a même un enfant qui m’a dit qu’il me laisserait un masque pour me protéger du virus », précise le Père Noël touché par la gentillesse et la chaleur de l’accueil rolivalois. « Grâce aux Rolivalois, je suis paré pour mon tour du monde ».

Partagez :