PMF : plus déterminés que jamais !

Plus de 200 personnes rassemblées contre la fermeture de PMF

Plus de 200 personnes rassemblées contre la fermeture de PMF

image_pdfTélécharger en PDF

Grosse mobilisation pour sauver PMF : plus de 200 personnes se sont rassemblées ce matin avant de rejoindre l’école Louise Michel où ils ont « accueilli » l’Inspecteur d’académie.

Plus de 200 personnes rassemblées contre la fermeture de PMF
Plus de 200 personnes rassemblées contre la fermeture de PMF

La visite était fixée de longue date : l’inspecteur d’académie (DASEN) Laurent Le Mercier avait organisé une rencontre à l’école Coluche où les CP ont été dédoublés à la rentrée ; il devait ensuite poursuivre sa visite à l’école Louise Michel sur la thématique du numérique, très largement utilisé dans les écoles rolivaloise.

RESISTANCE

Hasard du calendrier… ce vendredi 10 novembre était justement une grosse journée de mobilisation pour protester contre la fermeture du collège PMF à la rentrée prochaine.

Pas de classe aujourd’hui à PMF (bloqué depuis le début de la semaine) ni à Alphonse Allais (bloqué aujourd’hui)… Pas de classe non plus à l’école Jean Moulin où l’on a découvert mardi que les écoliers prendraient le chemin du collège de Pont de l’Arche l’année prochaine. Très en colère, les parents ont bloqué l’école ce matin avant de rejoindre le cortège de la contestation.

Plus de 200 personnes étaient donc réunies devant la maison du Département dès 8h30, banderoles déployées, aux sons de « A ceux qui veulent fermer le collège PMF, on répond : RESISTANCE », hurlés par les enfants eux-mêmes. Des parents et des enseignants tellement désemparés qu’ils ont choisi de crier leur colère et leur incompréhension sous les fenêtres de l’école Louise Michel où devait se rendre l’inspecteur.

Face à face avec l’Inspecteur

A son arrivée en fin de matinée, c’est un imposant comité d’accueil qui était posté devant l’établissement. Comité qui refusait d’abord de laisser entrer la délégation emmenée par Laurent Le Mercier.

Marc Antoine Jamet essaie de convaincre les manifestants de laisser entrer l'inspecteur
Marc Antoine Jamet essaie de convaincre les manifestants de laisser entrer l’inspecteur

C’est finalement après avoir écouté Marc-Antoine Jamet, assurant que le DASEN était un soutien, que le combat était à mener contre le conseil départemental que les manifestants ont finalement accepté de le laisser pénétrer dans l’école de la voie Marmaille.

En fin de visite, Laurent Le Mercier a toutefois accepté de recevoir une délégation d’enseignants et de parents d’élèves.

 

Les maires de l’agglo entrent en scène

Quant à ce combat contre la décision du conseil départemental, il pourrait prendre un nouveau tournant ces prochains jours. Les 37 maires de l’agglomération Seine-Eure sont désormais solidaires et hostiles, à l’unanimité, à cette nouvelle sectorisation qui découlera de la fermeture de PMF. Ils le feront publiquement savoir ces prochains jours et promettent d’ores et déjà d’user de tout leur poids pour faire renoncer le Département. Il reste un mois pour sauver le collège (le Conseil départemental doit entériner la nouvelle carte scolaire le 11 décembre) !