Sanofi fête ses 40 ans à Val-de-Reuil : emploi, santé, prospérité

Sanofi : depuis 40 ans à Val-de-Reuil

Sanofi : depuis 40 ans à Val-de-Reuil

Le groupe pharmaceutique Sanofi Pasteur vient de mettre en service une nouvelle unité de production de vaccins contre la fièvre jaune. Cet investissement de 25 millions d’euros va permettre de doubler la capacité de production qui s’élevait déjà à 50 millions de doses par an, dans un ancien bâtiment aujourd’hui en cours de reconversion

Sanofi : depuis 40 ans à Val-de-Reuil
Sanofi : depuis 40 ans à Val-de-Reuil

Le site de Val-de-Reuil produit et distribue des vaccins pour 7 des 21 maladies contre lesquelles les vaccins de Sanofi Pasteur luttent dans le monde entier. Il est par ailleurs aujourd’hui le premier producteur mondial de vaccin contre la grippe saisonnière et pandémique. Tous les ans, près de 150 millions de doses du vaccin saisonnier sont produites pour les hémisphères nord et sud. C’est aussi le plus grand producteur de vaccins contre la fièvre jaune. C’est enfin le centre de distribution mondial de tous les vaccins de Sanofi Pasteur et de Sanofi Pasteur MSD produits en France, avec 700 millions de doses expédiées dans le monde entier.

Le site de Val-de-Reuil a ouvert ses portes le 1er août 1973 et a fêté dignement ses 40 ans le 9 septembre 2014 dernier en présence de Matthias Fekl, Secrétaire d’Etat au Commerce extérieur.

en présence de Mathias Fekl
en présence de Mathias Fekl

Marc-Antoine Jamet rappelait à cette occasion l’attachement de la Ville à la plus grande usine de l’Eure et les enjeux qui se présentent à elles, notamment pour l’emploi des Rolivalois :

“Je voudrais vous parler d’un partenariat, celui qui unit la plus grande usine du département, SANOFI et la plus jeune commune de France. Ce partenariat, il est originel et naturel. Jamais Pasteur Industries ne se serait installé ici s’il n’y avait pas eu la ville nouvelle. Sans doute n’aurions-nous pas les moyens de faire face à la crise de financement qui va frapper les collectivités locales sans la richesse que, comme Orange, EDF, Fareva, EADS, la DCN, suscite Sanofi ici. Nous pourrions être simplement condamnés à nous entendre. Nous sommes positivement heureux de nous associer.

Marc-Antoine Jamet rappelait à cette occasion l'attachement de la Ville à la plus grande usine de l'Eure
Marc-Antoine Jamet rappelait à cette occasion l’attachement de la Ville à la plus grande usine de l’Eure

Sanofi fait apparaître Val-de-Reuil sur des cartes du monde, celle de l’industrie, celle de l’innovation, celle de la santé où, sans votre société, elle ne serait pas discernable même avec une loupe et où notre Ville brille comme une capitale. Symétriquement, il y a probablement peu d’endroits même dans ces bourgades que sont Lyon et Paris où Sanofi ait autant et aussi bien été écoutée.

Vous nous inondez de permis de construire (pour notre bien commun d’ailleurs). Nous les traitons sans perdre un jour. Vous appelez des mesures de sécurité particulière. Nous les appliquons avec diligence. Vous désirez des infrastructures routières. Nous nous battons pour les construire. Vous suggérez un arbitrage difficile entre forêt et parking. Nous y consentons. Vos salariés jouent au football, montent à cheval, font du judo, pratiquent le golf dans des infrastructures que nous subventionnons, déjeunent dans les restaurants que nous attirons, prennent le train dans la gare que nous rénovons. Demandez, et vous serez exaucés.

Bref, Val-de-Reuil est un bon mari pour la jeune et jolie fiancée qu’il épousa voici quatre décennies. Notre lune de miel se poursuit et le domicile conjugal est pour vous un petit nid douillet qui contribue à réaliser tous les exploits que vous nous permettez aujourd’hui d’acheminer. Mais attention à la routine, à la crise de la quarantaine. Nous devenons un vieux couple. Or, il n’y a pas d’amour éternel sans quelques preuves d’amour conjoncturelles. Notre union est belle. Je la souhaiterais parfaite. Citoyenneté, sport, culture. Politique de la ville et pourcentage d’employabilité des rolivalois, nous avons des progrès considérables à accomplir. Près de 2 000 salariés ici, près de 2 000 chômeurs dans la cité. Le soleil qui brille une fois par mois en Normandie nous y incite.

Il brille sur vos victoires, vos exploits, vos avancées. Seuls les investissements considérables auxquels vous avez consentis les ont permis. Je voulais vous en féliciter et vous en remercier. Vous êtes un géant de l’économie mondiale. Nous sommes une des dix communes les plus pauvres de France. Pour nous adopter, nous apprivoiser, nous nous sommes inoculés des vaccins que vous avez développés : l’intelligence, la confiance et la bienveillance. Nous sommes prêts pour une piqure de rappel.”

Voir le reportage de France 3 Haute-Normandie “Val-de-Reuil (27) : une nouvelle unité de production de vaccin inaugurée pour les 40 ans de l’usine Sanofi-Pasteur”