Le Collectif Masques Barrières Val-de-Reuil, une aventure humaine et solidaire !

En plus des masques distribués la semaine prochaine aux Rolivalois, une équipe de bénévoles rolivalois a monté une chaîne solidaire pour fabriquer en urgence des masques barrières alternatifs à l’attention des commerçants et membres associatifs.

Coudre pour protéger ses contemporains et apporter sa pierre à l’édifice pour tenter de ralentir l’épidémie du Covid 19 : telle est la volonté du collectif Masques Barrières Val-de-Reuil. En effet, depuis le début du confinement ces couturières et couturiers bénévoles (actuellement une trentaine) s’organisent pour compléter l’offre de protection à l’attention des commerçants et membres associatifs, ces héros de l’ombre sans qui le pays serait complètement paralysé. « Les stocks de masques chirurgicaux et FFP2 étant réservés au personnel médical, les commerçants, membres associatifs n’avaient aucun équipement pour se protéger », explique Fadilla Benamara, l’adjointe au maire en charge du Renouvellement urbain qui accompagnée de Nadia Benamara, la responsable de la MJA et Inci Altuntas, la présidente des parents d’élèves de l’école Coluche ont imaginé, dans les jours qui ont suivi l’annonce du confinement, des solutions pour faire face à la propagation du virus et pour la protection de leurs concitoyens.

Une chaîne solidaire

« Inci nous a dit qu’elle connaissait une dame couturière qui souhaitait mettre ses compétences à disposition pour aider ceux qui en avaient besoin », poursuit-elle soulignant le soutien rapide de partenaires qui ont rejoint cette belle aventure. « Des personnes comme Christophe Thiessé, de la Ressourcerie, qui nous a fait don de 15 kg de draps en coton ou encore Pierre Portier, un nouveau maroquinier tout juste arrivé sur Val-de-Reuil, qui a mis sa découpeuse à disposition, ainsi que des chutes de polyester et des bobines d’élastique. Romain Réveilhac notre sculpteur local n’a pas hésité à nous livrer 500 bandes de Viscose, un dérivé du polyester, nécessaire à la fabrication des masques. Et enfin, Alexis Carpentier, le directeur d’Auchan, a livré des sacs recyclables d’emballage afin de conditionner nos kits de masques que l’on remet aux commerçants et membres associatifs ». Une démarche partagée et renforcée par de nombreux citoyens rolivalois et des communes avoisinantes, qui via la page Facebook du collectif n’ont pas hésité à proposer leurs services ou faire des dons de matières premières. « Nous avons reçu près d’une centaine de donateurs et ce n’est pas fini ».

De l’idée à la création

Outre les matières premières et la volonté des bénévoles d’apporter leur soutien, il a fallu en amont créer un concept de masque efficace. Après quelques semaines de réflexion et de recherches auprès de l’Institut Français du Textile et de l’Habillement (IFTH) et de l’Association Française de Normalisation (AFNOR), les trois instigatrices du projet ont défini les premiers modèles. « Ils sont en trois couches, une couche de coton pour le confort de la bouche, une en polyester afin de retenir le plus de postillons possibles et enfin une en coton », détaille l’adjointe au maire en charge du Renouvellement urbain. Et pour aller jusqu’au bout de leur démarche, les trois porteuses du projet ont également réalisé une notice d’utilisation pour permettre une protection maximale.

Une équipe bien organisée

Côté organisation, Fadilla, Nadia et Inci se répartissent les rôles pour transformer et acheminer la matière première, créer des kits de couture à destination des couturières bénévoles, récupérer les masques, les conditionner pour enfin les distribuer auprès des différents commerçants et personnels associatifs. « Mon rôle est de coordonner la filière bénévoles des couturières, les inscrire dans notre registre et les alimenter en informations et en matériaux », précise Nadia Benamara, la responsable de la MJA qui a créé pour l’occasion un fil de discussion Whatsapp où les différents bénévoles peuvent échanger, se soutenir et partager des instants de convivialité. Inci Altuntas quant à elle s’occupe de toute la partie logistique, de l’inventaire de la matière première, aux kits fournis jusqu’aux masques fabriqués, distribués et stockés. « Je prépare également les kits nécessaires à la conception des masques et j’aide à la livraison », souligne la présidente de l’association des parents d’élèves de l’école Coluche, ravie de voir autant de solidarité. « Chaque couturière reçoit un kit pour concevoir 30 masques. Il n’y a pas d’impératif de temps, chacun va à son rythme. C’est une formidable aventure humaine ».

