8 mai : l’émotion au monument Mémoire et Paix

La commémoration du 8 Mai toujours intense en émotion

Toutes les générations étaient réunies ce lundi 8 mai au monument Mémoire et Paix. Plus de 250 personnes venues commémorer la victoire de 1945, tout au long d’une cérémonie riche en émotion.

À Val-de-Reuil, les cérémonies patriotiques prennent toujours une dimension toute particulière ! Rares sont en effet les communes où de telles foules se déplacent pour commémorer ces moments clés de notre Histoire.

Ce lundi 8 mai n’a pas échappé à la règle. Que ce soit ces enfants, ces adultes, ces personnes âgées, ces personnalités civiles et militaires, ces Rolivalois de toutes cultures… pas question pour eux de manquer ce moment d’unité et de partage citoyens. Ils étaient plus de 250 ce lundi matin devant le monument Mémoire et Paix.

L’hommage à toutes ces générations

Le recueillement
Le recueillement

Une cérémonie au cours de laquelle Marc-Antoine Jamet a adressé, comme de tradition, le message de Jean Marc Todeschini, secrétaire d’Etat chargé des anciens combattants et de la Mémoire. « Aujourd’hui, nous rendons hommage à tant de générations : aux combattants de 1940, à tous ces hommes et ces femmes de toutes origines qui ont conjugué leurs efforts pour vaincre le nazisme, à tous ces Français libres qui ont choisi de se battre pour la liberté, aux résistants de l’intérieur, aux victimes de la déportation ».

Plusieurs gerbes ont été déposées ce 8 mai tandis que la chorale emplissait d’émotion le monument aux sons du chant des partisans et de la Marseillaise. Cette même émotion qui a enveloppé plus encore la cérémonie pendant l’hommage rendu à Jacky Fourneaux, porte-drapeau rolivalois récemment décédé.

N’oublions pas Jacky Fourneaux

Né en 1938 à Rouen, ce mécanicien de profession, volontaire pour rejoindre l’armée pendant la guerre d’Algérie, aura marqué notre ville où il habitait depuis 1998. Décoré à de nombreuses reprises pour son engagement militaire (croix de guerre, médaille des engagés, titre de reconnaissance de la nation), il était avant tout un homme tourné vers les autres.

Bénévole aux Restos du Cœur, membre du conseil des sages et de l’ARACA (association des anciens combattants), Jacky Fourneaux ne manquait pas une seule cérémonie. Il avait d’ailleurs reçu l’an passé l’insigne avec étoile argenté pour 10 ans de bons et loyaux services comme porte-drapeau.

Un hommage aux Rolivalois qui nous ont quittés également
Un hommage aux Rolivalois qui nous ont quittés également

« C’était un homme discret, réservé, solide, courageux, droit et honnête », insistait le maire ce lundi matin devant son épouse et trois de ses cinq enfants. « La Ville lui devait bien cet hommage ».

 Au lendemain d’une journée « historique »

Avant de se séparer, Marc-Antoine Jamet a tenu – en marge de la cérémonie – à revenir sur cette journée électorale historique vécue hier, insistant sur les dangers et les conséquences (à Val-de-Reuil plus qu’ailleurs) du vote extrémiste ; sur le défi qui attend notre nouveau président qui « espérons-le fera autant pour notre ville que ne l’a fait François Hollande ». Le maire souhaitait en effet rappeler à l’assemblée tout ce que Val-de-Reuil doit au Président Hollande et ce qu’elle lui devra encore ces prochaines années « pour l’avoir retenu pour le prochain programme de renouvellement urbain ». Un programme qui verra de grandes transformations dans le quartier du Mail, autour des écoles Louise Michel et Léon Blum notamment.

Souvenirs de cette journée



Partagez :

Vous êtes sans connexion