Vendredi 13 octobre : journée noire à Val-de-Reuil. Les parents d’élèves du collège PMF et des groupes scolaires organisent une grande journée d’actions pour s’opposer à la fermeture du collège rolivalois.  

Le tract diffusé partout à Val-de-Reuil et dans les communes environnantes depuis 24 heures

Pas question pour les parents d’élèves comme pour la communauté éducative du collège Pierre Mendès France de laisser le Département fermer l’établissement à la rentrée 2018 ! Ils le clameront haut et fort ce vendredi 13 octobre, dit « vendredi de la colère » à Val-de-Reuil.

Grand rassemblement à 13h30 devant PMF

Pour cela, l’accès au collège sera bloqué dès 7h15 ce matin-là, et ce pour la journée entière. De la même manière, les parents d’élèves de plusieurs écoles primaires de la ville ont décidé de s’associer à cette action coup de poing en organisant également une journée « école morte ». La plupart des groupes scolaires rolivalois risquent donc d’être bloqués ce jour-là.

Temps fort de cette journée d’action : tous les opposants à la fermeture de PMF sont invités à manifester leur colère en se rassemblant à 13h30 ce vendredi 13 octobre, devant la maison du Département, face au collège PMF à Val-de-Reuil.

Un tract partout en ville

A l’école Louise Michel, les banderoles ont déjà été accrochées ces dernières heures

« Stoppons cette fermeture insensée qui nuira à l’avenir de vos enfants », peut-on lire sur les tracts diffusés partout en ville depuis 24 heures. « Des frais de cantine en plus, des frais de transport en plus, des classes saturées y compris en primaire, moins de dispositif d’aide aux élèves »… 

Par ces tracts comme par cette action d’envergure, les parents et la communauté éducative de PMF comptent bien sensibiliser toutes les familles rolivaloises : « Les élèves des écoles de Val de Reuil seront affectés dans d’autres collèges de l’agglomération, le plus souvent éloignés de leur domicile. Plus spécifiquement, les élèves des écoles de Louise Michel, Les Dominos et Le Pivollet seront affectés à des collèges de Louviers. Mais les élèves de Val de Reuil ne sont pas les seuls concernés. La nouvelle carte scolaire concerne 18 communes du territoire de l’agglomération et bon nombre de parents ignorent encore ce qui les attend ».

700 € par an et par famille

Au-delà des « graves conséquences éducatives » d’une telle décision sur les enfants (suppression des classes de CP à 12, des liens entre école et collège…), des conséquences logistiques au quotidien, le collectif dénonce le coût financier pour les familles : « La nouvelle sectorisation entraînera un coût supplémentaire pour les familles pour couvrir les transports et la cantine estimé à 700€/an.
 La déconstruction du collège devra forcément avoir lieu et est actuellement programmée pour 2020. Elle est estimée à 1,5 millions d’€, soit l’équivalent de 6 années de fonctionnement de l’établissement ».

Autant d’arguments qui, espèrent-ils, inciteront un maximum de familles à venir les rejoindre vendredi. Pour tenter de sauver coûte que coûte leur collège !

Grande journée d'action à Val-de-Reuil ce vendredihttp://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/10/Capture-d’écran-2017-10-11-à-17.52.12.pnghttp://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/10/Capture-d’écran-2017-10-11-à-17.52.12-150x150.pngService CommunicationActualitésEvènementsavenir,éducation,jeunesse,PMFVendredi 13 octobre : journée noire à Val-de-Reuil. Les parents d’élèves du collège PMF et des groupes scolaires organisent une grande journée d’actions pour s’opposer à la fermeture du collège rolivalois.   Pas question pour les parents d’élèves comme pour la communauté éducative du collège Pierre Mendès France de laisser le...Naturellement Val-de-Reuil