Plus de 200 parents d’élèves étaient réunis au collège PMF hier soir pour s’opposer à sa fermeture et mettre en place des actions coup de poing. Parmi elles : une grosse journée de mobilisation le 13 octobre.

Les actions sont votées les unes après les autres !

L’inquiétude et la colère étaient sur tous les visages hier soir au collège Pierre Mendès France. Alors que le Département de l’Eure campe sur ses positions de fermer l’établissement rolivalois à la rentrée 2018, plus de 200 personnes avaient répondu présent à l’invitation du collectif « Sauvons PMF » pour une assemblée générale de mobilisation.

Parents d’élèves et futurs parents d’élèves, enseignants de plusieurs établissements, élus… tous étaient réunis pour crier leur incompréhension, leur sentiment d’injustice et sonner l’heure de la mobilisation générale !

Les faux prétextes

Le ton monte chez les parents. Il faut agir, vite et fort !

La veille, jour du conseil d’administration du collège PMF, les représentants du Département avaient présenté à l’assemblée leurs propositions d’organisation pour la rentrée scolaire prochaine. Propositions qui se sont soldées par un vote unanime d’opposition (vote similaire au conseil d’administration du collège Montaigne).

« On a voulu nous expliquer que le collège PMF était énergivore, bourré d’amiante, vétuste… », indiquait d’emblée une enseignante, rappelant – non sans ironie – que la commission de sécurité avait par ailleurs rendu un avis favorable quelques jours plus tôt.

« Nous savons tous aujourd’hui que le collège PMF n’a pas plus d’amiante que les autres collèges de l’agglo », rappelait un autre enseignant. « En fait, ils trouvent tous les prétextes pour fermer le collège ».

Les enfants envoyés à Louviers

Le Conseil Départemental prévoit, dès la rentrée prochaine, de répartir les petits Rolivalois entre les collèges Montaigne (Le Vaudreuil), Ferdinand Buisson (Louviers), les Fougères (Louviers) et peut-être Yacinthe Langlois (Pont de l’Arche)…

Elus, enseignants, parents… même combat !

A cette annonce, impossible pour de nombreux parents de contenir leur colère. « J’ai deux enfants au collège ; je ne pourrais jamais payer les frais de transports et les frais de cantine chaque jour », s’indignait une maman la voix remplie d’angoisse.

Les actions programmées

Une chose est sûre : ce mardi soir, pas une personne dans l’assistance ne cautionnait ce choix aussi brutal qu’injustifié. D’où la décision d’organiser une grande mobilisation pour faire entendre leur voix. Une première action est programmée ce jeudi 5 octobre à 16h30 devant le collège Alphonse Allais où se tiendra son conseil administration. De même, une journée d’actions est programmée le vendredi 13 octobre ; toutes les écoles rolivaloises seront probablement sollicitées pour s’associer à un mouvement de grève collectif. Son organisation sera affinée dans les prochains jours.

Le lendemain, samedi 14 octobre, une manifestation commune sera organisée à Evreux où le collège Pablo Néruda est également menacé de fermeture…

La salle de réunion n’était pas assez grande hier pour accueillir tous les opposants à la fermeture de PMF
Mobilisation générale contre la fermeture du collège PMFhttp://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/10/IMG_9822-1024x683.jpghttp://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/10/IMG_9822-150x150.jpgService CommunicationActualitéséducation,mobilisation,PMFPlus de 200 parents d’élèves étaient réunis au collège PMF hier soir pour s’opposer à sa fermeture et mettre en place des actions coup de poing. Parmi elles : une grosse journée de mobilisation le 13 octobre. L’inquiétude et la colère étaient sur tous les visages hier soir au collège Pierre...Naturellement Val-de-Reuil