 800 masques fabriqués et embauche à la clé

En termes de chiffres, le collectif Masques Barrières compte aujourd’hui une trentaine de couturières et couturiers (contre six il y a un mois) venant aussi bien de Val-de-Reuil que des communes avoisinantes. Ensemble ils ont fabriqué plus de 800 masques dont 500 ont été distribués aux commerçants locaux comme Val 2 Bio ou BVM, aux membres associatifs tels que les Restos du Cœur, l’épicerie sociale Epireuil ainsi qu’au cas par cas à certaines personnes fragiles. Deux cent masques sont actuellement en cours de production. D’autre part, cet élan de solidarité a également permis à deux couturières de trouver un CDD chez  Pierre Portier. « Il a recruté deux Rolivaloises pour un CDD de quatre semaines à 35H00 », conclue Fadilla Benamara, qui continue avec les autres membres du collectif à confectionner des masques pour accompagner aux mieux les mesures prises par la Ville en termes de protection sanitaire. À noter également que le collectif rolivalois est sollicité par les communes avoisinantes comme Pont-de-l’Arche, Léry ou encore Gaillon pour dispenser leurs savoirs et leurs conseils.

Paroles de Bénévoles :

Stéphanie Hérichard, assistante maternelle crèche familiale de Val-de-Reuil :

J’ai appris l’existence du collectif via un groupe facebook. Comme j’avais du temps à donner, j’ai eu envie d’apporter ma pierre à l’édifice car je pense que c’est important de s’entraider en ces temps difficiles. Et puis cela permet de créer du lien, d’apprendre des autres. C’est une belle aventure humaine et solidaire ».

Michel Marc, métallurgiste :

« Avec ma femme, nous avons trouvé que cette démarche était excellente. Du coup, nous avons tout de suite adhéré. Bien que je ne sois pas couturier, j’aide ma femme dans la réalisation des masques en lui préparant les différents éléments, en faisant les pliages. Si tout le monde met du sien, c’est le meilleur moyen pour sortir la tête de l’eau de cette crise ».

 

Un grand merci aux membres du collectif :

Prénom, nom
Aïcha BENESSAIN
Aline DELAUNE
Amina et Mohamed EL MCHACHTI
Anne-Cécile VINCENT
Arlette LE FUR
Aurélie HELAINE
Barbara BOYER
Bozena et Michel MARC
Catherine BATAILLE
Céline MOUTON
Cherifa HAJJI
Colette HENAULT
Esma et Zeynep PAYAM
Fatma CEVIK
Françoise CHAUSSIER
Hatice POYAZ
Isabelle BALAINE
Kristel DAUZOUT
Magali BOUDET
Maman de Béatrice LEGUAY
Nicole COLIN
Sabine FAUCARD
Stéphanie HERICHARD
Tanja GUTH

Pour faire un don ou pour rejoindre le collectif :
Tel : 0677682225 ou sur la page facebook : Collectif Masque Barrières

Actualités concernant le Coronavirus

Les services techniques assurent l'acheminement des solutions de gel hydroalcoolique

Les services techniques sur le pont jour après jour

Pas de répit du côté des services techniques municipaux. Depuis un mois maintenant, les équipes sont sur le pont, chaque jour, aux quatre coins de la ville. « Nous avons mis en place un dispositif d’astreinte. Toutes les semaines depuis le 17 mars, six agents différents sont mobilisés en permanence pour ...
Lire La Suite…
Toute la journée, les agents multiplient les patrouilles à pied ou en voiture

