Rentrée 2017 : deux nouvelles classes

Rentrée scolaire 2017-2018

Rentrée scolaire 2017-2018

Une 8e classe ouvrira ses portes au Pivollet à la rentrée prochaine. A Jean Moulin, c’est une classe de tout-petits (moins de 3 ans) qui verra le jour.

Rentrée scolaire 2017-2018
Rentrée scolaire 2017-2018

Excellente nouvelle pour Val-de-Reuil, notamment pour les parents d’élèves de la Ville Nouvelle comme pour les 2000 écoliers qui fréquentent ses écoles primaires : le Conseil Départemental de l’Education Nationale (CDEN) a annoncé l’ouverture de deux classes supplémentaires à la rentrée prochaine dans les écoles rolivaloises.

Il s’agit une toute petite section (pour les enfants avant 3 ans) à l’école maternelle Jean Moulin et une 8e classe à l’école élémentaire du Pivollet. Cette décision portera à 10 le nombre d’ouvertures de classe à Val-de-Reuil en cinq ans, soit l’équivalent d’un petit collège.

Le poste supplémentaire créé au sein du groupe scolaire du Pivollet permettra bien-sûr, en ajustant les effectifs dans les classes, d’améliorer les conditions de travail et d’apprentissage des élèves.

60 tout-petits à la rentrée

L’ouverture de la toute petite section (il en existe 3 jusqu’alors à Val-de-Reuil), considérée comme un véritable atout dans la lutte contre la difficulté scolaire, permettra à d’autres petits Rolivalois de rejoindre les bancs de l’école dès 2 ans : ils sont aujourd’hui 45 à bénéficier de ce dispositif ; ils seront 60 dès la prochaine rentrée.

Pour consulter ou télécharger la brochure de présentation des classes de toute petite section, cliquez ici. 

Cette décision du CDEN vient confirmer la dynamique urbaine dans laquelle la ville de Val-de-Reuil est engagée. Elle s’appuie d’une part sur l’actuelle hausse constatée des effectifs, d’autre part sur la perspective d’évolution pour les prochaines années. Contrairement à d’autres administrations,  malgré l’absence de recensement de l’ensemble de la population, l’éducation nationale constate, en effet, l’accroissement de la population de la Ville, tendance confirmée cette année encore par les inscriptions sur les listes électorales ou par le nombre d’autorisations d’urbanisme délivrées.

De nouvelles classes encore à venir

Forte de ses 1000 nouveaux logements construits ces dix dernières années, la plus jeune commune de France n’a eu de cesse d’accueillir de nouveaux habitants, de nouveaux écoliers. Une tendance amenée à se poursuivre, comme en témoignent ces 1000 logements supplémentaires (en majorité des programmes privés et en accession à la propriété) attendus d’ici 2020. Les jeunes ménages comme les familles venus des communes extérieures devraient donc s’installer en nombre à Val-de-Reuil, favorisant ainsi l’accroissement démographique de la ville qui espère atteindre les 20 000 habitants en 2025.

Le Projet éducatif sur de bons rails
Le Projet éducatif sur de bons rails

En attendant d’atteindre cet objectif, la Ville de Val-de-Reuil mobilise tous les moyens nécessaires pour accueillir ses 2000 écoliers (répartis dans les sept groupes scolaires et 90 classes) dans les meilleures conditions, en consacrant chaque année 3,5 millions € à l’Education (premier budget de la ville), soit 10 % de son budget total.

Contradictions pour Pierre Mendès France

Cependant, si la rentrée 2017 s’annonce sereine côté primaire, demeurent les grandes inquiétudes qui pèsent sur le collège Pierre Mendès France, menacé de fermeture (à la rentrée 2018) par le Président du Conseil départemental.

On remarquera que cette position est en totale contradiction avec l’analyse du CDEN. Toutes les écoles de Val-de-Reuil, les collèges voisins Alphonse Allais et Montaigne ont une la motion de soutien au collège Pierre Mendès France. Les élus de Val-de-Reuil, avec les parents d’élèves et les équipes enseignantes, feront donc tout pour empêcher cette fermeture.