Un nouvel an chinois à la maison

Pour la première fois depuis plusieurs années, un couple de Rolivalois a passé le nouvel an chinois loin de leur famille. Même à distance, les traditions ne se perdent pas. 

Quand la technologie et les nouvelles solutions de communication deviennent la tradition. Jeudi 11 février, deux Rolivalois ont célébré le réveillon du nouvel an chinois chez eux. Du repas au gala, la journée était un peu spéciale cette année. 

Un repas en visio

Han Zhou est arrivé en France en 2010 pour faire ses études. Après quelques années passées dans l’Est, elle s’est installée avec son mari Zidong Su en Normandie. « Nous sommes arrivés à Val-de-Reuil en 2018, puis nous nous  sommes mariés une année plus tard », lance la Rolivaloise qui entame une nouvelle année loin de ses proches. En effet, tous les ans, le couple prend un billet d’avion pour rejoindre leur famille dans leur pays d’origine, la Chine. « C’est un peu bizarre de réveillonner à distance, mais grâce à internet, c’est un peu comme si on était avec eux. »

À l’autre bout du globe, sa famille s’est connectée en visio pour manger le repas traditionnel avec les deux amoureux. « On a tous les deux pris notre journée car il y a 7 heures de décalage avec la Chine. Nous voulions manger avec eux : nous avons réveillonné le midi et eux, le soir ! » explique Han, qui avait préparé plusieurs plats symboliques de la culture asiatique : tofu, soupe, raviolis, poulets… 

Gala et nettoyage de la maison

En plus du repas, le couple a regardé le fameux spectacle du gala retransmis en direct de Beijing : « C’est la fête du printemps, beaucoup de personnes y participent. C’est une fois par an, de 20h à minuit. Aucun chinois ne manque ça !” Pour compléter la journée, Han et Zidong ont nettoyé entièrement leur maison. Une tradition d’antan, fondée sur la croyance dans le but de « nettoyer la malchance ». Habituellement, leurs proches envoient des enveloppes rouges. Comparables aux étrennes, elles contiennent un don d’argent qui est censé porter bonheur.

Grâce à une application, ses parents ont eu le plaisir de recevoir leurs enveloppes en PDF !

Contrairement à 2020, l’année du rat et du malheur, cette nouvelle année est pleine d’ondes positives avec son symbole, le buffle. « C’est un animal qui travaille, qui est propice à une bonne année. » souligne Han, qui espère pouvoir s’envoler voir sa famille.

 

Partagez :