La police municipale sur tous les fronts

Ils sont toute l’année en première ligne, de jour comme de nuit, du lundi au dimanche. En dépit du confinement, les policiers municipaux de Val-de-Reuil continuent, depuis le 17 mars, à assurer leur mission de proximité. Coûte que coûte. Une tâche bien évidemment plus difficile, plus périlleuse, alors même que ...
Lire La Suite…
40 aides à domicile assurent chaque jour leur missions au domicile des personnes fragiles

Les aides à domicile en première ligne auprès des personnes fragiles

Elles travaillent dans l’ombre, 7 jours sur 7, au chevet des personnes âgées, fragiles, handicapées. Elles, ce sont les 40 aides à domicile employées par l’association de services intercommunale (ASI) qui oeuvre à Val-de-Reuil et les cantons alentours. « Nous venons en aide à 230 personnes sur le secteur », ...
Lire La Suite…

Le geste solidaire d’Holopharm : 1700 litres de solution hydro alcoolique fabriqués pour l’hôpital

Des entreprises fermées, des salariés confinés… Partout en France, depuis une semaine, l’activité économique avance au ralenti quand elle n’est pas au point mort. Holopharm, une jeune start up rolivaloise spécialisée dans le développement pharmaceutique et la fabrication de dispositifs médicaux, n’a pas échappé mardi dernier au séisme provoqué par ...
Lire La Suite…
Aller chercher les médicaments, faire les courses pour les plus fragiles... le quotidien pour le CCAS depuis quelques jours

Faire les courses et récupérer les médicaments pour les plus fragiles

À Val-de-Reuil comme partout en France, la vie s’organise à l’heure du confinement. Rester chez soi pour ceux qui n’ont pas à se rendre sur leur lieu de travail reste la plus grande des priorités, des obligations pour limiter l’épidémie de CoVid 19. Des consignes strictes que la Ville de Val-de-Reuil ...
Lire La Suite…
Dès 7h30 le matin, les enfants peuvent être accueillis au centre de loisirs de la Trésorerie

Accueillir les enfants des soignants, coûte que coûte !

Le service de garde pour les enfants des professionnels de santé et des forces de l'ordre s'organise à Val-de-Reuil. Reportage à l'école Léon Blum ce matin. Ce jeudi comme les autres jours de la semaine, Alderick, Lidye, Sacha et Mathis ne resteront pas à la maison aujourd’hui. Les quatre petits ...
Lire La Suite…

Mesures de confinement : la Ville de Val-de-Reuil reste mobilisée au service et à l’écoute des Rolivalois

Afin de respecter le dispositif de confinement décidé par le Président de la République à compter de midi, ce mardi 17 mars, le Maire de Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet, appelle l’ensemble des Rolivalois à faire preuve de civisme et de responsabilité afin de limiter la propagation du virus COVID-19 qui s’avère être à l’origine ...
Lire La Suite…

Coronavirus – Fermeture de la Mairie

EN RAISON DES MESURES DE CONFINEMENT PRISES PAR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, LES SERVICES DE LA MAIRIE SONT FERMÉS AU PUBLIC JUSQU'À NOUVEL ORDRE. Un accueil téléphonique est maintenu. Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h Pour tout renseignement contactez : l'accueil Mairie ...
Lire La Suite…
Coronavirus - mesures de confinement

Coronavirus – Mesures de confinement

À TOUS LES HABITANTS DE VAL-DE-REUIL : Protégez-vous. Protégez les autres. Gardez vos enfants. Laissez travailler les soignants. RESTEZ CHEZ VOUS. La Mairie vous le demande. C'est une épreuve. Nous le savons. Mais nous n'avons pas le choix. TOUT AUTRE COMPORTEMENT SERAIT CRIMINEL En cas de déplacement indispensable À compter ...
Lire La Suite…
Chargement…