Étiquette : spectacles

Retour en images sur la Fête de la Ville 2019

Retrouvez ici toutes les images de la Fête de la Ville 2019.

Cet album est pour vous. Alors, n’hésitez pas : feuilletez, téléchargez, partagez sans modération !

Fête De La Ville 2019

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank
Partagez :

Spectacle – La disparition du caïman bleu

Conte et spectacle musical contemporain écrit et composé par Clément Bernard et Grégoire Deconihout – Chanté et conté par les élèves des classes de CE2 des écoles de Val-de-Reuil, Léry, Poses et accompagné en musique par les professeurs du conservatoire.

Entrée gratuite sur réservation au 02 32 59 45 94

Partagez :

Spectacle – Danse en territoires

Pour conclure la saison en beauté, le Théâtre de l’Arsenal met à l’honneur la jeunesse et la danse avec la troisième édition de Danse en Territoires, vendredi 17 et samedi 18 mai au Théâtre de l’Arsenal.

VENDREDI 17 MAI – à 19H
COMBATTRE PAR LA BOXE ET LE VERBE
Groupe Chiendent avec les volontaires de l’EPIDE de Val-de-Reuil

MAUVAIS SUCRE
Gilles Baron avec les élèves des écoles maternelles Le Pivollet, Les Dominos, Louise Michel et Coluche.

SAMEDI 18 MAI – à 15h et 19h

DANSE ET REPERTOIRE
Catherine Langlade, Daniel Larrieu, Lucas Viallefond, Compagnie Kashyl – Aschley Chen avec les élèves du Conservatoire de Val-de-Reuil, du Conservatoire d’Evreux, les enseignants du 1er Degré, l’Ecole de danse de Pont de l’Arche, et 30 habitants volontaires.

JOURS ETRANGES
Dominique Bagouet, Catherine Legrand avec 12 jeunes danseurs amateurs de toute la normandie.

Cette année, le Théâtre de l’Arsenal a vu les choses encore plus grand pour l’un des derniers temps forts de cette quatrième saison, déjà bien remplie. De septembre à mai, neuf artistes, quatre compagnies et douze établissements partenaires ont eu carte blanche pour réaliser descréations collaboratives autour de la danse et du repertoire.Pensés sous la forme de pastilles chorégraphiques, les 7 spectacles permettront de créer collectivement une mémoire des corps autour de cette saison 2018-2019, comme autant de souvenirs dansés. Ces expériences de partage et d’échange artistique seront autant d’occasions pour s’approprier une oeuvre et apporter sa sensibilité artistique à un univers chorégraphique préexistant.

Le vendredi 17 et le samedi 18 mai seront l’occasion de venir applaudir le travail accompli par les habitants du territoire, lors de ces journées de restitution. A partir de 19h le vendredi et jusqu’à 20h le samedi, 250 normands de 4 à 64 ans se produiront à tour de rôle pour présenter leurs différentes créations artistiques.

Partagez :

Spectacle – ” Aegri Somnia ” à la piscine municipale

Synopsis :

Pour faire entendre les méandres d’un rêve, Jean Lambert‑wild, habillé d’un pyjama rayé lesté de 40 kilos, dispose d’un scaphandre autonome qui lui permet de respirer sous l’eau tout en parlant. Ce spectacle performatif, « à vivre » est une calenture de 45 minutes « un délire furieux auquel les marins sont sujets lors de la traversée de la zone tropicale et qui est caractérisé par des hallucinations et le désir irrésistible de se jeter à la mer ». Ici on pourra se jeter dans la piscine (masques et tubas fournis) ou rester au bord… Il y a d’abord cette musique de Jean-Luc Therminarias, imprécise, ouverte, entêtante, sublimement composée, qui frappe nos oreilles bien plus distinctement lorsqu’on plonge la tête dans l’eau. Alors les bruits du monde s’estompent. Bienvenue dans une autre dimension. C’est la première des beautés contenues dans ce spectacle théâtral hors format. Au fond du bassin, un dormeur en détresse, avec un jeu très physique. Un homme qui se lève, et tend la main vers la surface de l’eau. Des appels, des poésies de « consolations » écrite par Jean Lambert‑wild accompagnées d’extraits de Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne.

