Travaux de la rue du Lierre : organisation du chantier

À partir du 1er juillet, les travaux de rénovation des espaces publics de la dalle débutent. Zoom sur la rue du Lierre, première étape d’un chantier de 16 mois qui s’étendra sur cinq rues. 

Certains habitent rue du Lierre ou rue Traversière, d’autres, rue Pierre Première ou rue Payse / Bonvoisin… Tous ces Rolivalois ont un point commun : ils profiteront bientôt d’espaces publics plus sûrs, plus agréables, plus accessibles à proximité de leur domicile. Les travaux de transformation de la dalle, confiés au cabinet de paysagistes Espace Libre, ont débuté le 20 juin et se poursuivront jusqu’à l’automne 2023. 

Reportés lors des deux précédentes opérations de rénovation urbaine pour des contraintes juridiques et financières, ces travaux étaient classés parmi les priorités de la Ville pour ce nouveau plan 2020-2025 (NPNRU). Cette fois, tous les obstacles sont levés. « Nous allons pouvoir reprendre l’étanchéité de la dalle, réaménager les circulations, végétaliser davantage ces axes piétons et résidentialiser à certains endroits les pieds d’immeubles », indique Anne Lehelloco, responsable développement durable à la mairie. 

Moderne et verte 

Ces prochains mois seront consacrés à la rue du Lierre – soit une longueur d’environ 170 mètres entre la médiathèque et le pont au-dessus de la route de Louviers. Ici, en plus de la réfection du sol (étanchéité et nouveau revêtement) et des travaux d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, d’importants aménagements paysagers seront réalisés, l’éclairage public refait à neuf et de nouveaux mobiliers urbains aux couleurs de la ville installés. 

Quant à la place située aux abords de l’entrée de l’école des Dominos (par la rue du Lierre), elle sera totalement repensée, végétalisée et l’escalier comme la rampe PMR restructurés pour y créer un parvis à la fois convivial et sécurisé.

 

“Nous allons mettre tout en œuvre pour assurer l’accessibilité à vos logements”

 

Mercredi 15 juin, une dizaine de riverains de la rue du Lierre ont participé à une réunion publique organisée par la Ville, pour connaître les étapes du chantier et poser leurs questions autour des nuisances sonores et de l’accessibilité à leur domicile. «L’idée, c’est de transformer le quartier comme on l’a fait avec les autres.On vous promet que du paradis ! » , a commencé Fadilla Benamara, adjointe au maire chargée du renouvellement urbain. Si les travaux ne seront pas tous effectués d’une traite, la Ville a soigneusement pensé, avec les entreprises de maître d’œuvres, à un système de phasage (disponible ci-dessous) afin de limiter les désagréments pour les habitants et les passants. « Nous allons mettre tout en oeuvre pour assurer l’accessibilité à vos logements, de maintenir au mieux l’accès à vos portes d’immeubles, au rez de sol, nous travaillons avec les responsables de chantier qui aménagent des adaptations à chaque phase pour que cela soit le moins pénible possible », a assuré Anne Lehelloco aux habitants.

Nuisances sonores, poussière, vibrations.. 

Dans le cadre du PNRU, la Ville exige que l’ensemble des entreprises intervenant sur les chantiers, appliquent une charte de bonne conduite écologique et sociale. « Ne vous inquiétez pas sur les vibrations, les fragments sont relâchés légèrement au sol, mais les bâtiments d’IBS sont complètement aptes à recevoir ces vibrations, donc très légères quand nous sommes à l’intérieur. Nous travaillons au chalumeau, le bruit est un peu fort, mais tout à fait correct. Il y aura quelques phases de marteau-piqueur et des évacuations d’engins, mais ce ne sera pas toute la journée”, explique Gregory Brillet, ingénieur travaux chez ASTEN. Les émulsions de poussières seront également légères, Espace Libre conseille tout de même aux habitants de fermer leurs fenêtres la journée en cas de fortes chaleurs. Le tri des déchets issus du chantier ainsi que le réemploi des matériaux sera également effectué. Les fenêtres des logements et halls au rez-de-chaussée seront protégés afin d’exclure tout éclat. Concernant les enfants, l’accès à l’école des Dominos se fera en faisant le tour par la voie de la Ferme. Des plots seront installés pour protéger les familles. Un accès pour les personnes à mobilité réduite sera par ailleurs envisagé en mobilisant le CCAS afin d’aider les plus fragiles pendant les travaux. 

Si bien que dans la rue du Lierre comme dans les rues qui suivront, « nous garantirons la pérennité de la dalle pour les 50 prochaines années », assure le maire, Marc-Antoine Jamet.

Vous avez des questions ou rencontrez des difficultés pour accéder à votre domicile ?

Un interlocuteur unique à votre service :
la Gestion Urbaine Sociale de Proximité (GUSP)

02 32 09 51 41 / gusp@valdereuil.fr

Les séquences de chantier :

Partagez :