“Faire le maximum de ce que nous pouvons”

Les voeux à la communauté éducative

Les voeux à la communauté éducative

Plus de 200 personnes s’étaient rassemblées hier au collège Pierre Mendès France pour la présentation des vœux de Marc-Antoine Jamet à la communauté éducative.

Les voeux à la communauté éducative
Les voeux à la communauté éducative

C’est une tradition à Val-de-Reuil. Chaque année, le maire présente ses vœux aux enseignants et à l’ensemble de la communauté éducative de la ville. Un moment de convivialité, de partage et de rencontres auquel Marc-Antoine Jamet tient tout particulièrement. Il faut dire qu’ici, à Val-de-Reuil, avec 6000 élèves accueillis dans les différents établissements scolaires, l’éducation prend une place toute particulière dans la vie de la commune.

“Une fortune intellectuelle”

Ce jeudi soir, l’équipe éducative avait répondu présent en nombre à l’invitation du maire. Plus de 200 personnes s’étaient ainsi rassemblées au collège Pierre Mendès France pour célébrer ensemble cette nouvelle année.

D’emblée, le maire a soulignait l’enjeu de l’école à Val-de-Reuil : enjeu urbain mais aussi enjeu social : « ici, il y a peu de fortune et peu de patrimoine. La fortune est intellectuelle et le patrimoine spirituel ».

Enjeu moral (morale laïque), enjeu politique mais aussi enjeu économique puisque la ville a fait le choix de donner la priorité budgétaire aux écoles : « Certaines communes ferment ou ne rénovent pas leurs écoles; ici, 25 % de l’investissement municipal est dirigé vers les écoles».

2016 : une année spéciale

Naturellement, Marc-Antoine Jamet a également tenu à tirer son chapeau aux enseignants rolivalois alors que vient de s’achever 2016, une année « spéciale où vous avez su faire face à l’inattendu». A commencer par mettre des mots auprès des enfants sur les atrocités des attentats mais aussi accueillir à Val-de-Reuil 30 enfants syriens venus d’Alep et de Homs. « Ca n’a pas toujours été facile mais vous avez su vous adapter et permettre d’intégrer ces enfants ».

 Les travaux 2017

Marc-Antoine Jamet le promet : 2017 sera à nouveau le reflet du dynamisme de la ville pour ses écoles. Après les 8 nouvelles classes ouvertes depuis 2013, deux classes supplémentaires pourraient à nouveau ouvrir en septembre prochain.

Cette année, de nombreux travaux sont prévus dans les écoles : le toit et les vitres de Jean Moulin pour 1 million € ; le parvis de l’école Léon Blum pour 500 000 €… Les études concernant le devenir des Cerfs-Volants seront lancées (reconstruction ou réhabilitation ou déplacement…) tandis que l’éco-crèche ouvrira ses portes dans quelques semaines.

Sans oublier les importants moyens mobilisés pour l’épanouissement des enfants. « Même s’il est regrettable que le Président du Département ait choisi de ne plus financer les classes découverte en dehors du département ». Qu’importe, Val-de-Reuil continuera à financer chaque année une classe de neige.

Sauvons PMF

Enfin, impossible de clore ces vœux sans un mot particulier pour le collège Pierre Mendès France que Sébastien Lecornu est bien décidé à fermer. « La méthode est scandaleuse. Il n’y a eu aucun dialogue, ni avec les parents, ni avec la communauté éducative, ni la municipalité ».

Le maire rappelle que 200 logements seront bientôt construits devant le collège. « C’est une erreur fondamentale de ne pas prendre en compte ces logements nouveaux ». Une commission se réunit le 17 janvier prochain pour étudier les solutions alternatives à la fermeture du collège. Car pas question ici de laisser fermer le collège Mendès France !