« Jean Lambert-wild parvient à faire émerger l’un des aspects sacrés d’un bassin de piscine.. » 20 MINUTES

Partagez :

Spectacle – ” Cosmos 1969 ” au théâtre de l’Arsenal

A partir de 12 ans

Synopsis :

Juillet 1969 : le monde entier a le regard tourné vers la Lune, or saviez-vous que le groupe Pink Floyd est alors en direct dans les studios de la BBC pour accompagner musicalement l’événement ? C’est le point culminant du programme Apollo qui a permis à Neil Armstrong de poser pour la première fois le pied sur la lune.

Avec Cosmos 1969, Thierry Balasse et ses cinq musiciens, en compagnie de King Crimson, David Bowie ou encore les Beatles, proposent une écriture scénique qui mêle sculpture sonore en multidiffusion immersive, sculpture de l’espace par la lumière et exploration de cet espace par le corps d’une artiste-acrobate, Chloé Moglia, en suspension, flottant au-dessus des musiciens. En fil sonore, la bande son des conversations des cosmonautes avec la NASA. Un concert-spectacle vintage en apesanteur avec instruments d’époque. On se souvient de la Face cachée de la Lune invitée pour notre première saison.

Une plongée dans la pop des années 60 / 70, et aussi une création musicale « quantique », inspirée de rencontres avec divers chimistes, scientifiques, cosmologistes, physiciens et minéralogistes. Le temps d’un spectacle, 50 ans plus tard retournons sur la Lune…

« Une des propositions les plus intrigantes de la saison musicale. » LA TERRASSE

Partagez :

“Les Effusions” 3ème édition : c’est ce week-end !

Samedi 1er et dimanche 2 septembre plus de 20 évènements artistiques vous attendent sur l’Ile du Roi !
Depuis 3 ans de jeunes artistes , «Les Bourlingueurs», se retrouvent sur la bucolique Ile du Roi pour y créer un des plus attendus rendez-vous créatifs de la rentrée !

Hébergés par la compagnie Beau-Geste et La Factorie, depuis le début du mois d’août, 80 jeunes professionnels (architectes, comédiens, chercheurs, cuisiniers, danseurs, plasticiens, dramaturges, musiciens, scénographes, techniciens, cinéastes) travaillent en effet à construire un lieu onirique, de partage et d’échange, dans lequel le public est invité à déambuler pendant deux jours à l’issue de ces trois semaines de résidence.

«Les Bourlingueurs», comme ils se définissent eux-mêmes, «ce n’est pas un collectif homogène dominé par une seule esthétique mais au contraire une profusion d’équipes et de recherches singulières, un îlot ouvert à la jeune création qui accueille la naissance des aventures les plus variées»… les plus variées qui soient puisque ce ne sont pas moins de 9 pièces de théâtre, 2 spectacles de danse, 3 concerts, 2 expositions de peinture, 3 projections cinématographiques  et UN banquet extraordinaire, le samedi soir avec le public et les artistes, le tout dans une scénographie dé-coiffante qui sont programmées !

Un timing surprise

Volontairement tenu secret, le timing des spectacles ne sera dévoilé  qu’à l’ouverture de la billetterie, sur place,  le samedi 1er à 13h00.
Ce que l’on sait : le premier spectacle commencera samedi à 14h15, le service pour le banquet, artistes et public confondus, se fera  de 19h à 21h ; le dernier spectacle aura lieu vers 23h/minuit pour se poursuivre dans la nuit avec les concerts.
Le dimanche les spectacles auront lieu de 11h à 20h

Les Effusions 2018, le programme
Les Effusions 2018, le programme

Pour participer à cet évènement hors du temps

Réserver sur Internet (30€) :

https://www.helloasso.com/associations/collectif-les-bourlingueurs/evenements/les-effusions-3e-edition

Tarif préférentiel pour les habitants de l’Eure 10 €

Si vous habitez l’Eure (et uniquement) le tarif sera de 10€ en vous présentant à la billetterie sur place le samedi 1er à partir de 13h00 avec un justificatif de domicile.

Le clip du Festival

 

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Partagez :

Vous êtes sans connexion